Lecture 9 min
màj novembre 2021

Passer à l’énergie verte : quel fournisseur pour quelle offre ?

Jade Goumard
Sommaire

L’éolien, l’hydraulique, le photovoltaïque… l’énergie verte est en pleine expansion. La transition énergétique est un des enjeux fondamentaux de la transition écologique. Mais vers quel fournisseur se tourner ? Et quelle(s) offre(s) privilégier ? Carbo s’est penché sur la question. 

Comprendre ce qu'est une énergie verte en moins d'une minute.

Qu’appelle t-on énergie verte ? 

Une énergie dite « verte » est une énergie produite à partir de sources d’énergies renouvelables. Celles-ci ont la particularité d’être peu émettrices en carbone, et donc d’être plus respectueuses de l’environnement. Elles s’opposent directement aux énergies dites fossiles. Ces dernières s'appuient sur des combustibles limités, non-renouvelables et fortement émetteurs de gaz à effet de serre.

Quels sont les enjeux ? 

Aujourd’hui, les énergies fossiles (gaz, pétrole ou charbon) sont le type d’énergie le plus utilisé par l’homme, et ce, pour diverses fonctions : production, chauffage, transport ou électricité. Or, avec les Sommets de Rio (1972, 1992), nous savons que le réchauffement climatique est dû à nos habitudes de consommation et à notre système d’exploitation. L’Agence internationale de l’Energie (AIE) estime que ce secteur est responsable de plus de 33 milliards de tonnes d’émissions de CO2 dans le monde. Un chiffre de 2019 qui tend à se stabiliser par rapport à 2018, et qui s’explique par une utilisation plus importante des énergies renouvelables et énergies vertes. 

énergie verte

Des objectifs ambitieux

En 2015, lors de l’Accord de Paris sur le climat, plus de 190 pays se sont engagés à réduire leurs émissions. Leur objectif : limiter le réchauffement de la planète entre 1,5°C et 2°C d’ici 2100. L’une des solutions pour parvenir à ce résultat est l’usage d’énergies vertes en remplacement des énergies fossiles

Engagement européen

L’Union Européenne, par l’intermédiaire de la Commission, est celle qui prend les engagements les plus forts. L’Europe s’engage à une réduction de 40% de ses émissions d’ici 2030. Elle fixe la part de renouvelable dans le mix énergétique européen à 27% de l’énergie consommée en 2030, selon la Commission Européenne. 

énergie verte

Vers une société neutre en carbone 

La France s’engage à atteindre la neutralité carbone en 2050. En effet, le Ministère de la Transition écologique et solidaire publie en 2020, la Stratégie française pour l’énergie et le climat pour mener la France vers une société décarbonée. Elle concerne tous les secteurs : transports, construction, agriculture, industrie, énergie ou déchets. 

  • La première composante est la Stratégie nationale bas-carbone (SNBC) qui est la feuille de route à suivre pour atteindre l’objectif de neutralité d’ici 2050
  • Concernant la trajectoire énergétique de la France pour la décennie à venir, c’est la Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE). Ce texte prévoit une diversification du mix énergétique qui consiste à :
    - ramener la part du nucléaire à 50% d’ici 2035
    - porter les énergies renouvelables jusqu’à 33% pour 2030
    - réduire de 40% la consommation des énergies fossiles, d’ici 2030.
Et le nucléaire dans tout ça ? 

Les débats concernant le nucléaire et les opinions sur cette source d’énergie divergent fortement en France. Reconnue pour la faible quantité de CO2 émise, cette énergie est tout de même critiquée pour le risque qu’elle constitue envers la biodiversité et l’homme - notamment dans le traitement de ses déchets. 

Le Réseau de Transport d’Electricité (RTE) a publié le 25 octobre dernier, son rapport : « Futurs énergétiques 2050 ». Un rapport qui met en avant les différentes options pour faire évoluer le mix électrique de la France, pour atteindre la neutralité carbone d’ici 2050. Selon Greenpeace, à la lecture du rapport, le nucléaire n’est pas un « mal nécessaire », et que l’unique façon d’atteindre nos objectifs est le développement des énergies renouvelables. 

Les énergies vertes sont donc sans aucun doute, les énergies d’avenir. On fait un focus sur les méthodes existantes et les types d’énergie.  

Les différentes familles d'énergies vertes 

Point technique - Unités de mesures énergétiques

Le Watt représente la capacité moyenne d’une machine à produire de l’électricité. Une turbine d’éolienne offshore de 6 mégawatts produit environ 21 Gigawatt/h par an par exemple. 1 Gigawatt/h = 1000 x 1 Megawatt/h = 1000 x 1 million de watt/h. (Source : AIE)

Les énergies vertes existantes

Lorsqu’une électricité est dite « verte », cela veut dire que celle-ci est produite à partir d’énergie renouvelable. Ces énergies ont la particularité d’être infinies et peu émettrices de CO2. Quelles sont-elles ? On vous donne quelques exemples : 

Energies bleues ou Énergies Marines Renouvelables (EMR) 

Ce sont l’ensemble des énergies renouvelables extraites du milieu marin. Celles-ci représentent une manne énergétique phénoménale. En effet, l’énergie naturellement déplacée par les marées représente, à elle-seule 25 000 Térawatt/heure. On estime une disponibilité mondiale des EMR à 2 millions de Térawatt/heure par an - dont 100 000 exploitables selon la multinationale Total. A titre de comparaison, les besoins mondiaux actuels en électricité sont de l’ordre de 22 000 Térawatt/heure par an, soit 5 fois moins que le potentiel des énergies bleues. Les énergies marines exploitées : 

énergie verte
  • Energie éolienne offshore. C’est une éolienne en mer qui exploite l’énergie du vent.

💡L’Union européenne représente en 2016, plus de 90% du parc éolien marin mondial, soit une capacité de production de 12,5 gigawatts (GW) qui permettrait d’alimenter environ 12 millions de foyers européens. 

  • Énergie marémotrice. Le courant des marées est utilisé grâce à des turbines (montante/ descendante).
  • Énergie des courants ou hydrolienne. Même fonctionnement que les éoliennes, mais placées sous l’eau : l’énergie cinétique des courants marins ou issus des marées, est convertie en énergie.
  • Énergie houlomotrice. Cela consiste à convertir l’énergie des vagues en électricité
  • Énergie thermique des mers. Cette technologie repose sur l’exploitation de la différence de température entre les eaux chaudes de surface, et les eaux froides de profondeur.
  • Énergie osmotique. Convertit l’énergie grâce à la différence de concentration en sel de deux eaux séparées par une membrane

🖐Les énergies bleues ne représentent que 0.03% du mix énergétique mondial d’après l’Institut de Relations Internationales et Stratégiques (IRIS).

Energie solaire 

Il existe deux types d’énergies exploitée par l’homme et provenant du soleil : 

  • Énergie solaire thermique. La chaleur transmise par le rayonnement est utilisée pour être convertie en électricité. 
  • Énergie photovoltaïque. Contrairement à la première, c’est le rayonnement solaire lui-même qui est exploité pour produire de l’électricité.

Energie éolienne

La logique est la même que celle du moulin à vent dans Don Quichotte. L’énergie mécanique produite par les déplacements de masse d’air dans l’atmosphère est exploitée, à l’aide d’immenses pâles. 

énergie verte

Biomasse 

L’énergie de la biomasse est en fait l’énergie solaire stockée grâce à la photosynthèse, sous forme organique. Attention, cette source d’énergie n’est pas toujours renouvelable. En effet, il faut que les quantités brûlées soient inférieures ou égales aux quantités produites ! Il faut ajouter à cela que, non seulement des polluants peuvent se dégager lors de la combustion, mais cette source demande également d’importantes surfaces pour sa production.

Energie géothermique

La chaleur produite naturellement au cœur de notre planète peut être une source d’énergie utilisée pour le chauffage ou l’électricité. Mais elle comporte certains risques pour l’homme.

Se tourner vers l’énergie verte 

Pourquoi se tourner vers des offres d’énergie verte ?

En vous tournant vers une offre d’énergie verte, vous soutenez le développement durable et permettez l’atteinte des objectifs fixés lors de la COP21. Votre pouvoir en tant que client est donc phénoménal. Plus la demande des consommateurs pour ce type d’énergie est grande, plus vous incitez les producteurs à entamer la transition énergétique. Mais vers quel fournisseur se tourner et comment s’assurer que son achat d’électricité est bien verte ? 

La certification 

Par l’achat d’un certificat de Garanties d’Origine (GO), le fournisseur garantit que son offre respecte le critère suivant : la quantité d’électricité renouvelable injectée dans le réseau d’électricité, est équivalente à celle vendue au client. Cela veut dire que pour chaque kWh acheté, le fournisseur injecte sur le réseau une quantité d’électricité d’origine renouvelable équivalente. C’est un moyen de garantir le caractère vert de votre achat d’énergie. 

Une énergie peut-elle être vraiment verte ? 

Greenpeace a dernièrement mené une étude qui remet en cause la véracité de cette garantie. 

« Un fournisseur d’offres vertes peut se contenter d’acheter de l’électricité produite dans une centrale à charbon ou nucléaire, du moment qu’il achète aussi un certificat vert »

Ainsi, l’ONG a retenu 4 critères afin d’évaluer les fournisseurs : 

  • Le type d’électricité produit - si les fournisseurs sont également producteurs
  • La politique d’achat d’électricité
  • L’usage des « garanties d’origine »
  • Les investissements effectués ou prévus. Par exemple, si les producteurs persistent dans des investissements toxiques. 

Les offres : le classement 

On vous donne un petit classement des fournisseurs allant des plus verts à ceux qui le sont le moins. 

Les bons élèves 

  • Enercoop est en tête du classement. Non seulement Enercoop s’approvisionne à 100% en énergie renouvelable, mais le fournisseur soutient également les petits producteurs indépendants. Étant une coopérative, plus de la moitié de ses bénéfices sont réinvestis dans des projets à impact positif. De plus, ce sont les producteurs et consommateurs qui prennent ensemble les décisions.
  • Arrivée ex-aequo avec Enercoop, Planète Oui propose une offre 100% verte. Le fournisseur produit même de l’électricité à partir d’énergie solaire. 
  • Ilek tient une bonne position et maintient son objectif : proposer des offres 100% renouvelables. L’entreprise s’approvisionne auprès de producteurs d’électricité éolienne, solaire et hydraulique. Malgré cette belle trajectoire, Ilek ne prévoit pas d’investissements dans des énergies renouvelables, et demeure en 3e position par rapport aux précédents. 

Le milieu de classement… mais sur la bonne voie

  • Mint Énergie fait partie des fournisseurs dont la trajectoire vers le durable est en progression. En 2019, Mint Energie propose une offre d’électricité dont les ¾ sont certifiées d’origine renouvelable. L’entreprise s’est engagée à investir prochainement dans la production d’énergies éolienne et solaire, ce qui lui vaut sa place devant ekWateur. 
  • En effet, ekWateur maintient une belle position en poursuivant ses efforts en termes d’investissements dans les énergies renouvelables. La moitié de l’électricité fournie est en 2019, d’origine renouvelable, et provenant essentiellement de petits producteurs d’électricité hydraulique. 

Les élèves en progression

  • Engie ainsi que sa filiale Happ-E font des efforts : 25% de ses capacités en Europe proviennent d’énergies renouvelables. Engie prévoit également d’importants investissements. Mais malheureusement, le fournisseur ne parvient à se dégager des énergies fossiles, et continue de produire une électricité d'origine nucléaire et fossile. 
énergie verte
  • On s’y attendait fortement, Total se place parmi les derniers. Issu de la fusion Total Spring et Direct Energie, Total Direct Energie offre une électricité provenant en grande partie de gaz fossile. Il faut également souligner que le groupe auquel il appartient, Total, investit dans de nombreux projets impliquant des énergies émettrices ou des forages pétroliers et gaziers. 
  • Enfin, le grand dernier : EDF (et sa filiale Sowee) qui produit une électricité majoritairement d’origine non renouvelable - issue surtout du nucléaire. Pour donner un ordre d’idée, EDF investit environ 5 fois plus dans le nucléaire que dans les énergies renouvelables. 
Et la question du prix ? 

Les consommateurs choisissent de plus en plus d’offres vertes, et bien évidemment la question du prix rentre en ligne de mire. Il existe deux type de tarifs : 

  • Tarif fixe. Ce tarif n’évolue pas pendant toute la durée du contrat, et donc protège contre d’éventuelles hausses. 
  • Tarif indexé sur le tarif réglementé EDF (appelé tarif bleu EDF). Le fournisseur historique est le seul acteur national à pouvoir commercialiser le tarif réglementé de l’électricité. Il sert souvent de base aux fournisseurs alternatifs pour leurs propres grilles tarifaires.

Selon les avis des consommateurs, il est possible de prendre 3 exemples de fournisseurs les moins chers du marché : 

  • Bulb offre un tarif Vert Eclair, c’est-à-dire un tarif unique pour tous ses clients.
  • Mint Énergie propose 3 types d’offres : Online & Green ; 100% Smart & Green et Flex & Green. 
  • Vattenfall propose une offre avec 10% d’économies sur le prix du kWh HT par rapport au tarif réglementé EDF.

Et pour aller plus loin…

Une question subsiste concernant ces énergies vertes : seront-elles en capacité de couvrir la demande mondiale à elles seules ? Choisir une énergie la plus verte possible est important, mais cela ne suffit pas. Il faut réussir à surveiller et limiter sa consommation afin de réduire son impact sur l’environnement. En contrôlant vos investissements et votre pouvoir d’achat, vous permettez une transition globale de la société et un développement durable. Carbo a développé un outil 100% en ligne qui vous permet de calculer votre empreinte carbone et d’estimer les axes d’amélioration pour la réduire. 

Estimer mon empreinte carbone personnelle

Mesurez et réduisez facilement l'impact carbone de votre contrat d'énergie avec Carbo.

N’hésitez plus : optez pour le « vert » ! 

Il devient donc indéniable que la solution d’avenir en termes d’énergie et d’électricité sont les énergies vertes. Même les géants du marché (EDF ou Total) s’engagent sur la voie du durable. Le prix des énergies vertes étant plus accessibles - avec des tarifs qui ne dépassent pas la plupart des offres - les consommateurs sont de plus en plus nombreux à se tourner vers des offres vertes. Alors, pourquoi attendre ?

Jade Goumard
Content Manager chez carbo
Maîtriser son bilan carbone devient un jeu d'enfant avec Carbo.
Découvrir Carbo
Carbo ebook

Vous devriez aussi aimer

Logo Carbo Bilan Carbone Entreprise
Version beta

Engagez vous dès aujourd'hui avec Carbo.

Votre allié pour maîtriser votre impact carbone
cross linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram