Passons à la transition écologique !

Alise Durand
 ⏳ 
Lecture 8 min
Sommaire
Recevez nos dernières ressources pros par mail, gratuitement 👌

Pour réussir la transition écologique, l’économiste Kenneth Boulding soulignait la nécessité de passer de l’économie du “cow-boy”, dont l’attitude est exploitatrice puisqu’il dispose de ressources illimitées, à l’économie de “l'astronaute”, évoluant dans un espace aux ressources limitées nécessitant de se rationner. Mais de quelle manière réaliser cette transition écologique ? La France, via la stratégie nationale bas-carbone, prévoit une feuille de route dans le but de devenir neutre en carbone d’ici 2050. Carbo vous donne les clés pour comprendre ce à quoi elle sert et comment entamer une transition écologique dans votre entreprise. 🌱

transition-écologique-image-principale

Prendre la mesure de la transition écologique

Qu’est-ce que la transition écologique ?

De manière générale, une transition désigne le passage d’un état d’équilibre à un autre. Elle décrit des phénomènes plutôt progressifs et profonds que brutaux. Cependant, elle est le fruit de plusieurs initiatives et innovations, par définition radicales, qui se diffusent dans un cadre réglementaire.

Ainsi, la transition écologique représente l’évolution de notre société actuelle vers un nouveau modèle économique et social qui répond aux enjeux environnementaux. Concrètement, elle traduit la volonté de lutter contre les menaces qui pèsent sur notre planète : réchauffement climatique, perte de la biodiversité terrestre et marine, pollution de l’air…

Il s’agit de redéfinir nos modes de consommation et de production pour qu’ils soient résilients et solidaires.

On attribue cette notion à Rob Hopkins, enseignant en permaculture, qui revêt le rôle de lanceur d’alerte notamment concernant notre dépendance énergétique au pétrole. Il est à l’initiative de plusieurs projets qui imaginent la transition écologique des territoires et des collectivités.

La transition écologique engage plusieurs secteurs, avec entre-autres :

Et chacun de ces secteurs répond à des objectifs durables de baisse d’empreinte carbone.

A quels objectifs la transition écologique répond-t-elle ?

Selon Rob Hopkins, la transition a pour but d’assurer la résilience d’un système, i.e. sa capacité à continuer de fonctionner malgré les différents chocs.

Le développement de la transition écologique est censé amener les territoires à une réduction des GES et à la neutralité carbone d’ici 2050. Tout cela dans le but notamment de ne pas dépasser une augmentation des températures de 1,5 C°.  La transition écologique n’a-t-elle donc pas plutôt aujourd'hui pour objectif d’éviter un choc environnemental ?

Pour éviter ce choc et lutter contre les menaces environnementales, chaque secteur vise des objectifs de durabilité.

objectifs transition écologique

Concernant la transition énergétique

Selon la loi de transition énergétique pour la croissance verte datant de 2005, on la définit comme le mode de développement économique respectueux de l’environnement, à la fois sobre et efficace en énergie et en consommation de ressources et de carbone, socialement inclusif, soutenant le potentiel d’innovation et garant de la compétitivité des entreprises.

Aujourd’hui, le mix énergétique de la France est composé à environ 60% des énergies fossiles.

🖐 Le mix énergétique désigne la répartition des différentes énergies primaires utilisées pour les besoins énergétiques d’un territoire donné.

Et, alors que nous avons du mal à nous imaginer le monde sans pétrole, Rob Hopkins montre que notre sécurité énergétique et notre niveau de vulnérabilité dépendent justement de notre capacité à s’en détacher.

Ainsi, voici les objectifs de la transition énergétique :

  • Réduire la consommation d’énergie

Pour la France, il s’agit par exemple de réduire la consommation énergétique de 50% d’ici 2050.

  • Augmenter la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique

Il existe 4 grandes familles d’énergies renouvelables qui émettent très peu de carbone et de polluants : énergie éolienne, énergie solaire, énergie hydraulique et biomasse.

  • Repenser l’approvisionnement en énergie sur la base d’un modèle circulaire

Concernant la transition industrielle

La transition industrielle constitue un levier de développement pour certaines filières sur lesquelles la France peut jouer pour disposer d’avantages comparatifs et assurer un modèle économique et social qui répond aux enjeux environnementaux.

Pour développer sa transition, le secteur industriel prévoit notamment de :

  • Réduire la pollution 
  • Repenser l’échelle des chaînes d’approvisionnement
  • Réduire la consommation d’énergie tout au long du cycle de vie (conception, fabrication, commercialisation, utilisation, fin de vie) 

Concernant la transition agro-alimentaire

Selon le Livre blanc sur le financement de la transition écologique, sur la période 2007-2013, différents dispositifs d’aides ont été mis en place dans ce secteur pour soutenir les investissements de modernisation des bâtiments, d’acquisition d’équipements permettant des économies d’énergie, pour soutenir des pratiques agricoles vertueuses et inciter au développement des énergies renouvelables. Sur la période, l’ensemble de ces investissements (publics et privés) représentent en moyenne 1,7 milliards d’euros par an dont 55% de soutiens publics.

L’objectif principal de la transition agro-alimentaire est d’assurer une agriculture respectueuse de l’environnement et permettre à tous l’accès à une alimentation de qualité.

Qui est concerné ?

La transition écologique n’est pas un processus qui se fait de manière isolée. En effet, on a déjà vu qu’elle touchait tous les secteurs de notre société. Elle nécessite aussi la participation de nombreux acteurs.

acteurs transition écologique

💡 Envie de creuser le sujet ? Découvrez notre article sur l'empreinte carbone par secteur.

Les appareils d’Etat

En France, c’est le ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires qui pose le cadre politique et le cadre légal en termes de transition écologique. Il a pour mission générale de “préparer et mettre en œuvre la politique du Gouvernement dans tous les domaines liés à l’écologie, la transition énergétique et à la protection de la biodiversité”.

En 2017, le budget du ministère de la Transition écologique s’élevait à 35 milliards d’euros. En 2022, le Gouvernement lui consacre un budget de 50 milliards d’euros. Vient s’ajouter à ça le plan France relance, qui a alloué 30 milliards d’euros au volet Écologie et transition énergétique. 

Les pouvoirs publics facilitent donc la transition des entreprises et des ménages. C’est d’ailleurs ce que montrent les projets phares de ce plan de relance :

  • MaPrimeRenov’
  • Prime à la conversion
  • Bonus écologique
  • Rénovation des bâtiments publics de l’État
  • Décarbonation de l’industrie

L’Etat contribue aussi au développement de la transition écologique à travers la fiscalité . On parle alors de fiscalité écologique, i.e. celle qui vise à taxer les activités et produits polluants pour inciter à adopter des pratiques plus respectueuses de l’environnement.

Sans oublier l’ADEME qui est un Établissement public, ayant pour vocation principale l’accompagnement des entreprises, des collectivités locales, des pouvoirs publics et des particuliers vers la transition écologique.

Cependant, n’oublions pas qu’en 2019, l’Etat français a été condamné pour inaction climatique. Le tribunal a demandé de réparer les dommages causés par les manquements de l'État à ses engagements carbone. Le tribunal a donné jusqu’au 21 décembre 2022 à l’État pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre et développer des mesures ambitieuses.

Les entreprises

Les deuxièmes acteurs de la transition écologique sont les entreprises, et ce peu importe leur taille. Elles peuvent jouer sur plusieurs leviers et développer plusieurs projets pour réduire leur empreinte carbone.

transition écologique des entreprises

Les citoyens

Enfin, les citoyens ont aussi un grand rôle à jouer. Ils sont souvent à l’initiative de mouvements et de propositions de projets à échelle locale. Ils jouent aussi un rôle important à travers leur mode de consommation.

Par ailleurs, comme la transition écologique oblige les secteurs à évoluer, elle ouvre par là-même des nouvelles opportunités d’emplois. Par exemple, pour atteindre un objectif zéro déchets les territoires auront besoin de main d'œuvre pour assurer le bon développement et le bon fonctionnement des nouvelles méthodes de traitement des déchets (compostage, économie circulaire, méthanisation …).

🖐 La méthanisation est une technologie basée sur la dégradation par des micro-organismes de la matière organique, en conditions contrôlées et en l'absence d'oxygène. Tandis que le compostage est un processus de transformation des déchets organiques qui nécessite de l’eau et de l’oxygène.

Comment inscrire son entreprise dans la transition écologique ?

A chaque entreprise sa propre méthode

Il n’existe pas de remède tout fait pour entamer sa transition écologique. Par contre, il est possible de se faire accompagner. ✅

Pour entamer sa transition écologique sur la bonne voie et s’assurer de privilégier les actions qui ont l’impact le plus favorable sur l’environnement, nous vous conseillons de démarrer par un audit environnemental de votre établissement. Si vous êtes une TPE, PME ou ETI, faire appel à une solution de calcul carbone digitalisé et automatisé s’avère être la solution la plus adaptée et efficace, et la moins coûteuse. Carbo vous permet d’avoir un visuel facile à comprendre sur les impacts de vos émissions.

Carbo Company Dashboard

Estimez vos émissions plus facilement et passez rapidement à l'action !

Ensuite, il s’agit de mettre en place des solutions pour réduire l’impact négatif de votre établissement sur l’environnement. Grâce au bilan carbone de votre établissement vous identifierez facilement vos postes les plus carbonés. Carbo est là pour vous accompagner !

Suivre une trajectoire

Même s’il n’y a pas de trajectoire unique, il existe des mesures adaptables à toutes les entreprises et des chemins à suivre pour atteindre la sobriété après avoir réalisé son bilan carbone.

Un peu d’inspiration pour démarrer sa transition écologique

trajectoire transition écologique

Pour engager sa transition écologique en entreprise, le Shift Project fournit un grand nombre de solutions adaptables :

  • Baisser la consommation d’emballages plastiques de 70%
  • Se tourner vers des investisseurs conscients des enjeux environnementaux
  • Former en interne aux enjeux énergie-climat
  • Raccourcir ses chaînes d’approvisionnement lorsque cela est possible
  • Faciliter en interne l’usage des transports en commun
  • Viser une sobriété numérique
  • Se fournir en énergies renouvelables

Les 4 scénarios de l’ADEME pour les entreprises

D’ailleurs l’ADEME soumet 4 chemins “types” pour conduire la France vers la neutralité carbone à l’horizon 2050. On vous traduit ici les différentes trajectoires possibles du point de vue des entreprises pour respecter la sobriété.

Nom du scénarioMesures à suivreChangements
Génération frugale- Business model fondé sur le low-tech
- Rénovation totale énergétique des locaux existants
- Mutualisation des équipements
- Réutilisation des bâtiments pour éviter les constructions
- Mobilité durable (vélo, marché, transports en commun, covoiturage)
- Equipements issus de l’économie circulaire et de la seconde main
- Relocalisation de certaines filières
- les modes de
consommation
changent rapidement
- la croissance
basée sur les
énergies fossiles s'interrompt.
Coopération territoriales - Partage des locaux avec d’autres entreprises
- Accélération de la rénovation énergétique des locaux
- Se fournir en biocarburants
- Progressifs
- Efficaces
Technologies vertes- Reconstruction des locaux de sorte à ce qu’ils consomment des ressources naturelles
- Mobilité électrique
- Relocalisation des chaînes de valeur à l’échelle de l’Union européenne
- Se fournir en hydrogène
- Réponse à la dynamique de production grâce à des matières premières issues de déchets
- transition dans
le mix énergétique
- tendances de consommation qui
changent peu
Pari réparateur- Recours à l’électrification massive
- Recours à la compensation carbone
- Utilisation des nouvelles technologies
- Utilisation des systèmes de recyclage
- Se fournir en biocarburants
- impacts environnementaux
forts mais "gérés"
- compensation par la
technologie

L’exemple d’Enercoop

La coopérative Enercoop, née dans un contexte d’ouverture du marché de l’électricité, propose un modèle énergétique juste et solidaire. Le projet ? Leur électricité est garantie 100% renouvelable grâce à un approvisionnement en direct auprès de plus de 300 producteurs français. 

Dans un entretien, le directeur financier Olivier Soufflot affirme que les investisseurs d’Enercoop ne se contentent pas d'indicateurs financiers classiques, comme la rentabilité. Ils se concentrent sur les impacts sociaux et sociétaux de la coopérative, qui doit encourager les projets locaux citoyens et promouvoir un mix énergétique diversifié.

A terme, Enercoop souhaite développer ses propres moyens de production. C’est pourquoi elle a commencé à investir dans la construction de parcs solaires dans la région Midi-Pyrénées. L'entreprise a pour objectif de produire 25% de son électricité d’ici 2050 pour sécuriser son approvisionnement. Projet inspirant n’est-ce pas ? 😉

Alors, prêt à entamer votre transition écologique ?

Alise Durand
Content Manager chez Carbo
Et si vous passiez à l'action avec Carbo ?
Découvrir Carbo
Carbo ebook

Vous devriez aussi aimer

1 2 3 6
Logo Carbo Bilan Carbone Entreprise
Version beta

Engagez vous dès aujourd'hui avec Carbo.

Votre allié pour maîtriser votre impact carbone
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram