Témoignage : migrer ses serveurs ou comment militer pour une Tech "Made in France"

 ⏳ 
lecture 8 min
🪄 
màj en avril 2024
Sommaire
Recevoir nos ressources pros gratuites

Carbo - Data Centers

Comment est née la volonté de migrer les serveurs de Carbo vers une autre solution ? 

Il faut tout d’abord bien prendre en compte que la migration de nos serveurs impliquait un changement de technologie de gestion de nos services et de nos applications.
Avant de passer chez Scaleway, nous étions chez Heroku.
Nous avons rencontré plusieurs problématiques. Nos applications étaient hébergées aux États-Unis, en Irlande. Nous avions très peu de contrôle et de visibilité sur l'ensemble des workflows et des ressources.

  1. La première chose importante pour nous était d’être en accord avec notre vision d’entreprise écologique. C'est-à-dire d’avoir une visualisation précise de l’impact carbone de l'ensemble de nos services. De fait, des datacenters qui les hébergent
  2. Deuxième chose, il était important et nécessaire pour certains de nos clients d’avoir leurs données hébergées en France, ce qui a renforcé notre volonté de la migration des serveurs.
  3. Enfin, il y avait aussi un enjeu au niveau des performances. En effet, nous prenons plus de temps à faire une requête aux États-Unis qu'une requête en France. Donc la migration de nos serveurs nous permet de réduire les temps de réponses et de limiter les incidents réseaux, pour une meilleure expérience utilisateur.
Gestion Patrimoine Multisites

Pourquoi avoir choisi Scaleway et pas une autre solution ?

Nous avons divisé par 2 la consommation électrique de nos serveurs

Mathieu Chaleroux, Senior Software Engineer @Carbo

Il y a d’autres acteurs présents en France auxquels nous avons pensé. Mais Scaleway proposait des serveurs bas-carbone avec du refroidissement en free cooling adiabatique. 

En d’autres termes, cela consomme peu d’eau pour le refroidissement et le besoin en énergie est moins important qu'un système standard.
En plus de ces datacenter bas-carbone, nous avons des indicateurs qu'on appelle le PUE ( Power Usage Effectiveness ou indicateur d'efficacité énergétique) et le WUE (Water Usage Efficiency ou efficacité de l’utilisation de l’eau) très importants dans le calcul carbone, qui sont mis à disposition pour tous les datacenters, en temps réel, avec un historique d'un an.  Aujourd’hui et à notre connaissance, aucun autre acteur ne propose ces données.

La cerise sur le gâteau, c'est que Scaleway travaille depuis longtemps sur des processeurs ARM en collaboration avec Ampere Computing. D’autres fournisseurs proposent des processeurs similaires, mais ne sont disponibles qu'aux États-Unis et dans une toute petite partie de l’Europe. Aujourd'hui, seul Scaleway propose cette technologie en France sur la technologie que nous utilisons en service managé.

L’utilisation de cette technologie nous permettrait dans les 4 à 6 mois de faire la migration des serveurs sur ce type d'architecture (puces en ARM). Et elle nous permettrait de consommer entre 65 et 120 watts contre 220 watts actuellement pour un CPU mutualisé.
Nous allons donc diviser en moyenne par deux notre consommation électrique au niveau du processeur. Ce qui nous permettra de réduire une fois de plus notre empreinte carbone. 

Aussi, très bientôt, Scaleway proposera l'empreinte carbone en temps réel de tous ses services. Encore une fois, c'est le seul acteur sur le marché à ma connaissance qui propose cela.

Du côté entreprise, ce que je trouve intéressant et qui là encore se différencie des autres acteurs, c'est que Scaleway propose un board pour voter les features requests.
Nous pouvons nous-mêmes en ouvrir et ils sont très à l'écoute de ces demandes.

Ils ont aussi la culture du feedback comme nous sommes en train de mettre en place chez Carbo. 

Également, cela fait longtemps qu'ils ont une équipe Green Ops. Nous avons la possibilité de discuter avec eux, car ils sont faciles d’accès. Ce qui est un avantage considérable lorsque nous rencontrons des problématiques.

Ils sont à l'écoute parce qu'ils ne veulent pas être le numéro un, mais ils veulent proposer des services propres et de qualité.


bilan carbone numérique

Mesurez votre empreinte carbone numérique avec Carbo.


Comment s'est déroulée la migration des serveurs en interne alors ?

Nous avons d’abord commencé par la migration de l'application B2C de Carbo qui était hébergée aux États-Unis. 

Dans le cadre du développement d’un de nos partenariats, nous ne pouvions pas rendre les deux asynchrones, c'est-à-dire qu'il fallait qu'on soit en France pour déployer en production le partenariat. Il y avait donc un double enjeu qui était à la fois de migrer les données en France et de passer le partenariat en production.

Nous avons rencontré quelques légères difficultés, notamment de dette technique, mais ce n’était pas forcément lié à la migration elle-même et toutes les technologies utilisées.

Concernant les technologies utilisées, j’avais des bases de connaissances et cette migration m’a permis de monter en compétence sur le sujet. Aujourd'hui, je prépare une certification associée à la technologie que l’on utilise pour mettre un point final à ce projet.

La seule réelle difficulté rencontrée lors de la migration des serveurs est le fait que Scaleway ne propose pas encore de bases de données chiffrées. 

Nous avons donc dû utiliser les prestations de Clever Cloud pour héberger nos bases de données chiffrées. L’avantage de cette solution, c'est que nous avons pu choisir sur quels datacenters en France nous voulions héberger ces bases de données. Les datacenters bas-carbone de Scaleway en font partie. Ce choix répond donc aux 2 principaux critères qui nous importaient.

Lors de la migration de notre application B2B, nous avons été plus rapides en termes de préparation de l’infrastructure nécessaire. En revanche, ce qui a été long, c'était l'identification et la préparation des multiples environnements comme l'environnement B2B Tests, B2B Data ou encore les environnements à la demande que l'on appelle Review App. Et ce, en plus de quelques dettes techniques applicatives liées à Heroku.

Enfin, un des challenges de cette migrations des serveurs, qu’il est important de souligner, c’est que nous avons dû synchroniser les parties prenantes. Du fait de la mise en place de la semaine de quatre jours chez Carbo.

Migration serveurs

Combien de temps cela a-t-il pris et combien de personnes ont été mobilisés pour réaliser cette migration ? 

En réalité, pour les deux migrations, cela a dû prendre cinq semaines en temps humain réparti sur un an. Avec des phases très longues de tests pour nous assurer qu’il n’y avait pas de régression.
Ce fut à 90 % moi qui étais mobilisé sur ce projet, mais quatre personnes de notre équipe ingénierie ont été aussi sollicitées pour ce travail lorsque je manquais d’informations sur le fonctionnement et les applications.

Quelles ont été les retombées de cette migration des serveurs?

Nous avons observé une forte amélioration du temps de réponse, donc l’expérience utilisateur est meilleure aujourd’hui.

En interne, tout ce qui a été fait au niveau de la nouvelle infrastructure et des technologies utilisées, s'accompagne aussi d'une méthodologie que j'ai mise en place pour que tous les déploiements soient réellement automatisés.
Nous avons une observation totale. Ce qui veut dire que nous savons très bien ce qui se passe quand il y a un problème. Contrairement à notre ancienne solution où nous avions plus de difficultés à comprendre les événements provocants un incident.

Aujourd'hui, tout le monde peut aller sur l'interface de cet automate, comprendre et intervenir si nécessaire. 

L'expérience des équipes, que ce soit l'expérience produit, l'expérience ingénierie, data et même l’expérience des développeurs sont meilleures.

C'est une vraie réussite pour Carbo, il n’y a aucun avis négatif sur les migrations effectuées. Ce qui nous offrent encore beaucoup de possibilités.

À combien estimerais-tu la réduction de notre empreinte carbone numérique grâce à cette migration des serveurs ? 

Si on prend l'empreinte carbone d’il y a deux ans au niveau de tous nos outils, elle était plus basse que ce que nous avons aujourd'hui. En effet, nous avons accéléré notre développement en proposant davantage de produits. Et nous avons quasiment triplé, voire quadruplé nos besoins en infrastructures et outils, notamment afin d’outiller l’équipe data de Carbo. Dans un IT comme celui-ci, c'est ce qui est le plus gourmand en termes de ressources parce qu'il y a beaucoup de données et de traitements. 

Si l'on compare notre empreinte carbone numérique, et plus spécifiquement du site internet entre 2022 et 2023 :

AnnéeEmpreinte carbone numérique (totale)Empreinte carbone site internet
20223,54 tCO2e1.02 tCO2e
20236.72 tCO2e1.03 tCO2e
Evolution de l'empreinte carbone numérique de Carbo entre 2022 et 2023

L’augmentation provient avant tout des services externes et API utilisées. Ce qui reste intéressant à observer, c’est que nous avons triplé (voire quadruplé) notre besoin en service et infrastructure pour un coût carbone maîtrisé. Mais les améliorations seront surtout visibles en 2024

Quels sont les conseils que tu pourrais donner à des personnes qui veulent se lancer dans une migration telle qu'on la fait ? 

Mon conseil, c'est de prendre le temps de discuter avec des personnes qui ont vécu cette expérience. C’est beaucoup plus simple et beaucoup plus formateur que d’aller chercher les informations de-ci de-là sur internet. 

Aussi, ce qui est dit dans les réponses précédentes ne fait qu’effleurer tous les aspects d'une telle migration. C'est très lisse, il y a vraiment beaucoup de choses à prendre en compte dans une migration.

Il y a également un point de vue que l’on doit prendre en compte, c'est que l’on n'arrivera jamais à complètement contrôler notre empreinte carbone sur une infrastructure parce que très souvent, c'est mutualisé.
Donc si on migre pour s'aligner sur cette vision-là, il ne faut pas se donner des objectifs de carbone. Mais plutôt des estimations et l’intérêt de réduire et de maîtriser notre empreinte. 

De plus, il ne faut pas hésiter à se former sur les diverses technologies que propose Scaleway. Dans notre cas, on utilise beaucoup de services managés. Il y a des éléments qui sont facilités, mais il n'empêche qu'il est parfois nécessaire d'avoir des connaissances assez pointues. Notamment si on veut avoir une maîtrise complète des services.

Le mot de la fin ? 

Pour la petite histoire, nous avons initié cette démarche de migration en août 2022. 

On a eu notre premier environnement complet avec l'application B2C en décembre 2022 et prêt à accueillir notre partenariat avec LBP.
Courant 2023, l'ADEME a fait exactement la même chose et ils sont passés chez Scaleway sur le même datacenter. J’en suis très content parce que cela veut dire que les choix et les décisions que l’on a faits en 2022 vont dans la bonne direction et sont alignés avec d'autres experts carbone.

Mathieu a rejoint Carbo, il y a deux ans et fait partie de l’équipe ingénieure en tant que Senior Software Engineer. Mathieu porte le rôle de l’infrastructure (maintenance et évolution), ainsi que certains choix d'architecture applicative et de décisions sur les évolutions chez Carbo.

Julien Janson
Julien est le cofondateur et directeur opérationnel de Carbo. Il a passé plus de 10 ans à diriger la conception de produits web dans l’univers des start-ups, et met aujourd'hui toute son énergie pour agir pour le climat à son échelle !
Maîtriser l'impact numérique de votre entreprise avec Carbo
Essayer gratuitement
Carbo ebook

Vous devriez aussi aimer

Logo Carbo Bilan Carbone Entreprise
Version beta

Engagez vous dès aujourd'hui avec Carbo.

Votre allié pour maîtriser votre impact carbone
Accélérer la prise de conscience écologique pour réduire dès maintenant notre empreinte carbone.
Carbo ® tous droits réservés
Conçu en 🇪🇺 avec 1.57 tCO2e / an 🌱
Logo Impact 120
Logo Impact France
Logo Capterra Best Value 2023
Trustpilot Reviews
Logo Appvizer
Logo France Relance
Logo Qontrol
Logo Solar Impulse
Logo CDP Provider
Logo CSRD
cross-circle linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram