Numérique responsable : Guide des bonnes pratiques à adopter

Julien Favereau
 ⏳ 
lecture 9 min
🪄 
màj en septembre 2022
Sommaire
Recevez nos dernières ressources pros par mail, gratuitement 👌

Le numérique responsable, l'essentiel en quelques lignes

  • C'est quoi le numérique responsable ?
    Le numérique responsable est « l’ensemble des technologies de l’information et de la communication dont l’empreinte économique, écologique, sociale et sociétale a été volontairement réduite et / ou qui aident l’humanité à atteindre les objectifs du développement durable». (Green IT)
  • Comment faire du numérique responsable ?
    Voici 7 pratiques à adopter en entreprise pour un numérique responsable dans le cadre d’une stratégie RSE :
    1. Acheter des équipements reconditionnés plutôt que neufs
    2. Acheter des équipements durables et réparables
    3. Mettre son écran en mode sombre
    4. Privilégier l’appel classique à la visioconférence
    5. Trier sa boite mail
    6. Opter pour l’utilisation d’un moteur de recherche éco-responsable
    7. Opter pour l’utilisation d’un hébergement web écologique
  • Comment obtenir le label numérique responsable ?
    Depuis juin 2019, il est désormais possible d’obtenir le Label NR (Numérique Responsable). Le label se concentre sur 3 piliers principaux :
    1. People : pour l’inclusion de l’individu au centre du processus.
    2. Planet : pour la préservation de l'environnement.
    3. Profit : pour développer l’attractivité économique.
  • Pourquoi faire du numérique responsable ?
    Le secteur du numérique représente plus de 4% des émissions de gaz à effet de serre du monde et les usages du numérique consomment des ressources physiques.
    De plus, la collecte et le stockage des données numériques nécessitent l’usage de Data Centers. Leur fonctionnement continu nécessite le refroidissement de leurs serveurs et donc la consommation et le gaspillage de grandes quantités d’eau.

La transition numérique bouleverse le monde professionnel comme celui des particuliers. Leviers de croissance économique pour les entreprises, les services numériques séduisent de plus en plus. En effet, les usages du digital ne cessent d’augmenter, au point d’avoir un impact considérable sur le climat. L’inclusion du numérique responsable dans les pratiques de votre entreprise devient donc nécessaire afin de réduire votre empreinte carbone et ainsi œuvrer pour le développement durable. Carbo vous propose 7 pratiques simples à adopter au quotidien pour un usage du numérique responsable et éthique. 

L’impact environnemental du numérique

L’empreinte écologique des équipements numériques

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le numérique n’est pas une industrie virtuelle. En effet, il représente plus de 4% des émissions de gaz à effet de serre du monde. Et ce chiffre devrait doubler d’ici 2025 ! Censé être un allié à la transition écologique, le numérique est ainsi, pour le moment, davantage un problème pour l’environnement.

En effet, les usages du numérique consomment des ressources physiques. Leur impact sur le climat est principalement dû aux phases de fabrication et d’utilisation des équipements numériques (ordinateur, smartphone, caméra...), plus ou moins importantes selon leur durée de vie. 

Prenons l’exemple d’un ordinateur. Il requiert des dizaines de métaux en provenance du monde entier. Parmi eux, le tantale, le lithium et l'or pour lesquels l’extraction est très coûteuse pour l’environnement. En effet, cette dernière exige beaucoup d’énergie (fossile) et de ressources naturelles dont l’eau, en plus d’être parfois soumis au commerce illégal comme en République Démocratique du Congo (RDC) . On peut également citer les terres rares chinoises  qui entraînent d'importants rejets toxiques dans l'air, l'eau et les sols. 

Répartition par composant d'un ordinateur portable

Le Big Data est énergivore 

De plus, la collecte et le stockage des données numériques nécessitent l’usage de Data Centers. Or, ces grands hangars destinés à stocker et à traiter de grandes quantités de données utilisent beaucoup d’électricité (produite majoritairement à partir des énergies fossiles). Par ailleurs, leur fonctionnement continu nécessite le refroidissement de leurs serveurs et donc la consommation et le gaspillage de grandes quantités d’eau.

🖐 Un data center de 10 000 m2 consomme en moyenne autant d’électricité qu’une ville de 50 000 habitants.

Le stockage des données de l’Union européenne sont en grande partie localisés hors de ses frontières.  Ainsi, 80% de l’empreinte carbone liée à l’usage numérique des Français(es) est émise à l’étranger.

Or, le volume des données numériques stockées devrait être multiplié par 45 d’ici 2035. Une prise de conscience environnementale immédiate des particuliers comme des entreprises devient donc nécessaire. Afin que nous devenions tous acteurs du développement durable.

Numérique responsable : de quoi parle-t-on précisément ?

Le numérique responsable : une démarche environnementale, éthique et sociale

L’association GreenIT.fr a inventé en 2008 l’expression « sobriété numérique ». Elle désigne « la démarche qui conçoit des services numériques plus responsables et modère ses usages numériques quotidiens ».

Depuis 2014, on utilise plus souvent l’expression « Numérique responsable » (« Green IT » en anglais). Cette dernière désigne « l’ensemble des technologies de l’information et de la communication dont l’empreinte économique, écologique, sociale et sociétale a été volontairement réduite et / ou qui aident l’humanité à atteindre les objectifs du développement durable».

En effet, cette définition ne s’intéresse pas seulement à l’impact environnemental des services numériques. Elle intègre également leur impact économique et sociale à la démarche.

numérique responsable digital vert

Le label « Numérique Responsable »

Adopter une démarche de développement durable rend votre entreprise plus attrayante!

Passer au vert permet une totale transparence sur les pratiques de votre entreprise. Cela constitue un avantage concurrentiel majeur afin d’attirer des clients comme de nouveaux employés. En effet, de plus en plus d'entreprises privées et d’organisations du secteur public préfèrent collaborer avec des entreprises respectueuses de l’environnement. 

Par ailleurs, selon une étude réalisée par Swytch en 2019, 70% des étudiants et jeunes travailleurs privilégient les entreprises engagées sur les sujets écologiques. 

Cependant, revendiquer des engagements RSE ne suffit pas. En effet, vos collaborateurs peuvent percevoir cette démarche comme de l'opportunisme, voire du "Greenwashing”. Ainsi, l’obtention d’un label officiel est le meilleur moyen pour votre entreprise de faire valoir cet avantage concurrentiel. 

Comment obtenir le label “Numérique Responsable”?

Depuis juin 2019, il est désormais possible d’obtenir le Label NR (Numérique Responsable). Le label se concentre sur 3 piliers principaux :

  • People : pour l’inclusion de l’individu au centre du processus.
  • Planet : pour la préservation de l'environnement.
  • Profit : pour développer l’attractivité économique.

La conception d’un plan d’action par le DSI de votre entreprise est demandée. Le plan est ensuite étudié par un comité de labellisation indépendant qui décide seul de l’attribution ou non du label. Pour plus d’informations quant à la démarche d’obtention du label, veuillez consulter le site de l'Institut du Numérique Responsable

🖐 Par ailleurs, face à l’urgence climatique et à la forte empreinte environnementale du numérique, l’Institut du Numérique Responsable (INR) propose des projets de formation. Ces derniers forment aux enjeux et bonnes pratiques du Numérique Responsable.

Numérique responsable label vert

7 pratiques à adopter en entreprise pour un numérique responsable dans le cadre d’une stratégie RSE :

A l’achat

Acheter des équipements reconditionnés plutôt que neufs

Près de 80 % des impacts du numérique sont liés à la fabrication des appareils électroniques. Cette dernière regroupe l’extraction des matières du sol, la transformation des minerais en métaux et la transformation de ces métaux en composants électroniques. 

🖐La fabrication d’un ordinateur portable de 2 kg émet 103kg de CO2, sur les 156 kg émis sur l’ensemble de son cycle de vie.

Il est donc impératif de réduire la demande en équipements neufs afin de diminuer l’impact lié à leur production. Mais comment réduire sa demande tout en maintenant son activité ? C’est simple, en achetant les équipements dit « reconditionnés ». Ces derniers ont été envoyés dans un centre de recyclage. Ils y sont remis dans un état optimal après avoir déjà été mis sur le marché et utilisés.

En plus de préserver l’environnement, le reconditionné vous permet de réaliser des économies considérables par rapport à l’achat d’équipements neufs.

Acheter des équipements durables et réparables

Si finalement l’achat d’un équipement neuf répond à un besoin réel, autant privilégier un produit qui répondra à votre besoin sur le long terme. Ainsi vous pourrez privilégier le choix d’un appareil dont la fabrication est respectueuse de l’environnement et dans l'idéal produit localement

Depuis le 1er janvier 2021 dans le cadre de la loi anti-gaspillage, le gouvernement français  impose la mise en place d’un indice de réparabilité à afficher en magasin. En somme, plus l’indice est élevé, plus le produit est facile à réparer et plus son empreinte carbone sera faible !

De plus, il existe aujourd’hui des labels environnementaux pour vous aider à choisir le produit le plus durable et enfin passer au numérique responsable. Parmi eux, le Label EPEAT, l’écolabel nordique, l’ange bleu, le TCO ou encore l’écolabel européen. Ces derniers s’appliquent aux équipements résistants, réparables et qui bénéficient parfois d’une extension de garantie. Ceci devrait faciliter votre démarche au moment de l’achat !

Au travail

Mettre son écran en mode sombre

Si l’utilisation des écrans a un impact sur notre santé, elle en a également sur l’environnement. C'est bien connu, le mode sombre permet de ne pas s’abîmer  les yeux et d’avoir un meilleur sommeil. Mais ce n’est pas tout. En effet, il permet également de faire des économies d’énergie et donc de diminuer votre empreinte carbone et environnementale !

Effectivement, élément qui consomme le plus d'énergie, l’affichage de l’écran a tendance à mettre votre batterie à plat. En éteignant les pixels, le mode sombre permet donc d’augmenter jusqu’à six fois l’autonomie de vos équipements et ainsi de travailler de manière plus responsable.

Privilégier l’appel classique à la visioconférence

Les usages du numérique permettent d’alléger l’impact sur le climat des déplacements physiques de vos employés en plus de réaliser des économies (diminution des frais de déplacements, réduction des charges liées à l’espace nécessaire pour travailler…).

Cependant, on a tendance à l’oublier mais la visioconférence est aussi énergivore. Elle consomme beaucoup de bande passante et implique un flux de données important. Ainsi, lorsqu’il n’est pas nécessaire de voir son interlocuteur au moment d’une réunion, privilégier l’appel classique est la bonne démarche à adopter !

streamline-téléphone-homme-RSE-technologie

En naviguant sur internet

Trier votre boite mail

Nous l’avons vu précédemment, toutes les données et notamment celles des emails sont sauvegardées dans des Datas Centers, très gourmands en énergie.

On peut donc dire que nos mails polluent la planète inutilement. En effet, pour la plupart d’entre eux, on les accumule sans jamais les relire. L’idéal est donc de les effacer régulièrement. Pour cela, il est possible d’utiliser un nettoyeur de boite mail pour supprimer vos newsletters inutiles.

🖐 Envoyer 20 mails par jour pollue autant que parcourir 100 km en voiture.

Opter pour l’utilisation d’un moteur de recherche éco-responsable 

D’après les chercheurs du Centre for Energy-Efficient Telecommunications (CEET) et les laboratoires Bell, internet et les services numériques associés polluent autant que l’industrie aérienne, à raison de 830 millions de tonnes de CO2 libérées chaque année dans le monde.

Opter pour un moteur de recherche éco-responsable, éthique et social fait partie des pratiques à adopter afin de répondre aux problématiques du développement durable. De plus, ils permettent de bénéficier de plus de sécurité grâce à une meilleure protection de vos données.

Cependant, il convient de remarquer que le moteur de recherches éco-responsable ne résout pas le problème lié à la transmission d’informations et au stockage de données dans les Data Centers. La différence réside plutôt dans l’utilisation des revenus générés.

Par exemple, le moteur de recherche éco-responsable Ecosia reverse 80% de ses revenus publicitaires à des associations à but non lucratif oeuvrant pour la reforestation de pays du monde entier.

Opter pour l’utilisation d’un hébergement web écologique

 Pourquoi et surtout comment passer le cap du numérique responsable pour votre site internet et vos applications web ?

Il est possible que le Cloud héberge le site internet de votre entreprise et non un serveur qui lui est propre. L’hébergement sur le Cloud signifie qu'il connecte plusieurs serveurs simultanément sur un même réseau afin d’assurer le fonctionnement de votre site. Or, ces serveurs tournent généralement grâce aux énergies fossiles, ce qui augmente donc considérablement l’empreinte environnementale de votre organisation.

🖐 Début 2018, l’ONG Greenpeace observait que 50 % de l’approvisionnement en électricité d'AWS (leader mondial sur le marché de l’hébergement web) reposait sur les énergies fossiles.

Il est désormais possible de s'appuyer sur de l'hébergement web vert, c’est-à-dire sur des serveurs qui tournent grâce aux énergies renouvelables, éolienne et solaire en majorité. Parmi eux, on peut citer Planethoster, Infomaniak et Ex2 qui se distinguent par leur engagement écologique.

Numérique responsable

Carbo, la solution web idéale pour passer au numérique responsable!

Si nous plébiscitons le numérique pour la simplification des tâches et des usages qu’il permet, son empreinte environnementale le place au cœur des enjeux sociétaux et environnementaux actuels.

Adopter de nouveaux réflexes écologiques dans son utilisation, c’est contribuer à faire du numérique un levier au service de la transition écologique. 

Carbo vous permet de maîtriser l’impact environnemental de vos usages numériques , en calculant gratuitement  son empreinte carbone

Livre blanc impact numérique mockup

5 astuces pour réduire son impact numérique

Téléchargez gratuitement

Alors, prêt à passer à l’action ?

Julien Favereau
Actuellement Content Manager chez Carbo, j'étudie les sciences des organisations à l’Université Paris-Dauphine. 10 ans de foot dans les pattes ⚽
Découvrez dès maintenant votre bilan carbone numérique
Je teste gratuitement !
Carbo ebook

Vous devriez aussi aimer

Logo Carbo Bilan Carbone Entreprise
Version beta

Engagez vous dès aujourd'hui avec Carbo.

Votre allié pour maîtriser votre impact carbone
magnifiercross linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram