« Born in PPM » : le changement climatique dans la peau

 ⏳ 
lecture 4 min
🪄 
màj en mai 2024
Portrait noir et blanc d'une jeune fille avec son taux de PPM inscrit sur l'avant-bras

La photographe et militante Mary-Lou Mauricio a créé un atelier de sensibilisation sous forme de shooting photo pour faire parler de l’impact des activités humaines sur la pollution atmosphérique. Un projet où l’art naît de l’activisme.

Si vous lui demandez sa date de naissance, Mary-Lou Mauricio vous répondra probablement qu’elle est née en 340 PPM. Pour cette militante écologiste, ces trois lettres cristallisent la lutte contre le réchauffement climatique : utilisé par les scientifiques pour mesurer le taux de particules de pollution dans l’air, l’acronyme est devenu un moyen d’évaluer l’augmentation de la concentration de C02 dans l’atmosphère au fil des années. Au cours des 600 000 dernières années, ce taux oscillait entre 160 et 300 PPM, jusqu’à ce que la courbe s’emballe à partir de la révolution industrielle, époque (pas si) lointaine où la combustion d’énergies fossiles par les humains est devenue reine. Depuis, la pollution atmosphérique ne fait que s’accumuler, jusqu’à atteindre les 417 PPM en ce début d’année 2023. Un marqueur du changement climatique si pertinent que certains militants écologiques, Greta Thumberg en tête, utilisent désormais le PPM correspondant à leur année de naissance comme élément identitaire, l’affichant dans leur biographie de réseaux sociaux ou dans leur signature d’e-mails.

Courbe du taux de C02 dans l’atmosphère depuis 500 000 ans
Courbe du taux de C02 dans l’atmosphère depuis 500 000 ans

« Le C02 est une particule inerte dont nous sommes responsables à chaque fois qu’on en émet, et qui reste dans l’atmosphère entre 100 et 10 000 ans, explique Mary-Lou Mauricio. Rappeler que nous sommes responsables de chacune de nos émissions désamorce le discours selon lequel d’autres personnes ou pays émettent plus que d’autres, et que ça ne servirait donc à rien de faire attention. Ça se cumule, point barre ! ». Cette information, la militante l’a répétée des dizaines de fois lors des Fresques du Climat – ateliers destinés à sensibiliser tout un chacun aux enjeux climatiques – qu’elle anime régulièrement. 

Tout commence à l’occasion de la COP27, organisée en Egypte : un appel est lancé aux artistes pour les pousser à développer des projets mettant en lumière les enjeux discutés durant cette réunion internationale. La photographe saisit l’occasion pour mettre en place « Born in … PPM », une série de portraits d’individus posant avec leur PPM de naissance marqué sur le corps. Chaque photographié·e est libre de choisir l’emplacement de l’inscription, ainsi que la pose dans laquelle il ou elle sera immortalisé·e. En parallèle du shooting, Mary-Lou interroge les poseurs·euses sur leurs ressentis intimes vis-à-vis du changement climatique : « ce projet a pour objectif de visibiliser le lien entre combustion des énergies fossiles et réchauffement climatique, de dénoncer la croissance rapide de gaz à effet de serre, mais aussi de faire parler les gens, précise la photographe. Aujourd’hui on parle beaucoup d’éco-anxiété, mais est-ce qu’on prend vraiment le temps d’écouter ce que ressentent les gens ? ». 

Capture d’un post Instagram de Mary-Lou Mauricio où l’artiste explique sa démarche et détaille des informations de sensibilisation
Capture d’un post de Mary-Lou Mauricio où l’artiste explique sa démarche et détaille des informations de sensibilisation

Initialement publiés sur LinkedIn, les clichés accompagnés d’un texte retranscrivant les ressentis des personnes ont connu un succès inattendu par leur créatrice. Cet engouement l’a mené jusqu’à l’Université de la Terre en novembre 2022 pour photographier experts et personnalités engagées réunies pour parler du climat. Yann Arthus-Bertrand lui confiait par exemple à l’occasion du shooting être un « optimiste très inquiet », et choisissait de s’afficher avec un doigt d’honneur

Pour la photographe, l’objectif est avant tout de toucher des publics aussi divers que possible, pour rappeler que nous sommes toutes et tous concernés… mais que pour autant, nous ne sommes pas tous égaux face au changement climatique : « beaucoup de personnes subissent le taux de concentration du CO2 alors qu’ils n’y ont que peu contribué », s’offusque Mary-Lou Mauricio. Pour que son projet attire des personnes de tous les âges et de tous les horizons, l’esthétisme des photos est travaillé dans une optique de neutralité : fond neutre, traitement noir et blanc, hallo de lumière mettant en valeur les personnes photographiées et laissant flotter une ambiance dramatique… Des choix que la photographe elle-même juge « irrationnels » tant ils vont à contre-courant de ce qui est apprécié dans le monde de la photo, et de ce que les technologies numériques permettent de faire avec de la couleur. Ses clichés font plutôt écho aux codes du photojournalisme, et Mary-Lou Mauricio a d’ailleurs du mal à se revendiquer artiste, tout en reconnaissant avoir tranché de vrais choix artistiques : « le noir et blanc a un côté intemporel qui permet d’évoquer l’ancien monde en rappelant qu’avant, nous vivions dans un monde vivable » détaille-t-elle.

Mais le rendu visuel de Born in … PPM n’est pas la priorité de sa créatrice : « je ne suis pas là pour faire une collection de portraits mais pour offrir une photo aux gens, qui leur convienne, les fasse réfléchir et qui fasse passer un message », insiste-t-elle. L’aspect artistique se trouve ici au service d’une cause comme un outil militant, et Mary-Lou espère bien voir d’autres photographes s’emparer de son projet hors cadre pour répandre le message de l’envol des PPM à travers le monde. 

Photo à la Une : Portrait de Daphnée, born in 399 PPM © Mary-Lou Mauricio

Mathilde Simon
Mathilde est journaliste spécialisée sur les problématiques environnementales, les sujets artistiques et l'impact du numérique sur la société, le tout sous un angle résolument optimiste.
Une sélection d'articles dans votre boite mail 📩

Vous devriez aussi aimer

1 2 3 8
Logo Carbo Bilan Carbone Entreprise
Version beta

Engagez vous dès aujourd'hui avec Carbo.

Votre allié pour maîtriser votre impact carbone
Accélérer la prise de conscience écologique pour réduire dès maintenant notre empreinte carbone.
Carbo ® tous droits réservés
Conçu en 🇪🇺 avec 1.57 tCO2e / an 🌱
Logo Impact 120
Logo Impact France
Logo Capterra Best Value 2023
Trustpilot Reviews
Logo Appvizer
Logo France Relance
Logo Qontrol
Logo Solar Impulse
Logo CDP Provider
Logo CSRD
cross-circle linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram