Comment se mettre aux low-techs en 7 étapes

Margot Piau-Moreau
 ⏳ 
lecture 4 min
🪄 
màj en septembre 2022
Augustine Dabout Agreenculture carbo

Une vie plus douce grâce à des technologies plus douces : telle pourrait être une des devises du mouvement low-tech, promouvant des techniques et outils utiles, accessibles et durables. Mais critiquées par certains et encensées par d’autres, ces "technologies douces" sont surtout assez largement méconnues. À tort ! Parcours découverte en sept étapes.

Étape 1 : Faire son initiation avec les ressources du Low-Tech Lab

Créé en 2013, le Low-Tech Lab est un laboratoire d’idées et d’expérimentation. Véritable ambassadeur du mouvement low-tech, sa mission est d’explorer et partager les solutions low-techs qui existent à travers le monde. Enquêtes, découvertes et partages de solutions ou d’initiatives, développement de réseaux locaux, tutoriels ou encore livres, les projets du Low-Tech Lab sont nombreux et sauront satisfaire tous les curieux, novices comme passionnés. Avec 20 collectifs présents dans le monde aujourd’hui, les membres du Low-Tech Lab fourmillent d’idées pour démocratiser la culture low-tech et faire avancer les pratiques et courants de pensées. Un coup d’œil qui vaut le détour !

low tech lab
Low Tech Lab

Étape 2 : Prendre une dose d’inspiration avec Wave of Change

Le périple low-tech continue avec une expédition pour le moins étonnante. Bienvenue à bord du Nomade des Mers, catamaran en mission d'exploration autour du monde, et à la recherche d’initiatives et d’innovations low-tech. Initiée par le Low Tech Lab en 2016, ce tour du monde a duré 6 ans. Bien plus qu’un bateau, le Nomade des Mers était un lieu d’expérimentation et de découverte des low-
techs. Grâce au film documentaire Wave of Change, on suit les aventures de Damien Castera, surfeur professionnel et aventurier, qui rejoint l’équipage pour un surf trip low-tech de plusieurs semaines. Entre découvertes, expérimentations et espoir, Wave of Change téléporte son audience dans cet univers méconnu, aussi fascinant qu’inspirant. Au moins de quoi susciter de nombreuses vocations d'explorateurs de la low-tech.


Étape 3 : les low-techs à la maison avec Ecolowgie

À quoi ressemble la vie low-tech au quotidien ? Être low-tech est-il vraiment synonyme de complexité et de morosité ? La région Bretagne, en partenariat avec le Low-Tech Lab et le youtubeur Evan de Bretagne, prouvent que low-technology rime bel et bien avec easy grâce à la mini-série Ecolowgie. Du niveau le plus simple au plus avancé, du geste du quotidien à la fabrication maison, chacun peut trouver l’initiative qui lui convient. Cuisine, chauffage, déchets… Tout y passe ! Pour ceux qui ne savent pas forcément par où commencer, la web-série guide son auditeur à travers plusieurs aspects du quotidien en sept (très) courts épisodes. C’est utile, accessible et durable… Bref c’est low-tech !


Étape 4 : Se rassembler pour faire bouger les lignes avec Energ'y citoyennes

Le mouvement low-tech est vaste et peut aussi bien être scientifique que citoyen. À Grenoble, des habitants se sont rassemblés au sein du collectif Energ’Y Citoyennes pour œuvrer collectivement en faveur de la transition énergétique de la métropole, et agir de manière concrète. Production locale, partage des bénéfices, gestion collective, les locaux deviennent acteurs de la maitrise de l’énergie. Et cela fonctionne ! Toitures solaires, réseaux de chaleurs citoyens, réflexions sur l’efficacité énergétique ou encore lutte contre la précarité, c’est déjà quatre réseaux chaleurs bois, vingt toitures solaires et une ombrière qui ont été construites depuis 2017, et des projets à venir qui s'annoncent de plus en plus ambitieux. Un exemple qui donne foi dans la force du collectif !

collectif energ'y citoyenne

Étape 5 : S'immerger avec l'exposition digitale 100% low-tech

À Paris, Villette Makerz est un fablab, c’est-à-dire un laboratoire de fabrication collaboratif où des machines numériques, comme les imprimantes 3D ou thermiques, sont mises à disposition de toutes personnes ayant un projet de fabrication. Résolument inscrit dans le mouvement low-tech, Villette Makerz propose depuis 2021 une expo 100% digitale, toujours disponible en ligne aujourd'hui. En partenariat avec plusieurs écoles de design, elle transporte le visiteur de projets en projets gorgés d'ingéniosité. Un vent d’espoir et d’inspiration soufflé par la future génération de designers, et largement de quoi attiser la curiosité des plus sceptiques d’entre nous ! Qui a dit que low-tech, innovation et futur étaient incompatibles ?

vilowtech
Vilowtech

Étape 6 : Découvrir des nouveaux modes de vie avec Low-Tech, le Film

Adrien Bellay est un réalisateur engagé. Après la sortie de L’Éveil de la Permaculture en 2017, il revient en 2021 avec un nouveau projet porteur de solutions et d’espoir : Low-Tech, le film. Le film part d’un constat simple : la sobriété rend les gens heureux. Adrien Bellay suit le parcours de huit individus qui ont décidé de se tourner vers un mode de vie low-tech. Pourquoi ont-il fait ce choix ? Qu’est-ce que cela leur a apporté ? Quelles difficultés ont-ils affrontés ? Low-Tech le film tente de comprendre cette culture et de montrer des alternatives écologiques à notre mode de vie, pour vivre différemment dans une époque moderne. En cours de tournage, le film devrait être disponible en 2023, affaire à suivre… En attendant on fonce sur le site web et les réseaux sociaux du film pour s’informer de la sortie !

Étape 7 : Dénicher toujours plus d’idées low-tech en s’abonnant au Low-Tech Journal

Jacques Tiberi, journaliste écolo se décrit comme un « chineur d’innovation low-tech ». Il lance en mai 2022 le Low Tech Journal grâce à un financement participatif. Le Low Tech Journal, c’est déjà une équipe de six personnes et 3 numéros publiées depuis juin 2022. Parce que parler de low-tech c’est bien, mais qu’aller au bout de sa démarche c’est encore mieux, le journal et le site internet font le pari de la sobriété avec un magazine imprimé en Normandie, utilisant une police d’écriture, une encre économe, une taille et un nombre de pages réduits pour aller à l’essentiel. Néophyte, expert ou simplement curieux, le Low Tech Journal nous accompagne dans notre transition, quel que soit notre point de départ. Un magazine inspirant qui nous prouve que la sobriété a du bon !

low-tech journal
Margot Piau-Moreau
Margot est créatrice de contenu. Elle s'intéresse à l'écologie, la société, les humanités et les arts, sujets sur lesquels elle partage ses réflexions et découvertes.
Une sélection d'articles dans votre boite mail 📩
Une fois par mois, une petite pause de culture écologique dans votre boîte mail.
Bilan carbone comme preuve d'amour

Vous devriez aussi aimer

Logo Carbo Bilan Carbone Entreprise
Version beta

Engagez vous dès aujourd'hui avec Carbo.

Votre allié pour maîtriser votre impact carbone
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram