Tourisme durable : définition, principe, exemple 

 ⏳ 
lecture 8 min
🪄 
màj en janvier 2024
Sommaire
Recevoir nos ressources pros gratuites

“Voyage voyage ! ” 🎵 avons-nous en tête quand on pense au voyage. Et pourtant, à l’heure où la lutte contre le réchauffement climatique nous impose de modifier nos modes de consommation ou de diminuer nos voyages en avion, est-il (vraiment) possible de concilier passion pour le voyage et environnement ? Zoom sur comment être responsable et comment pratiquer le tourisme durable. 

Qu’appelle-t-on tourisme durable ?

Carbo Poser une question

Définition et principes du tourisme durable 

Historiquement, c’est en 1992 avec l’instauration de l’Agenda 21 que les premiers contours du tourisme durable se sont dessinés. L’idée était de « rendre compatible l’amélioration des conditions environnementales et sociales qui résultent du développement touristique avec le maintien de capacités de développement pour les générations futures ».

Si vous êtes un as du concept de développement durable, vous avez sûrement reconnu des éléments issus des trois piliers ; la conciliation entre les secteurs de l’environnement, le social et l’économie. 

Le tourisme durable intègre les principes du développement durable en s’inscrivant comme une alternative au tourisme de masse :

  • la dimension environnementale : en effectuant des voyages qui minimisent l'impact environnemental (opter pour des modes de transport écologique comme la marche ou le vélo), en réduisant sa consommation d'énergie, en limitant les déchets, en préservant les écosystèmes ou encore en évitant les activités qui pourraient nuire à la faune et à la flore locales. L’aspect environnemental peut également encourager  la préservation et à la sauvegarde des ressources naturelles. 
  • la dimension sociale repose sur le respect des traditions culturelles et des modes de vie et également sur la tolérance envers les populations locales. Soutenir les entreprises, producteurs et/ou artisans locaux est également favorisé. 
  • la dimension économique concerne le revenu lié au tourisme, qui profite à la communauté locale. Les touristes sont encouragés à acheter des produits locaux, à manger dans des restaurants locaux et à séjourner dans des hébergements de propriété locale, afin de maximiser les avantages économiques pour la communauté.
Schéma du développement durable du tourisme pour mieux comprendre le tourisme durable
Schéma du développement durable du tourisme

En résumé, l’objectif du tourisme durable est ainsi de voyager en minimisant son impact environnemental tout en contribuant à l’économie et aux populations locales. Le tourisme durable et responsable touche à la fois aux modes de consommation, aux déplacements et à tous les impacts associés aux touristes. 

Les acteurs du tourisme durable

Bien entendu, un des premiers acteurs est le touriste lui-même. Il est celui qui va faire le choix d’opter pour un type de tourisme durable. Les touristes sont appelés de plus à plus à choisir des modes de vie éco-responsables. 

D’autres acteurs peuvent les aider dans la démarche à commencer par les communautés locales. Les organisations non gouvernementales (ONG) peuvent également aider en ce qui concerne la mise en relation avec les communautés locales. Les hôtels, agences touristiques proposent également des “formules” de tourisme durable. Toutes autres organisations gouvernementales ou communautés locales peuvent également se révéler être des acteurs-clés. 

Les différents types de tourisme durable

Selon le type de tourisme durable, il existe différentes appellations regroupant les types de tourisme alternatifs au tourisme “de masse”. Que vous soyez un adepte de l’environnement, du développement local ou un curieux souhaitant prendre son temps, vous saurez trouver chaussure à votre pied ! 

Voici les différents types de tourisme durable : 

  • L’écotourisme repose sur un rapport avec la nature où la protection de l’environnement est au centre des préoccupations. L’écotourisme 
  • Le tourisme social
  • Le tourisme éthique 
  • Le slow tourisme
  • Le tourisme solidaire
TypeDescription
Eco-tourismeVoyages pratiqués en milieu naturel et contribuant à la protection de la biodiversité. L'écotourisme est différent du tourisme durable dit “de nature” (ou vert) pouvant être en milieu urbain.
Tourisme socialVoyages inclusifs et accessibles au plus grand nombre (car, rappelons-le, 1 français sur 3 ne part pas en vacances)
Tourisme éthique et solidaireUn part du prix du séjour est directement investi dans le développement local, notamment dans les pays de l’hémisphère Sud
Slow tourismeTourisme de lenteur, c’est-à-dire prendre des voyages où on prend son temps (moyens de transport utilisés, rencontres avec les habitants ou d’autres voyageurs, découverte de la culture locale, etc.)
Tableau sur le tourisme éco-responsable

👉 Qu’il s’agisse du tourisme éco-responsable ou du tourisme durable, l’appellation renvoie au même concept ! 

Etat des lieux du tourisme éco-responsable

Carbo Empreinte Carbone avion (tourisme durable)

Dans le monde 

En 2019, on compte 1,5 milliard de déplacements internationaux, sans compter les déplacements des voyageurs à l’intérieur des frontières. Et pour 2030 ? 1,8 milliard de voyageurs internationaux prévus (selon l’Organisation mondiale du tourisme (OMT) 

De nombreux facteurs expliquent cette croissance du tourisme ; le prix d’un billet d’avion ou encore la facilité avec laquelle on peut réserver son voyage à l’autre bout du monde depuis son propre pays. 

L’empreinte carbone du tourisme représente 8% du total des émissions mondiales de gaz à effet de serre. Les trois quarts de ces émissions sont imputables aux transports. Le tourisme fait par ailleurs partie des 17 objectifs du développement durable du millénaire de l’Organisation des Nations Unies et est présent dans le programme 2030.

En France

En France, les pratiques des touristes intègrent de plus en plus les enjeux de l’écotourisme ; 

  • 64% des français se déclarent “concernés” par le concept de tourisme durable (selon une étude menée par Kantar et l’ADN en 2021
  • Selon la même étude, “environ 2/3 prennent effectivement en compte les critères de tourisme durable au moment de choisir leurs vacances.”
  • 11 % des émissions de GES en France concerne le tourisme (Ademe, 2018). 

La France est  la première destination touristique au monde, accueillant 89,3 millions de visiteurs internationaux en 2018. Selon l’ADEME, le transport est responsable de 77% des GES associé au tourisme. L’hébergement représente 20% des émissions de GES. 

Et les labels de tourisme durable alors ? 

FAQ Application Citoyenne

Il existe plusieurs types de reconnaissance des pratiques touristiques durables. Les palmes du tourisme durable, par exemple, récompensent les innovations en matière de tourisme durable. 


Voici les différents labels environnementaux qui pourront de surcroît vous guider lors de votre voyage : 

  • pour les hébergements, vous pouvez porter l’oeil sur les labels suivants : l’écolabel européen, la Clé Verte, Hôtels au naturel, Green globe, Gîtes panda ainsi qu'Ecogîte. Il existe également des entreprises comme GreenGo qui vous permettent de trouver tout un tas de locations de vacances écologiques : laissez-vous tenter par l'un de leurs jolis gîtes éco-responsables par exemple.
  • pour les sites visités, vous pouvez identifier s’ils respectent les conditions de label NF Environnement Sites de visite.
  • concernant les événements organisés tels que festivals par exemple, il est également possible d’obtenir la certification internationale ISO 20 121 concernant l’événementiel pour un développement durable.
  • il existe également un affichage environnemental pour les hôtels en fonction d’indicateurs environnementaux qui permet d’obtenir une note globale. Ainsi, l’impact sur le climat, la consommation d’eau, la consommation de ressources non renouvelables (énergie) et la part des produits bio ou éco labellisés dans les approvisionnements de l’hôtel sont évalués. 

Des labels selon le type de destination

Il existe également, en fonction de la destination, des regroupements de professionnels qui s’assurent de plusieurs conditions autour du tourisme ; 

  • le Flocon vert pour les stations de ski qui “engage tous les acteurs d’un même territoire dans la transition vers un développement touristique durable en montagne.”
  • l’Ecolabel Pavillon bleu pour les communes balnéaires et les ports de plaisance ; 
  • le label Station verte pour les destinations nature qui promeut l’écotourisme et “les des séjours porteurs de sens, en faveur d'un tourisme nature, authentique, humain et respectueux de l'environnement.”

🔎 Pour aller plus loin, L’ADEME regroupe tous les labels environnementaux en fonction des secteurs ; une analyse de plus de 100 labels permet d’y voir plus clair sur le sujet! Nous vous conseillons de consulter les labels présents dans le pays dans lequel vous allez voyager car il en existerait plus de 200 labels et certifications verts dans le monde en ce qui concerne le tourisme. 

Le fonds pour le tourisme durable 

En France, il existe un fonds pour le tourisme durable pour les restaurateurs et hébergeurs afin de les accompagner dans leur transition écologique. Piloté par l’Agence de la transition écologique (ADEME), les aides vont de 5 000 € à 200 000 €. 

Citation : “Le Fonds Tourisme Durable soutient la réalisation d'un diagnostic environnemental gratuit et de financements d'investissements et/ou d'études.” (selon l’ADEME). 

Le fonds s’adresse : 

  • aux TPE et PME qui ont une activité de restauration et/ou d’hébergement touristique; 
  • les collectivités exerçant une activité touristique en régie, situées en zone rurale ou péri-urbaine.

🖐Vous pouvez voir votre éligibilité et déposer votre dossier sur le site de l’ADEME. Attention ! Vous avez jusqu’au 31/12/2023 - 23:59 - Heure de Paris pour faire votre demande!

Peut-on (vraiment) concilier tourisme et durabilité ? 

tourisme durable van

De la nécessité du tourisme durable… 

En 2019, 76% des français étaient intéressés par le tourisme durable, selon le gouvernement. Le tourisme durable répond donc à une demande du public mais surtout à un enjeu de protection de notre environnement. 

Les impacts négatifs du tourisme nécessitent une refonte et un questionnement de nos pratiques. Comment répondre à une demande croissante alors même que le tourisme exerce une pression importante en consommant également des ressources naturelles telles que l’énergie ou l’eau ?

L’ambition du tourisme durable se situe dans le fait qu’un tourisme de masse n’est pas viable sur le long terme. La décision de Venise d’interdire l’accès au centre histoire pour les paquebots de touristes de plus de mille tonnes en 2019 le montre par ailleurs. 

…à une remise en question du concept 

Il n’existe pas un tourisme 100% durable car à chaque voyage correspond un impact pour l’environnement. Les défis autour du tourisme durable sont pour l’industrie du tourisme à différents niveaux.  

Mais peut être que la logique liée au tourisme tout court devrait être questionnée à la lumière des perturbations que l’industrie touristique génère. 

L’exemple de la baie de la Somme : du tourisme de masse vers un tourisme durable  : 

La Baie de Somme favorise depuis quelques années déjà l’écomobilité et souhaite favoriser un tourisme durable.

La Baie de Somme accueille depuis 2010 une association Baie de Somme Zéro Carbone regroupant les professionnels du tourisme dans le but de s’engager pour préserver la baie de Somme à travers la promotion de produits du terroir ou encore des semaines zéro carbone. 

Leur charte d’engagement vise à des activités responsables, éthiques et une sensibilisation des acteurs du tourisme, des habitants et touristes. 

De nombreux projets d’écotourisme ont vu le jour : les navettes Baiemobile reliant le nord et le sud de la Baie de Somme mais aussi des plateformes de covoiturage, un réseau de circuits courts pour les restaurateurs…


Preview Résultats Bilan Carbone Carbo Entreprise

Vous aussi, calculez facilement votre impact environnemental avec Carbo !

Anaïs Fleury
Il y a deux ans stagiaire chez Carbo en tant que Content Manager, Anaïs continue de contribuer au blog et au média comme freelance SEO et journaliste !
Voyagez entre les différentes données de votre bilan carbone avec Carbo !
Découvrir Carbo
Carbo ebook

Vous devriez aussi aimer

Logo Carbo Bilan Carbone Entreprise
Version beta

Engagez vous dès aujourd'hui avec Carbo.

Votre allié pour maîtriser votre impact carbone
Accélérer la prise de conscience écologique pour réduire dès maintenant notre empreinte carbone.
Carbo ® tous droits réservés
Conçu en 🇪🇺 avec 1.57 tCO2e / an 🌱
Logo Impact 120
Logo Impact France
Logo Capterra Best Value 2023
Trustpilot Reviews
Logo Appvizer
Logo France Relance
Logo Qontrol
Logo Solar Impulse
Logo CDP Provider
Logo CSRD

 📢 [Webinar] ADEME X Carbo

"Comprendre les ordres de grandeur de l’impact carbone, un levier pour les entreprises". L'ADEME (Mon Impact CO2) et Carbo vous donne rendez-vous le mardi 23 avril 2024 - 12h00 (CET).


magnifiercrosscross-circle linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram