Lecture 7 min -
mis à jour en août 2021

Tout tout tout, vous saurez (presque) tout sur le tourisme éco-responsable

Caroline Leroy
Sommaire

Ça nous démange tou.te.s de (re)partir à l’aventure et de retrouver la nature. Montagne (sans remontée mécanique), en France métropolitaine ou à l’étranger, avec du foie gras ou du pâté végé… Quelle que soit votre destination ou votre activité, vous êtes toujours plus nombreux.ses à privilégier le tourisme éco-responsable ! Lumière sur ces nouvelles pratiques de tourisme éco-responsable, d'écotourisme et de tourisme responsable, qui redéfinissent notre manière d’appréhender nos vacances. 

Carbo - Tourisme éco-responsable

Qu’est ce qu'un tourisme éco-responsable ?

Tourisme éco-responsable : définition

C’est « un tourisme qui tient pleinement compte de ses impacts économiques, sociaux et environnementaux actuels et futurs, en répondant aux besoins des visiteurs, des professionnels, de l’environnement et des communautés d’accueil » (selon l’Organisation mondiale du tourisme).

Vous pourrez trouver d’autres termes comme « durable » (pour des voyages de 10 jours) ou responsable (merci la moralisation) mais soyons clair : c’est la même chose :).

Pourquoi voyager responsable ?

Partir en avion à l’autre bout du monde ou en Europe pour un voyage de quelques jours, ce n’est pas encore d’actualité malgré notre quête de dépaysement. On espère que le contexte nous fera prendre conscience des impacts positifs ou négatifs de nos séjours. Vous pourrez cependant trouver des destinations exotiques partout dans l’Hexagone - ou dans la plupart des pays frontaliers - et partir à la découverte de notre chère et douce France.

Le voyage responsable aussi bien que l'écotourisme en France soutiennent aujourd'hui deux principes majeurs du développement durable :

👉 Notre manière d'appréhender le tourisme a un impact important sur la culture, l’économie et l’écologie locale ;

👉 Les touristes et toute l'industrie du voyage doivent désormais être plus responsables pour réduire leurs impacts négatifs, tout en soutenant (financièrement) la protection de la biodiversité et la réduction de la pauvreté.

Voici 4 bonnes raisons de voyager de manière éco-responsable :

  • Contribuer à un développement économique positif en consomment des offres et produits touristiques engagés
  • Partir à la rencontre des populations locales et fuir la standardisation qu’on peut trouver dans certains hôtels
  • Limiter le gaspillage des ressources naturelles (eau, énergie, biodiversité, …) grâce à des acteurs du tourisme soucieux de l’environnement
  • Découvrir des destinations et des cultures autrement en testant des offres alternatives à faible intensité carbone. Pour ça, c’est sûr, mieux vaut choisir la randonnée en France (avec ou sans guide, à pied ou en vélo) que la visite d’une île dans un pays lointain - même si, il faut l’admettre, un nombre croissant d’“éco-croisières” proposent aujourd’hui des embarcations écologiques de type voilier, catamaran ou bateaux traditionnels.
Prendre soin de la terre en adoptant le tourisme éco-responsable Ecotourisme

Les différentes formes de tourisme durable

On parle aussi de tourisme alternatif (au tourisme de masse). Il existe de nombreuses formes de tourisme éco-responsable, dont les notions sont peu ou prou les mêmes partout dans le monde. En voici les principales :

TypeDescription
Eco-tourismeVoyages pratiqués en milieu naturel et contribuant à la protection de la biodiversité.
L'écotourisme est différent du tourisme durable dit “de nature” (ou vert) pouvant être en milieu urbain
Tourisme socialVoyages inclusifs et accessibles au plus grand nombre (car, rappelons-le, 1 français sur 3 ne part pas en vacances)
Tourisme éthique et solidaireUn part du prix du séjour est directement investi dans le développement local, notamment dans les pays de l’hémisphère Sud
Slow-tourismeTourisme de lenteur, c’est-à-dire prendre des voyages où on prend son temps (moyens de transport utilisés, rencontres avec les habitants ou d’autres voyageurs, découverte de la culture locale, etc.)

Zoom sur l'une des formes du tourisme durable : l'écotourisme. L'écotourisme est d'avantage centré sur la découverte et l'observation de la nature, avec pour objectif la préservation et la valorisation de cette nature. Enfin, les impacts négatifs sur l'environnement sont évités tout comme les impacts socio-culturels. Pour résumé, l'écotourisme est une forme de tourisme responsable participant à la protection de l'environnement et au bien-être des populations locales.

Tourisme éco-responsable : quelles reconnaissances ?

Que ce soit pour les hébergements, les restaurants, les territoires, les opérateurs de voyage...c’est comme dans l’alimentation, on en trouve à foison. Labels, chartes, certifications, manifestes, ou encore  réseaux.  Voici  un petit aperçu non exhaustif des plus connues en France.

🏡 Pour les prestations (hébergements, activités ) : Ecolabel européen, Clef verte, Accueil Paysan, tourisme et handicap, Valeurs parc naturel régional, Esprit Parc, Qualité tourisme, Eco-gîte, Gîte Panda, ...

📍 Pour les territoires et collectivités : Green Globe, Stations vertes, Charte européenne du tourisme durable, Global destination sustainability index, Flocon vert, Pavillon bleu, ...

🗺 Pour les agences de voyage : ATR (agir pour un tourisme responsable), UNAT (tourisme social), ...

🤝 Quelques réseaux : Acteurs du tourisme durable, ATES (association pour un tourisme équitable et solidaire), Fédération des Parcs naturels régionaux, etc.

Bonnes pratiques du tourisme éco-responsable

Préparer son voyage éco-responsable

  • Préférer une réservation directe (sans intermédiaire ni commission).
  • Ou passer par une plateforme de réservation, une agence de voyage engagée (ex : We Go Green R, Vaovert, FairBnB, FairBooking, Oiseaux de passage, Leonaa, Chilowé, etc.). 
  • Trouver un logement labellisé ou inscrit dans une démarche qualité.
  • Pour votre voyage, privilégier une destination ou une période de l’année plus intimiste, et éviter l’effet « sur-tourisme ». 
  • S’inspirer des blogueurs spécialisés dans l’écotourisme et le tourisme durable comme Explore le Monde ou dans des guides touristiques engagés (on kiffe les guides Tao et leurs escapades écologiques en France).
Ecotourisme, slow tourisme : les formes de tourismes durables
Ceci n'est pas un exemple de Slow-Tourisme.

Durant son voyage éco-responsable 

Utiliser des transports les moins polluants possibles 

Partir en train, prendre son vélo une fois sur place,  co-voiturer (ou faire du stop), limiter l’utilisation de la voiture sur place, etc.

Adopter des gestes écologiques 

Eau : on ne fait pas pipi sous sa douche toute l’année pour prendre 3 douches / jour pendant ses vacances ;

Déchet : le défi sera pour vous d’anticiper pour éviter le gaspillage (pourquoi ne pas prendre avec vous un kit zéro déchet avant de partir ?) ;

Chaleur : éviter de « faire son touriste » en abusant de la clim’ l’été et du chauffage à 23° l’hiver ;

Respecter les patrimoines : même si ça paraît évident, on constate malheureusement beaucoup d’incivilités commises par les voyageurs (dégradations de sites patrimoniaux, décharges sauvages, maltraitance animale, …). 

Une initiative cool : le tag  I protect nature de WWF sur Instagram, qui permet de non localiser vos spots et éviter un afflux de touristes et les dégâts associés.

Consommer local et de qualité

  • Repas : manger le plat traditionnel fait avec des produits locaux (et fait maison). Consommer responsable, c’est toujours mieux que des frites surgelées de chez Métro ? 
  • Souvenir : on sait que Belle-maman va adorer le magnet kitsch made in China mais vous marquerez encore plus de points avec un objet artisanal et fait localement.
  • Loisirs : pratiquer des activités respectueuses de l’environnement et des patrimoines (ex : sport écologique non motorisé) 

Liens au territoire

  • Volontourisme : pourquoi ne pas se rendre utile (ex : ramassage de déchets sur la plage, évènements solidaires, chantiers participatifs ou wwoofing, …)
  • Luditourisme : coup de cœur qui saura mettre du piment dans vos vacances : le tourisme expérimental où comment voyager en s’amusant si on est un peu joueur… (ex : auto-stop expérimental, éro-tourisme, expédition K2, contre-tourisme, ...)

🖐 Idée cadeau de Noël : pourquoi ne pas offrir une carte ou bon d’achat à dépenser auprès des professionnels du tourisme et de la restauration très impactés par la crise sanitaire (mais on garde en tête les bonnes pratiques citées plus haut, ça serait dommage de prendre une Wonderbox pour un week-end motocross à l’autre bout de l’Europe).

Tourisme éco-responsable : voyager neutre en carbone ?

On vous a proposé des astuces pour réduire au maximum l’impact de vos vacances sur l’environnement. On peut aller encore plus loin et rechercher une neutralité carbone pour faire de son voyage éco-responsable, un voyage vers la neutralité carbone

Calculer et mesurer son impact carbone

Plusieurs calculateurs existent et sont en libre accès sur internet, principalement proposés par des associations comme la Fondation GoodPlanet ou l’outil Nos Gestes Climat (porté par l’ADEME et l’Association Bilan Carbone, issu de MicMac d’Avenir Climatique).

Ecotourisme et Empreinte Carbone

L'utilisation de ces outils est parfois considérée comme fastidieuse, puisque 100% fondée sur un questionnaire. L'outil gratuit Carbo permet d'estimer gratuitement et automatiquement l'empreinte carbone de sa consommation quotidienne à partir de vos dépenses bancaires. C'est pourquoi il est si plébiscité par les voyageurs !

Réduire ses émissions de CO2 

Vous avez déjà estimé l'empreinte carbone de votre prochain voyage grâce à Carbo ? Bravo ! Il s’agit à présent d’identifier les différentes étapes au cours desquelles vous pourriez  réduire « facilement » votre impact. Ce peut être par exemple le transport (privilégier le train) ou l'alimentation (réduire sa consommation de viande).

Compenser son empreinte carbone

Un voyage neutre, c’est comme une vie neutre, même si on se lâche peut-être plus en vacances. La transition écologique passe aussi (et surtout ?) par ces petits gestes du quotidien (#OnLâcheRien, il y a urgence climatique). Vous avez déjà réduit au maximum l'empreinte carbone de votre voyage et vous privilégiez le tourisme durable et l'écotourisme ? Vous pouvez contribuer à la neutralité carbone collective en compensant le « reste ». Pour cela, l'idéal est de soutenir des projets écologiques locaux et labellisés bas-carbone comme le propose Carbo avec son partenaire Pur Projet.


Pour aller plus loin  🚀

Rechercher des idées de destination, des bonnes pratiques, des démarches pour un tourisme vertueux, citoyen et positif : plateforme VOYAGEONS AUTREMENT (1e portail d’information du tourisme responsable).

Caroline Leroy
Caro dirige l'agence de conseils Glocal tourisme pour accompagner les acteurs touristiques dans leur transition environnementale. Lorsqu'elle ne contribue pas à Freeze by Carbo, elle prépare sa thèse sur la performance environnementale du tourisme !
Maîtriser son bilan carbone devient un jeu d'enfant avec Carbo.
Découvrir Carbo
Carbo ebook

Vous devriez aussi aimer

Logo Carbo Bilan Carbone Entreprise
Version beta

Engagez vous dès aujourd'hui avec Carbo.

Votre allié pour maîtriser votre impact carbone
cross linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram