Efficacité énergétique : quels enjeux pour les entreprises ? 

 ⏳ 
lecture 9 min
🪄 
màj en décembre 2023
Sommaire
Recevoir nos ressources pros gratuites

L’efficacité énergétique est un enjeu clé pour les entreprises, dès aujourd’hui. L’idée est de réduire la consommation d’énergie au sens large. Consommer moins, consommer mieux. Alors, comment une entreprise peut-elle agir pour aller vers une meilleure performance et efficacité énergétique ? Quels sont les avantages et inconvénients de cette démarche ? Quelles sont les obligations à date en France ? Quelle est la stratégie de notre pays sur le sujet ? 

Qu’entend-on par efficacité énergétique ?

L’efficacité énergétique désigne le point d’équilibre entre l’énergie consommée (énergie utile) et l’énergie dépensée par le bâtiment lui-même. Concrètement, il s’agit de l’état de fonctionnement d’un bâtiment dont on a optimisé la dépense énergétique tout en ne baissant pas la qualité du service.

Également appelée efficience énergétique, l’efficacité énergétique répond à des objectifs d’économies d’énergie. Le but est aussi bien de réduire la consommation d’énergie que de diminuer les coûts qui y sont associés.

Pourquoi s’intéresser au sujet de l’efficacité énergétique ?

Parce que l’idée de faire mieux avec moins est bénéfique à tous. L’environnement, les entreprises, les particuliers, les Etats. Bref, une démarche forcément positive.  

Les objectifs de l’efficacité énergétique sont bien évidemment avant tout écologiques. L’ensemble des actions qui cheminent vers un but d’efficacité énergétique répondent à un besoin global de plus en plus important pour les entreprises : celui d’améliorer leur empreinte écologique.

Cela offre également un avantage de taille d’un point de vue économique. En effet, nous l’avons vu ces dernières années, les prix de l’énergie tendent à augmenter en raison du contexte (écologique, politique, etc…). Réduire sa consommation énergétique, c’est donc une façon de faire baisser sa facture et réaliser des économies conséquentes. 

Directive efficacité énergétique : zoom sur la démarche Européenne

La démarche énergétique européenne est cadrée par la directive 2012/27/UE sur l’efficacité énergétique. L’ambition affichée ? Augmenter de 20% l’efficacité énergétique d'ici 2020. Ce texte précise la marche à suivre sur des sujets variés (production, transport, distribution, utilisation, information des consommateurs) ainsi que des objectifs précis pour chaque État membre.

objectifs efficacité énergétique

D’après l’Agence Européenne de l’Environnement, les objectifs sont en passe d’être atteints à l’échelle européenne. Voici un graphique qui résume les avancements de chaque point.

Quelques exemples de mesures demandées : 

💡 Cette ligne directive définit un plan d’action et des objectifs. Les Etats peuvent bien entendu pousser la démarche plus loin, mais nous n’en sommes pas encore à ce stade.

Le Réglementation Environnemental 2020 : une norme qui vient en soutient de cette démarche

On évoquait l’information dans notre guide dédié à la RE2020. Cette réglementation, appliquée à tous les bâtiments depuis le 01 janvier 2023, reprend les engagements climat portés par la France ces dernières années. Elle va d’ailleurs plus loin que les initiatives précédentes à savoir la loi Grenelle et la RT2012. 

 La démarche repose sur trois axes : 

  • Une meilleure efficacité énergétique pour l’ensemble des bâtiments 
  • Une transition progressive vers des constructions bas carbone, misant sur la diversité des modes constructifs et la mixité des matériaux
  • Des bâtiments plus agréables en cas de forte chaleur (en vue de l’augmentation prévue des températures dans les prochaines années).

Quelle est l’ambition de la France en matière d’efficacité énergétique ? 

Où en est notre pays sur le sujet ? 

La France s’est fixé les objectifs suivants : 

  • Diminuer de 30 % la consommation d’énergies fossiles en 2030
  • Réduire de 20 % la consommation d’énergie finale en 2030 par rapport à 2012
  • Réduire de 50 % la consommation d’énergie finale en 2050

Autrement dit ? L’idée est d’y aller étape par étape, on parle de programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE), avec la volonté de diviser par deux la consommation d’énergie du pays d’ici à 2050. C’est d’ailleurs souvent l’horizon choisi, car de nombreux enjeux environnementaux sont liés à cette date (notamment en lien avec les rapports du GIEC).

Quelle est la différence entre efficacité énergétique et performance énergétique ?

Petite précision pour éviter les confusions : 

  • L’efficacité énergétique correspond au ratio entre l’énergie que l’entreprise consomme pour fonctionner (usine, bureaux, infrastructures, etc…) et la production finale obtenue. Exemple (fictif comme vous pouvez vous en douter) : Si vous faites tourner une centrale nucléaire pour produire un journal avec un seul exemplaire, votre bilan risque d’être catastrophique. 
  • La performance énergétique correspond au volume d’énergie consommé : elle permet donc simplement de quantifier la dépense énergétique de l’entreprise. Elle n’est en revanche pas comparée au résultat et donc permet simplement d’avoir un ordre de grandeur.
bâtiment

Quels sont les avantages à la mise en place d’une stratégie énergétique efficace pour l’entreprise ? 

5 avantages non négligeables : 

  • Faire des économies : consommer de l’énergie, c’est dépenser. Réduire son besoin en énergie, c’est faire des économies. Or, l’énergie représente une part considérable du budget des entreprises. Par ailleurs, le coût de l’énergie est assez volatil (contexte politique, contexte climatique, etc…). Moins l’entreprise est dépendante de ce sujet, plus elle peut avancer sereinement.
  • Agir pour la planète : consommer moins, c’est aussi préserver la planète, d’autant plus que la majorité de l’énergie consommée en France et en Europe ne vient pas du renouvelable. D’ailleurs, il est aussi possible d’opter pour un fournisseur d’énergie verte (solaire, éolien, etc…)
  • Diminuer les risques : avoir une bonne efficacité énergétique c’est également s’affranchir ou en tout cas diminuer le risque vis-à-vis des infrastructures existantes. Par exemple, en cas d’autonomie énergétique, l’entreprise ne sera alors pas impactée par des interruptions éventuelles.
  • Augmenter la compétitivité : dans le cas de l’industrie par exemple, l’efficience énergétique peut permettre de réduire les coûts et proposer des tarifs plus avantageux. C’est donc un levier essentiel vis-à-vis des concurrents et du marché.
  • Construire une stratégie RSE solide : l’efficacité énergétique est une des actions clés d’une stratégie en matière de développement durable. Par ailleurs, c’est un point qui peut également être bénéfique en termes de confiance et de transparence vis-à-vis des parties prenantes (investisseurs, fournisseurs, clients, candidats, etc…).

✋ Pour l’instant c’est un must have mais plus ça va, mais il y a de fortes chances pour que de nouvelles normes ou recommandations apparaissent en faveur d’une meilleure efficacité énergétique dans les prochaines années. Autant anticiper et prendre des mesures dès aujourd’hui.

Trois étapes pour mettre en place une stratégie efficace dans votre entreprise

  1. Réaliser un audit énergétique : dans la même logique que le bilan carbone (qui lui mesure les émissions générées par les activités de votre entreprise), l’audit énergétique permet d’obtenir un diagnostic préliminaire et d'identifier les axes d'améliorations possibles 
  2. Définition d’un plan d’action : à partir du bilan réalisé et des pistes identifiées, vous pouvez alors définir un plan d’action concret (mesures mises à dispositions, objectifs intermédiaires, résultats attendus, priorisation des sujets, etc…). Ce plan peut être défini en externe ou via l’aide d’un expert externe en efficacité énergétique.
  3. Déployer les mesures : ces dernières peuvent être nombreuses et variées (installation de panneaux solaires photovoltaïques, mise en place d’un nouveau système de management de l’énergie, sensibilisation des équipes à la notion d’énergie verte, guide des bonnes pratiques énergétiques, optimisation de la puissance des compteurs, etc…). Il convient de suivre les avancées par rapport aux objectifs définis.

Envie d’enclencher une démarche de ce type ? Découvrez notre simulateur d’aides financières. Ce dernier à été pensé pour permettre aux TPE-PME de voir toutes les aides financières d'Etat pour financer ses projets bas-carbone (dont la rénovation énergétique)

efficacité énergétique photo

4 idées d’actions qui peuvent être mises en place pour une meilleure efficacité énergétique 

  • Isolation thermique : il s’agit ici de limiter la déperdition thermique (donc ne pas utiliser de chauffage pour rien). Cela peut se faire lors d’une construction neuve, mais aussi dans le cadre de travaux de rénovation. Les solutions sont variées (triple vitrage, isolation thermique par l’extérieur…)
  • Ventilation : l’enjeu est de faire circuler l’air et la chaleur, de façon à réguler efficacement la température. C’est aussi une manière d’éviter l’humidité. Pour cela, un système de ventilation mécanique contrôlé (VMC) peut être installé ou des ouvertures mises en place.
  • L’orientation du bien : cela entre en compte lors d’une construction neuve. En toute logique, il n’est pas possible de déplacer un bâtiment déjà en place, sauf dans le cas d’une tiny house (maison construite sur une remorque). Le concept est simple : orienter le logement de façon à pouvoir profiter pleinement de la lumière et de la chaleur du soleil. 
  • Équipements électriques : une approche simple mais efficace. L'objectif est ici d’opter pour des équipements avec une bonne note d’énergie (donc un profil A ou A+ dans l’idéal), de façon à optimiser et réduire la consommation. Cela peut également être une façon stratégique de monitorer la consommation (électricité, chauffage, chaudière, gaz, ventilation, etc…) et identifier les postes plus émetteurs afin d’agir dessus.

Les 3 types phares pour une démarche efficace

  • Techniques : nous l’avons évoqué plus haut, il s’agit du matériel et des équipements. Cela nécessite donc des investissements financiers et dans certains cas des travaux de rénovation.
  • Comportementales : il s’agit ici de faire évoluer les habitudes de chacun. Cela se base donc sur de la sensibilisation et des actions pour aider chaque personne à comprendre les enjeux.  
  • Organisationnelles : sur ce point, la démarche consiste à ajouter les choses de manière structurelle, dans la manière de fonctionner de l'entreprise. L’enjeu est donc de redéfinir certaines chartes, stratégies. C’est le socle d’une démarche efficace. 

Au fait, qu’est ce que le décret tertiaire ?

C’est une démarche déployée suite à la loi ELAN (Évolution du Logement, de l’Aménagement et du Numérique) datant de 2018. L’idée ? Concentrer les efforts sur la rénovation énergétique des immeubles tertiaires, étant donné que c’est un des secteurs les plus demandeurs aujourd’hui. 

Ce décret concerne tous les locataires et propriétaires d’immeubles tertiaires dont la surface plancher est supérieure à 1000 m². C’est également élargi à d’autres secteurs spécifiques : administration, enseignement, bureaux, hôtels, restaurants, commerces, entrepôts, locaux d’activité, hôpitaux, cliniques, EHPAD.

Ce décret défini deux options : 

  • Soit la réduction progressive de la consommation d'énergie des bâtiments (-40 % d’ici 2030, -50% d’ici 2040, -60% d’ici 2050). 
  • Soit l'atteinte d'un seuil de performance énergétique qui dépend du type de bâtiment et de l'activité de l'entreprise (éléments qui sont cadrés de manière spécifiques pour chaque cas)

Quels sont les secteurs les plus énergivores aujourd’hui ? 

Bâtiment efficacité enérgétique

Le bâtiment est le secteur évoqué comme étant le plus énergivore. 

Dans l’Union Européenne, il serait à l’origine de l’absorption de près de 40 % de la consommation totale d’énergie. Par ailleurs, autre chiffre permettant de réaliser l’ampleur de ce sujet : 36 % des émissions européennes de CO2 proviennent de cette activité (chiffres 2008 Eurostat). 

En France, le bâtiment et l'immobilier représentent une part légèrement plus faible de l’efficacité énergétique mais quand même conséquente : autour de 25%. Les chiffres varient légèrement selon les sources, mais l’Etat aurait l’ambition de rénover la totalité du parc immobilier d’ici 2050. Techniquement, cela représente environ 350 000 rénovations par an en 2022 et 700 000 à partir de 2030. Et où en est-on aujourd’hui ? En moyenne, seulement 30 000 bâtiments sont rénovés en basse consommation par an actuellement. Il y a donc une belle marge de manœuvre.


Vers plus de sobriété énergétique demain

C’est un terme que l’on voit de plus en plus. 

Dans les médias, dans la sphère politique, chez les particuliers, en entreprise. Et c’est une bonne nouvelle. D’ailleurs, à l’été 2022, le président de la République a annoncé le plan de sobriété energétique visant à réduire de 10% la consommation énergétique de la France sur une période de 2 ans (donc d’ici l’été 2024). Il s’agit donc de réduire la consommation d’énergie à travers des changements à mettre en place, par tous, au quotidien. Comment ? Via un ensemble de gestes adaptés (éteindre la lumière, aérer les pièces plutôt que d’utiliser la climatisation, etc…). 

Une approche complémentaire et nécessaire à celle de l’efficacité énergétique. 

C’est en combinant les efforts que nous irons dans le bon sens.

Diane Fastrez
Diane est freelance spécialisée en rédaction SEO pour les entreprises à impact. Elle a également créé Senja, une marque de tourisme engagé pour permettre aux citadins de se ressourcer à la campagne.
Piloter son efficacité énergétique pour réduire ses émissions avec Carbo.
Découvrir Carbo
Carbo ebook

Vous devriez aussi aimer

Logo Carbo Bilan Carbone Entreprise
Version beta

Engagez vous dès aujourd'hui avec Carbo.

Votre allié pour maîtriser votre impact carbone
Accélérer la prise de conscience écologique pour réduire dès maintenant notre empreinte carbone.
Carbo ® tous droits réservés
Conçu en 🇪🇺 avec 1.57 tCO2e / an 🌱
Logo Impact 120
Logo Impact France
Logo Capterra Best Value 2023
Trustpilot Reviews
Logo Appvizer
Logo France Relance
Logo Qontrol
Logo Solar Impulse
Logo CDP Provider
Logo CSRD

Sondage - 5 minutes pour faire grandir Carbo 🌱

Aidez-nous à améliorer notre image de marque en répondant à notre sondage. Première visite ou fin connaisseur de Carbo, votre avis est précieux !


cross-circle linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram