L'impact environnemental de la cryptomonnaie

 ⏳ 
lecture 8 min
🪄 
màj en juin 2024
Sommaire
Recevoir nos ressources pros gratuites

De plus en plus d’articles et d’études questionnent l’aspect écologique des bitcoins et des autres cryptomonnaies. En quoi le bitcoin est-il coûteux pour l’environnement et que peut-on faire pour améliorer cet impact ? Dépoussiérons le sujet de l'impact environnemental des cryptomonnaies ensemble. 

GIF-argent-cryptomonnaie

Etat des lieux en 2023

Cryptomonnaie, kesako ?

Avant tout, voici quelques bases importantes pour comprendre le pourquoi du comment sur le sujet. 

On appelle cryptomonnaies les monnaies numériques, virtuelles et dématérialisées utilisant diverses technologies dont la plus connue et utilisée est celle du blockchain (“chaîne de blocs”). 

La gestion de cette monnaie est décentralisée et “sans tiers sans tiers de confiance, à l’opposé des systèmes hiérarchisés et centralisés des monnaies officielles.” (selon la définition du gouvernement français). Il n’existe donc aucun cadre légal ni banque centrale qui réglemente la cryptomonnaie. 

Mais alors qui les gère? Ce sont les utilisateurs, que l’on nomme réseau de pairs qui travaillent à la gestion, validation et vérification des transactions. 

💰 La première cryptomonnaie apparue dans le monde ? Le bitcoin en 2009

Les principales cryptomonnaies dans le monde

A l’heure où cet article est écrit, il en existerait 19 893 représentant une valeur de 941,6 milliards d’euros (selon CoinMarketCap, 2022)

Six principales cryptomonnaies sont souvent citées car elles sont les plus populaires en termes de capitalisation boursière (valeur totale de toutes les unités en circulation) et d'utilisation : 

CryptomonnaiesAnnée de créationDescription
Bitcoin2009Première cryptomonnaie, la plus populaire pour le paiement notamment
Ethereum (ETH)2015Plateforme de blockchain programmable pour les développeurs
Binance Coin (BNB)2017Crée par Binance, une plateforme d’échange souvent utilisée pour payer les frais de transaction sur la plateforme de Binance.
Tether (USDT)2014Premier stablecoin et le plus important
Cardano (ADA)2017Cardano est un Projet Blockchain proof of stake (POS) qui permet d’éviter les calculs liés au minage
Dodgecoin (DODGE)2013De la technologie du blockchain, le dodgecoin est décrit comme “prometteur”.
Les principales cryptomonnaies

Qu’est ce qui a un impact environnemental dans la cryptomonnaie ? 

Le groupe Blockchain Partners constate un changement au niveau de l’intérêt du public en ce qui concerne le coût écologique et l’électricité utilisé par le réseau des cryptomonnaies depuis 2018. 

Attention toutefois, toutes les cryptomonnaies ne polluent pas de la même manière ; l’impact environnemental diffère selon le type de cryptomonnaies et le pays dans lequel l’électricité est utilisée pour faire tourner les datacenters. 

Le minage : une pratique gourmande en énergie… 

argent impact environnemental cryptomonnaie

Dans le contexte de la cryptomonnaie, la principale source de pollution est la consommation d'énergie liée au minage de la cryptomonnaie. En effet, le minage nécessite de puissants ordinateurs pour résoudre des problèmes mathématiques complexes et pour vérifier les transactions sur la blockchain. 

Le minage correspond au fait de créer et générer de nouvelles cryptomonnaies (par exemple des Bitcoins) en plus de celles déjà en circulation. Le minage se couple aussi à un processus qui s’appelle le “proof of work” correspondant à des miners qui réalisent des calculs pour les transactions dans la blockchain. 

Alors qu’au début du Bitcoin, un unique ordinateur permettait de sécuriser et créer les Bitcoins, aujourd’hui on parle de “fermes de minages”. Comme des datas center, ces fermes de minages sont dans de grands entrepôts qui contiennent des dizaines voire des centaines d’ordinateurs fonctionnant sans interruption afin de produire du Bitcoin. 

On appelle taux de hachage (hashrate) la vitesse de minage correspondant à la puissance de minage (donc de calcul) d’un ordinateur par seconde. 

💡 Selon l’Universite de Cambridge, le bitcoin a généré 60.78 Mt CO2e (fait selon une “mesure annualisée correspondant à la quantité totale de GES émise au cours d’une année, en supposant des émissions continues de GES au rythme actuel”)

Retour sur investissement - impact environnemental cryptomonnaie

Quand les transactions riment aussi avec pollution…

Une chose à savoir, c’est que plus la cryptomonnaie est populaire, plus l’ordinateur doit vérifier les transactions, ce qui entraîne une consommation d'énergie accrue. Et plus la valeur économique de la cryptomonnaie est élevée, plus son coût de fabrication l’est également. 

En somme, lorsque la demande en Bitcoin par exemple est forte, sa valeur augmente avec, et l’ordinateur doit donc résoudre un problème complexe ; afin de pallier la concurrence, les ordinateurs se doivent d’être les plus performants possibles. 

… ce qui génère des gaz à effet de serre 

L’électricité utilisée pour le minage provient majoritairement de sources d’énergies non renouvelables. Ces sources d'énergie sont souvent des centrales électriques à charbon ou au gaz naturel. Et ces sources d’énergies produisent des gaz à effet de serre. Le Bitcoin (et les cryptomonnaies en général) ont donc un impact environnemental.

La pollution numérique 

On vous l’avait écrit dans notre article sur la pollution numérique ; les ordinateurs, Internet et les nouvelles technologies génèrent des polluants émetteurs de gaz à effet de serre. La pollution numérique se situe à plusieurs niveaux : 

  • la quantité d’eau consommée. Le minage de la cryptomonnaie nécessite également une grande quantité d'eau. Cette eau permet de refroidir les ordinateurs utilisés dans le processus de minage. Cela peut être un problème dans les régions et pays où l'eau est rare ou coûteuse. 
  • la production de déchets électroniques liée à la durée de vie des équipements et à leur remplacement est assez élevée. En effet, les ordinateurs, pour assurer leur rentabilité, sont remplacés en moyenne tous les 1,29 ans selon une étude publiée en 2021. Cette même étude précise que le Bitcoin génère 272 kg de déchets électroniques par transaction traitée dans la blockchain. Par ailleurs, la nécessité d’avoir une puce électronique puissante et dernière génération nécessite des terres rares dont l’extraction est polluante. 
  • la consommation d’énergie, principalement d’origine fossile du minage, émet des GES et contribue au réchauffement climatique. Une étude de Selectra, précise que la consommation annuelle du Bitcoin est de 134 TWh en janvier 2022 et si le Bitcoin était un pays il serait au 31ème rang mondial sur 230 (données EIA).

Le Bitcoin en chiffres

Les chiffres clés liés au Bitcoin, selon l’étude menée par Selectra en 2021 :  

  • la consommation électrique du Bitcoin a été multipliée par 16 par rapport à 2017 ; 
  • cette consommation correspond à celle de 75% des Français ; 
  • dans le monde, le Bitcoin represente 0,56% de la consommation totale d’énergie dans le monde. 
impact environnemental de la cryptomonnaie & consommation énergétique du bitcoin

Selon Selectra : 

  • Courbe bleue : consommation électrique minimale du Bitcoin en imaginant que chaque mineur dispose de la meilleure machine à miner du marché.
  • Courbe jaune : consommation électrique maximale qui correspond à un modèle plus réaliste en tenant compte du prix du Bitcoin, les revenus des mineurs ainsi que du prix du kWh d'électricité.

Comment réduire l’impact environnemental de la cryptomonnaie ? 

Selon Selectra, l’empreinte carbone du Bitcoin représenterait 0,55% de la production électrique mondiale en termes de consommation d’énergie liée notamment au minage. L’impact écologique représenterait 168,9 tonnes de CO2. Zoom sur comment réduire toutes ces émissions. 

Les recommandations du gouvernement français 

En ce qui concerne la France : 

  • la loi PACTE en 2019 instaure un statut particulier pour les prestataires de services sur actifs numériques (PSAN). Ce statut signifie que les intermédiaires qui aident à la gestion des cryptoactifs doivent être enregistrés auprès de l’Autorité des marchés financiers (AMF). 
  • La réforme de la fiscalité des plus-values sur cryptomonnaies est entrée en vigueur le 1er janvier 2023 et s’inscrit dans le cadre de L'article 79 de la loi de finances pour 2022. Elle concerne les cessions réalisées à titre non-professionnel et le taux forfaitaire d’imposition. 

💡Le saviez vous ? 8% des français détiennent des cryptomonnaies, selon une étude réalisée par le cabinet de conseil KPMG parue en février 2022. 

infographie impact environnemental crytpomonnaie

En Europe

Rappelons que par principe le Bitcoin et autres monnaies virtuelles ne sont pas soumises à des régulations (qu’il s’agisse de la transparence ou de taxes). 

Cependant, la Commission Européenne a produit deux textes en septembre 2020 pour réguler l’usage, l’échange et le stockage des cryptoactifs (et, de ce fait, l'impact environnemental des cryptomonnaies) ; 

Dans le monde 

Les mineurs de Bitcoin se sont implantés dans les pays où l’électricité était la moins chère. Le but de ces mineurs est de réaliser des économies et y installer leurs équipements.

La Chine par exemple, a longtemps été le principal producteur de Bitcoin jusqu’à l’été 2021. En novembre 2021, le pays a interdit le minage de cryptomonnaies dans le cadre de sa politique de neutralité carbone. Beaucoup de mineurs ont ainsi émigré par la suite au Kazakhstan. D’autres pays produisent du Bitcoin comme la Russie, les Etats-Unis, la Malaysie, l’Iran.

💡Il existe une carte produite par l’Université de Cambridge qui recense les régions et pays de minages de bitcoin. 

impact environnemental des cryptomonnaies

Un avenir vert pour le Bitcoin ? 

L’utilisation d’énergies renouvelables ? 

Parmi les solutions proposées pour limiter l'impact environnemental des cryptomonnaies, l’énergie renouvelable peut être une piste de réduction des émissions de gaz à effet de serre dans le cadre de la cryptomonnaie. De plus en plus, le Bitcoin notamment utilise des énergies renouvelables. 

En effet, un rapport du Bitcoin Mining Council indique que le mix énergétique pour le Bitcoin est de plus en plus “durable”. Il est, de plus, efficace en terme de technologie. Selon cette étude, le minage du bitcoin serait ainsi à 59,5% issu d’énergies renouvelables. Cela représenterait ainsi une augmentation de 6% par rapport à l’année précédente. 

Une alternative technologique : le consensus par la preuve d’enjeu ?

En anglais, Proof of Stake (PoS) VS Proof of Work (PoW). En français, on traduit ces concepts par la preuve d’enjeu et la preuve de travail. Ces deux algorithmes permettent le consensus sur la blockchain en ce qui concerne la sécurisation et la validation des blockchains. 

La preuve de travail, qui est la technologie utilisée par le Bitcoin est énergivore. Ses transactions sont plus lentes que la preuve d’enjeu, utilisée par Ethereum. La preuve de travail est également considérée comme plus sécurisée. 

📝Une pétition concernant l'impact environnemental des cryptomonnaies a été lancée par GreenPeace “Change the Code : Not The Climate”. L'objectif est de “pousser Bitcoin à changer son code logiciel pour utiliser beaucoup moins d'énergie”. La campagne, nommée Clean Up Bitcoin prend l’exemple de l’Ethereum. Ce dernier est une monnaie virtuelle autre que le bitcoin, qui a changé son code de validation du processus. Cela à permis de réduire sa consommation d’électricité de 99.95%. Le protocole est ainsi passé du Proof of Work (PoW) très énergivore au Proof of Stake (PoS). 

Les cryptomonnaies vertes ? 

Carbo Caddie Vert

Il existe de plus en plus de cryptomonnaies dites vertes parmi lesquelles : 

  • IMPT.io (IMPT) permet de soutenir des projets environnementaux et écologiques grâce à des crédits carbone. Ainsi, on peut financer des parcs éoliens, des projets en faveur de préservation de la forêt ou encore des centrales de production d’énergie. 
  • C+Charge (CCHG) qui récompense en crédits carbone les propriétaires de véhicules électriques. Le système de paiement repose sur le Peer-to-Peer (P2P) pour les bornes de recharge, utilisant la technologie blockchain. La prévente a débuté en décembre 2022. 
  • SolarCoin (SLR) existe depuis bientôt dix ans dont le but est d’inciter à la production d’une énergie solaire. L’utilisation de la Proof of Stake et l’énergie solaire permet de créer la cryptomonnaie. 
  • Plastiks (PLASTIK) permet de réduire les déchets plastiques en connectant les entreprises avec les projets de récupération de déchets. 
Anaïs Fleury
Il y a deux ans stagiaire chez Carbo en tant que Content Manager, Anaïs continue de contribuer au blog et au média comme freelance SEO et journaliste !
Maîtriser son bilan carbone devient un jeu d'enfant avec Carbo.
Découvrir Carbo
Carbo ebook

Vous devriez aussi aimer

Logo Carbo Bilan Carbone Entreprise
Version beta

Engagez vous dès aujourd'hui avec Carbo.

Votre allié pour maîtriser votre impact carbone
Accélérer la prise de conscience écologique pour réduire dès maintenant notre empreinte carbone.
Carbo ® tous droits réservés
Conçu en 🇪🇺 avec 1.57 tCO2e / an 🌱
Logo Impact 120
Logo Impact France
Logo Capterra Best Value 2023
Trustpilot Reviews
Logo Appvizer
Logo France Relance
Logo Qontrol
Logo Solar Impulse
Logo CDP Provider
Logo CSRD
magnifiercrosscross-circle linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram