L'empreinte carbone par secteur d'activités en France et dans le monde

Ilo Rakotonavahy
 ⏳ 
Lecture 11 min
Sommaire
Recevez nos dernières ressources pros par mail, gratuitement 👌

L’empreinte carbone est une mesure de la quantité de dioxyde de carbone (CO2) et d’autres émissions de gaz à effet de serre émis par l'activité humaine dans l'atmosphère. Elle est généralement exprimée en tonnes de CO2 équivalent. Calculer l’empreinte carbone d’un secteur revient à estimer la quantité d’émissions de gaz à effet de serre produites par un secteur (agriculture, transport, industrie, etc) en une année. Cette estimation permet d'accélérer une prise de conscience globale, mieux saisir les enjeux de chaque secteur mais aussi comprendre où en est la France. Go ! 

Quels sont les secteurs les plus polluants à l’échelle globale ? 

Répartition de l’empreinte carbone globale

L’empreinte carbone est un indicateur qui vise à mesurer l’impact d’une activité sur l’environnement, et plus particulièrement les émissions de gaz à effet de serre (GES) induites par cette activité. Elle sert notamment à évaluer la pression exercée par une activité sur le changement climatique.

Tous les secteurs participent de façon relative au changement climatique. Cependant, ils n’y contribuent pas tous de la même façon et à la même échelle. Tenter d’estimer l’impact environnemental de chaque secteur n’est pas toujours évident. 

D’après les données fournies par le rapport du GIEC (2014), les secteurs les plus polluants dans le monde sont les suivants : 

  • Production de chaleur et d’électricité (25%)
  • Agriculture, foresterie et utilisation des sols (24%)
  • Industrie (21%)
  • Transports (14%)
  • Autre production d’énergie (10%)
  • Construction (6%)

Ces chiffres sont bien sûr des estimations calculées à partir des moyennes par pays. Ils regroupent plusieurs groupes à la fois sous la même appellation. Par exemple, l’empreinte carbone du secteur de l’industrie regroupe celles de l’industrie agroalimentaire, plastique ou encore automobile. 

Aussi, selon le pays, les secteurs les plus polluants ne sont pas toujours les mêmes. L’analyse de la répartition sectorielle des émissions carbone dans le monde, nous montre qu’en Chine, l’industrie et l’énergie sont les secteurs les plus polluants, soit près de 80% de leur bilan carbone. Alors qu’aux Etats-Unis, les transports ont une place plus importante (36% contre seulement 9% pour l’industrie). 

repartition empreinte carbone par secteur dans le monde
Répartition de l'empreinte carbone en France et dans le monde par secteur d'activité

La réalité des émissions de gaz à effet de serre doit donc être analysée sur différentes échelles pour mieux appréhender la situation actuelle. 

Empreinte carbone du secteur de l’énergie 

Les émissions liées aux énergies fossiles

Le secteur de la production d’énergie contribue à 25% de l’empreinte carbone globale. Dans le monde, les énergies fossiles sont encore majoritaires. Dans le mix énergétique global, elles représentent plus de 80% de l'énergie mondiale. 

Parmi ces énergies fossiles, le pétrole reste la plus utilisée, avec 33% au niveau mondial. Suivi de près par le charbon, 27%, et le gaz naturel, 22%. 

Pour rappel, une énergie est fossile car elle repose sur l’utilisation d’une source d’énergie finie, c’est-à-dire en quantité limitée. Or, l’épuisement des ressources dites fossiles est un sujet de plus en plus préoccupant. Sans oublier que la combustion d’énergies fossiles est émettrice de gaz à effet de serre. 

Empreinte carbone secteur energie

Une transition énergétique nécessaire

Face à ces divers enjeux, une transition énergétique vers des énergies renouvelables est l’un des axes principaux de la transition écologique, comme mis en avant par les Accords de Paris. 

Le bilan carbone des énergies renouvelables n’est pas nul. Leurs émissions de gaz à effet de serre sont le plus souvent liées à leur fabrication. C’est ce que l’on observe lorsqu’on dresse le bilan carbone du photovoltaïque, par exemple, où la production des panneaux est réalisée dans des usines qui fonctionnent aux énergies fossiles. 

Cependant, l’empreinte carbone des énergies renouvelables reste largement inférieure à celle des énergies fossiles. Selon l’ADEME, l’une des énergies renouvelables les plus polluantes, la biomasse, est estimée à 38 gCO2e/KWh. Tandis que le gaz naturel, l’énergie fossile la moins polluante, est estimé à 443 gCO2e/KWh. C’est 10 fois plus !

🖐 Pour viser une réduction de ses émissions de gaz à effet de serre, il est possible de choisir des fournisseurs qui proposent des offres vertes. L’électricité verte est celle qui est produite grâce à des énergies renouvelables. En faisant ce choix, vous bénéficiez d’une énergie propre et produite généralement localement. 

Empreinte carbone du secteur de l’agriculture

La production agricole mondiale a considérablement augmenté depuis 1960. Or, l’empreinte carbone du secteur de l’agriculture représente environ un cinquième des émissions de gaz à effet de serre mondiales. Ces dernières sont issues à 48% de l’élevage, à 41% des cultures et à 11% des machines agricoles.

Bilan carbone agriculture, part des émissions de CO2
Répartition des secteurs d'activité agricoles en fonction de leurs émissions de gaz à effet de serre

Le chemin vers une agriculture plus durable se distingue par deux axes principaux : 

  • Diminuer l’agriculture intensive, soit l’utilisation d’intrants chimiques, l’exploitation excessive de terres arables et la surproduction ; 
  • Privilégier l’agriculture biologique, soit une agriculture plus respectueuse des cycles naturels. 

Cette démarche est nécessaire car le secteur agricole est aussi l’un des plus impactés par le changement climatique. Les émissions de gaz à effet de serre, les atteintes à la biodiversité ainsi que la pollution de l’eau, de l’air et des sols ont en effet un impact économique.

💡 Le méthane, qui provient des pets et rots des bovins (encore l’élevage) participe 28 fois plus au réchauffement climatique qu'au dioxyde de carbone. Le protoxyde d’azote participe 310 fois plus au réchauffement climatique  que le CO2.

Empreinte carbone du secteur de l’industrie

Comme expliqué précédemment, l’estimation d’une empreinte carbone pour le secteur de l’industrie est complexe. En effet, ce secteur se recoupe lui-même en plusieurs catégories d’industries qui ne polluent pas au même titre. 

empreinte carbone secteur energie fossile

Plusieurs facteurs peuvent expliquer l’impact important de ce secteur : 

  • La mondialisation et la spécialisation géographique de l'industrie favorisent le transport de marchandises entre régions éloignées ;  
  • L’industrialisation intensive et l’utilisation d’agents chimiques dans certains circuits de production entraînent un appauvrissement de la biodiversité ; 
  • La majorité des industries sont encore très dépendantes aux énergies fossiles ; 
  • Etc.

En réponse à ces enjeux, le secteur industriel peut notamment :

  • Réduction de la pollution 
  • Optimisation de l’échelle des chaînes d’approvisionnement
  • Réduction de la consommation d’énergie tout au long du cycle de vie (conception, fabrication, commercialisation, utilisation, fin de vie) 

💡 L’impact sur l’environnement d’une activité industrielle peut aussi être précisé grâce à l’analyse du bilan carbone d’un produit. L’empreinte carbone d’un produit est la quantité totale de GES générée tout au long de son cycle de vie, depuis la production jusqu’à l’utilisation et au recyclage. 

Empreinte carbone du transport

Calculer l’empreinte carbone des transports, c’est comptabiliser les tonnes de gaz à effet de serre émis par :

  • la combustion du carburant ou la consommation d'électricité pendant les trajets ;
  • le transport et l’extraction du pétrole (pour produire l'essence) ou de l'uranium (pour produire l'électricité) ;
  • l'extraction et le transport des matières premières nécessaires à la conception des moyens de transport ;
  • la fabrication de ces moyens de transport dans les usines ainsi que leur acheminement dans les lieux d’exercices de l’activité. 
empreinte carbone secteur transport

Ce bilan carbone est réparti entre le transport routier (voitures, camion, …), ferroviaire, aérien et maritime. Le calcul prend à la fois en compte les transports d’ordre individuel tels que le déplacement domicile-travail d’un individu moyen ainsi que les déplacements liés au transport de marchandises. 

La réduction du bilan carbone de ce secteur n’est pas chose facile. En France, depuis 1990, le secteur des transports est le seul secteur à n’avoir pas réduit ses émissions carbone. L’ademe propose néanmoins divers scénarios à envisager pour décarboner ce secteur. Sobriété, mise en avant de la mobilité durable, transition énergétique… les leviers d’actions ne manquent pas ! 

🖐 Pour viser la réduction des émissions de gaz à effet liées au transport, il est nécessaire de se tourner vers des transports durables , plus respectueux de l’environnement : vélo, train, covoiturage, …

Empreinte carbone du secteur de la construction

L’empreinte carbone des bâtiments comprend deux volets principaux : 

  • les émissions carbone liées à la production des matériaux de construction, tels que le ciment ou le béton armé ;
  • les émissions carbone liées aux consommations (d’énergie) sur le site.
empreinte carbone secteur construction

En 2019, la construction de nouveaux bâtiments était responsable d'environ 60% de l'empreinte carbone du secteur. Pour cause, la construction est aujourd’hui encore (trop) dépendante d’énergies et de matériaux d’origine fossile. L’empreinte carbone du béton s’élève par exemple à 285 (voire 400) kgCO2e par m³.

Pour pallier ce problème, des modes de construction durable reposant sur des matières biosourcées sont de plus en plus mis en avant par les gouvernements. 

🖐 En France, La RE2020 est le nouveau projet du gouvernement pour cadrer la construction des bâtiments neufs. Son but est la réduction des émissions de gaz à effet liées à la construction de bâtiments. Elle repose notamment sur l’amélioration de leurs performances thermique et énergétique. 

Empreinte carbone du tertiaire

Les entreprises de services produisent des émissions de gaz à effet de serre aussi ! En voici quelques exemples parlants. 

Bilan carbone des banques 

Les émissions carbone des banques sont souvent indirectes de par leurs investissements. Cependant, cela n’enlève rien à leur impact sur l’environnement et le climat.

Dans le cas de la France, le soutien des banques aux énergies fossiles a augmenté de 218 % entre 2005 et 2013 selon Les Amis de la Terre. En 2020 et toujours d’après l’ONG, les trois principales (BNP Paribas, Société Générale et Crédit Agricole) restent dans les « 20 plus gros financeurs mondiaux de l’expansion des énergies fossiles ».

BPCE (Banque populaire et Caisse d’Epargne) et le Crédit Mutuel ont un volume moins important à gérer. Elles ont donc moins d’impact sur l’environnement. Mais elles sont également pointées du doigt dans les rapports des Amis de la Terre pour leur investissement dans des projets fortement polluants. D’où l’importance de se tourner vers une banque verte pour une finance plus durable

💡 BAS : La Global Alliance for Banking on Values (GABV) est un réseau de banques indépendantes utilisant la finance pour assurer un développement durable plus respectueux de l’environnement et du climat. 

Bilan carbone du numérique

Le bilan carbone du numérique va au-delà des émissions de gaz à effet de serre liées à l’utilisation directe du numérique. En effet, l’empreinte carbone numérique est composée de plusieurs facteurs comme :

  • Les équipements électroniques
  • Le traitement et le stockage des données dans les datacenters
  • L’utilisation des réseaux et infrastructures nécessaires pour faire transiter la donnée
impact du numérique sur l'environnement

Le facteur équipements électroniques ne veut pas seulement dire utilisation directe (i.e. les émissions de CO2e induites lorsque l’on navigue sur un ordinateur). En effet, il prend aussi en compte l’analyse cycle de vie (ACV) du matériel. 

Selon un rapport commandé par le Sénat, le numérique est responsable de 2,5% du total des émissions de gaz à effet de serre en France (16,9 millions de tonnes de CO2e). Ceci explique peut-être pourquoi le secteur du numérique n’est pas considéré comme un levier pour viser la réduction des émissions carbone par rapport à d’autres secteurs.

🖐 En réponse à ce problème, le green computing est une approche écologique qui vise la réduction des émissions de gaz à effet de serre liées aux ordinateurs et aux serveurs.

Et en France où en est-on ? 

Répartition des émissions carbone à l’échelle du territoire

En France, la répartition sectorielle des émissions carbone concerne des secteurs similaires à l’empreinte carbone mondiale. Nous retrouvons : 

  • Les transports (41%)
  • L’énergie et la production d’électricité (21%)
  • L’industrie et la construction (13%)
Bilan GES détaillé de la France
Bilan GES de la France

De même que pour l’empreinte carbone globale, cette répartition reste une estimation de la réalité qui comporte quelques approximations. Entre autres, il faut noter qu’un secteur comme l’industrie respecte de nombreuses normes en France. Mais il peut se fournir en produits et matières premières à l’étranger. On parle ici de pollution délocalisée. Si l’on prend en compte ces émissions carbone indirectes, le bilan carbone de l’industrie est plus important. 

Décarboner ces différents secteurs est un défi de taille auquel le gouvernement doit faire face. Mise en avant du “Made In France”, de matières biosourcées, de labels agricoles, d’un bilan GES obligatoire, etc. Des actions sont d’ores et déjà mises en place. Cependant, il y encore du chemin à parcourir !

💡 Le bilan GES est obligatoire pour toute entreprise de plus de 500 salariés. Il prend en compte six types d’émissions de gaz à effet de serre (GES). Elles sont mesurées sur le scope 1 & 2. 

Répartition de l’empreinte carbone des Français 

Avoir une idée globale de la situation est nécessaire. Cependant, nous pouvons agir à toutes les échelles pour viser la réduction de notre empreinte carbone. C’est pourquoi il est également pertinent de connaître le bilan carbone d’un individu en France. 

Un français émet en moyenne 11,2 tonnes de CO2 chaque année (selon le Ministère de la Transition Écologique en 2018). Pour respecter les l’Accord de Paris, un français vise la réduction de ses émissions à 2 tonnes par an : c'est-à-dire une baisse d’environ 80% d’ici 2050.  Derrière cette empreinte environnementale, le transport étant certainement la première source d’émissions carbone : 31% des émissions françaises de gaz à effet de serre. 

Une analyse de l’empreinte carbone par région de France permet aussi de comprendre quels modes de vie peuvent avoir un impact plus important ! 

Carte Carbone France 2021
Carte de France de l'empreinte carbone édition 2021

Grâce à notre application citoyenne gratuite, mais aussi (et surtout) grâce à une communauté volontaire et engagée, avec Carbo nous avons pu récolter les informations visant à estimer l'impact carbone de plus de 13500 utilisateurs.

Parmi les bons élèves, nous retrouvons le Centre Val-de-Loire et la région Grand Est. L’impact environnemental du secteur des transports et des biens de consommation, inférieur à la moyenne nationale, permet aux habitants de ces régions de se maintenir en tête du classement. 

En bas du classement, les Hauts de France et la Bretagne font moins bonne mine. Pour la Bretagne, qui chute par rapport au classement 2020, c’est bien parce que le secteur des transports pèse plus lourd que dans les autres régions de France. Constat similaire pour les Hauts-de-France :  l’empreinte carbone du secteur des transports est responsable de près de 35% des émissions de gaz à effet de serre des habitants de la région. 


Connaître l’empreinte carbone par secteur est un moyen efficace pour mieux visualiser la répartition des émissions carbone à l’échelle mondiale, nationale mais aussi individuelle. Mais la prise de conscience de cette empreinte carbone n’est que le début d’une démarche environnementale. 

L’étape suivante est bien sûr de passer à l’action, à l’échelle individuelle ou à l’échelle de son entreprise. Pour les entreprises, estimer son empreinte carbone revient à calculer son bilan carbone en prenant en compte l’ensemble des émissions internes et externes de gaz à effet de serre de son entreprise. 

Pour aller plus loin et mieux comprendre où votre entreprise se situe, il faut donc réaliser le bilan carbone de votre entreprise. Ça tombe bien ! Carbo est là pour vous accompagner dans cette démarche. 

Sur notre plateforme, les différentes rubriques vous aideront à mieux comprendre quels sont vos postes d’émissions carbone principaux. Et par ricochet vos leviers d’action prioritaires.

Démarrez rapidement votre transition écologique !

FAQ : Empreinte carbone par secteur 

Quel secteur émet le plus de CO2 en France ?

En France, le secteur qui émet le plus est celui des transports, soit 31% des émissions françaises de gaz à effet de serre. Les régions de France qui possèdent le bilan carbone le plus élevé sont d’ailleurs celles qui possèdent aussi les émissions GES liées au transport les plus élevées. 

Quel secteur émet le plus de CO2 dans le monde ?

Dans le monde, l'agriculture est le secteur qui produit le plus d’émissions carbone. C’est une industrie très intensive en carbone, car elle nécessite beaucoup d’énergie pour fonctionner. De plus, l’agriculture produit également beaucoup de déchets, qui peuvent être difficiles à gérer. C’est une source importante de gaz à effet de serre, notamment de dioxyde de carbone et de méthane.

Ilo Rakotonavahy
Ilo est Content Manager à Carbo. Spécialisée en Relations internationales, elle intègre le master Environmental Policy à Sciences Po. Son projet du moment : rendre les festivals de musique plus durables.
Estimer son empreinte carbone devient un jeu d'enfant avec Carbo.
Découvrir Carbo
Carbo ebook

Vous devriez aussi aimer

Logo Carbo Bilan Carbone Entreprise
Version beta

Engagez vous dès aujourd'hui avec Carbo.

Votre allié pour maîtriser votre impact carbone
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram