Une charte environnementale entreprise, c'est quoi ?

Diane Fastrez
 ⏳ 
lecture 9 min
🪄 
màj en novembre 2022
Sommaire
Recevez nos dernières ressources pros par mail, gratuitement 👌

Bonne question ! Et justement, commençons par le commencement. La charte environnementale est un document de plusieurs pages écrit et signé par la direction d’une entreprise. Il présente l’ensemble de la stratégie environnementale de la société et les objectifs définis pour y parvenir. Autrement dit ? C’est un peu comme une feuille de route des actions à mettre en place pour limiter son impact écologique. C’est donc un vaste chantier avec des répercussions positives à tous les niveaux (partenaires, entreprise, etc…).

Ce rapport est essentiel pour l’obtention de certaines normes et certifications. C’est par exemple le cas de la norme ISO 14001. La mise en place de ce type de support est aussi un signal positif envoyé aux partenaires, qui peut souvent faire la différence lors d’un appel d’offre ou de la signature d’un contrat. 

charte environnementale

Pourquoi mettre en place une charte environnementale dans votre entreprise ?

Tout d’abord, il est important de préciser un point. En France, ce document n’est pour le moment pas obligatoire. Il est donc réalisé spontanément par les entreprises ayant engagé une démarche sur le sujet. Voici 4 bonnes raisons de mettre en place ce type de stratégie :

  • Pour l’environnement : C’est la raison n°1. L’idée ? Repenser les choses pour que l’activité ne génère pas ou peu de nuisances vis-à-vis de l’environnement, tout en garantissant la pérennité de l’activité. Un cercle vertueux. 
  • Pour l’activité et la croissance : C’est une vraie valeur ajoutée. Elle peut permettre de répondre à certains critères établis par les partenaires et de remporter des contrats face à des concurrents n’ayant pas engagé cette même démarche. 
  • Pour l’équipe : L’engagement vis-à-vis de l’environnement est un sujet de plus en plus regardé par les candidats. Cela peut donc devenir un véritable levier d’un point de vue marque employeur, afin d’attirer les meilleurs profils. 
  • Pour les partenaires : Cela permet de garantir à vos partenaires (clients, fournisseurs, investisseurs, etc…) un certain engagement et une cohérence dans vos actions. C’est une manière de poser des bases saines dans vos relations.
charte solidarité

5 éléments clés à retenir sur la charte environnementale d'une entreprise

La bonne période pour lancer le sujet

C’est toujours le bon moment pour enclencher une stratégie environnementale 😉

La seule règle d’or ? Le plus tôt, le mieux. Non seulement, ce chantier va vous permettre de réduire l’impact de vos activités, mais cela vous permettra surtout de mettre en place dès le début des mesures appropriées. Autrement dit ? Optimiser votre temps et votre argent, sans avoir à tout repenser ensuite. Rassurez-vous, quel que soit le moment où vous décidez d’enclencher le pas, la feuille de route sera justement là pour vous accompagner et vous aider à passer les différents paliers. N’hésitez pas à contacter notre équipe pour avoir des conseils sur le sujet. 

Le cadrage du sujet en interne ou par un coordinateur externe

C’est un chantier qui peut être réalisé par plusieurs parties prenantes, en interne ou en externe. Tout dépend de votre organisation et de vos ressources humaines. Pour certains aspects, notamment pour la partie bilan carbone, cela implique en revanche de faire appel à un expert certifié et habilité à engager ce type de procédure. 

Les rôles des parties prenantes 

La charte environnementale de votre entreprise doit être validée par la direction puisqu’elle va impacter l’ensemble de la stratégie et des activités de votre organisation. En général, lorsque la société engage la démarche, cela implique également de prévoir le recrutement d’une personne ou d’une équipe dédiée au sujet. En effet, c’est un sujet qui doit être suivi de près afin de pouvoir suivre réellement les avancées de la réduction des impacts environnementaux.

Le coût de la mise en place de cette charte

finance durable

En toute logique, la mise en place de cette politique implique un coût 👇

Celui-ci varie selon de nombreux paramètres (taille et ancienneté, actions à mettre en place, recrutements prévus en lien avec le sujet, niveau de maturité, etc…). Dans la majorité des cas, cela repose en premier lieu sur un bilan de la situation à date et donc sur la réalisation de ce que l’on appelle un bilan carbone. Pour être plus précis, c’est ce qui permet d’analyser les émissions directes et indirectes de gaz à effet de serre générées par vos activités. C’est le point de départ de la feuille de route, ce qui permet de guider vers les étapes et les solutions à mettre en place.

💡 Le bilan carbone est obligatoire pour les sociétés de 500+ salariés (ou 250+ salariés dans les DOM), les collectivités territoriales et EPCI de plus de 50 000 habitants, les établissements publics et services d’État de plus de 250 agents. Plus d’infos sur le coût d’un bilan carbone.

La mise à jour régulière de la charte

La charte environnementale est une façon d’établir une stratégie et une ligne directrice à long terme. En d’autres mots ? Elle n’a pas vocation à être changée régulièrement. En revanche, il y a certains cas où une mise à jour peut s’imposer. On vous explique.

Cela implique un suivi régulier et des points d’étapes afin de s’assurer de la bonne conduite des opérations et de l’avancée du chantier. En général, il est conseillé de faire un bilan à minima chaque année afin de voir les avancées. Selon les résultats, des étapes complémentaires peuvent ainsi être mises en place. Votre entreprise respecte les objectifs fixés ? Tout est bon. Les objectifs n’ont pas été atteints ou certains chantiers ont pris du retard ? Il sera peut-être nécessaire de faire des ajustements afin de se réaligner avec la stratégie. 

C’est un processus d’amélioration continue. 

💡 Une mise à jour pourra être prévue si l’activité de votre société change drastiquement. Une chaîne logistique qui évolue, une implantation dans un nouveau pays, un système de contrôle qualité repensé… Bref, tout changement radical (ce qui n’arrive à priori pas tous les jours). 

Place à l’action : comment écrire une charte environnementale ? 

charte environnementale

Les 3 étapes pour mettre en place une charte environnementale

Il n’existe pas de norme quant à la rédaction d’une charte environnementale. En revanche, certains points sont incontournables :

  1. Réaliser un bilan carbone afin d’établir un bilan précis de l’impact de vos activités
  2. Définir de façon chiffrée un objectif (réduire de X% son empreinte, etc…)
  3. Lister un ensemble d’actions et solutions à activer afin de parvenir à cet objectif

Les grandes parties incontournables de la charte

  • Un encart qui précise la mission de l'entreprise 
  • Une partie qui précise que vous êtes est aligné avec les contraintes environnementales légales liées à son secteur d’activité (normes, certifications, etc…)
  • Un plan d’action détaillé et une feuille de route qui touchent tous les pôles de l’entreprise (transport, logistique, réduction et recyclage des déchets, gestion de l’énergie comme l’eau et l’électricité, utilisation et gestion des consommables, gestion des nuisances sonores ou visuelles, répercussions sur la biodiversité et sur le sol, gestion de la pollution éventuelle, etc…)
  • Un plan d’action liée à la sensibilisation de ses équipes. En effet, la charte va devoir être appliquée par tous. Il est essentiel que chaque collaborateur la comprenne et soit informé des mesures prises. Ces informations doivent par ailleurs être visibles et accessibles à tout moment. 
  • Un cadre qui précise les modes de suivi et de contrôle de l’application de la charte
  • Un engagement à communiquer les résultats auprès des parties concernées (membres du personnel, clients, investisseurs, etc;..)

Quel format pour la charte environnementale de votre entreprise ?

Un format propre à votre entreprise

Il n’existe pas de template ou modèle type de charte environnementale. Celle-ci doit être propre à votre activité, votre politique interne, votre ambition. En revanche, il existe 5 grandes parties que l’on retrouve presque toujours. Elles sont détaillées dans la partie juste au-dessus. 

3 exemples de politiques environnementales mises en place par nos clients

  • Izipizi : L’engagement de la marque est fort puisque leur volonté est de réduire de 50% l’empreinte carbone de leurs lunettes. Et afin de suivre précisément cette trajectoire, ils mesurent et analysent chaque évolution. Les performances sont ensuite retranscrites dans un rapport annuel RSE
  • Backmarket : La charte Backmarket est visible directement sur leur site et retranscrite à travers ce qu’ils appellent le Back Label. Et plus concrètement ? L’idée est de rendre les produits reconditionnés aussi fiables que désirables. Et cela passe par de nombreux engagements et notamment une charte qualité forte et un service client très poussé. 
  • Balzac : Le rapport RSE Balzac est visible en ligne et permet de suivre leurs avancées d’un point de vue développement durable et écologie. Leur objectif ? Réduire et limiter leur impact environnemental tout en proposant une jolie garde-robe. Ils y partagent toutes les étapes, les réussites comme les points d’amélioration.

Comment vérifier la bonne mise en application de cette charte ?

bateau

Une politique environnementale n’a d’intérêt que si elle est mesurable et suivie dans le temps. Cela implique donc de mettre en place un suivi des engagements. Ce chantier peut être lancé de différentes manières : via une personne responsable du sujet en interne, via une équipe dédiée au sujet, via des experts en externe. Plus concrètement, il s’agira de :

  • Veiller au respect de l’application de la charte dans l’entreprise : L’idée est de s’assurer au quotidien du suivi des engagements de votre politique environnementale et des mesures définies, et ce par l’ensemble des parties prenantes dans l’entreprise (signature d’un contrat, chantier, etc…). 
  • Évaluer et entériner les modifications de la stratégie initiale en proposant des avenants : Réaliser un bilan annuel afin de prendre du recul et s’assurer d’un point de vue macro que l’entreprise suive la bonne direction. Cette étape est en général réalisée par une équipe dédiée ou un consultant externe (ce qui permet de garantir une meilleure objectivité). 
  • Établir un rapport d’activité annuel : Ce rapport découle de l’évaluation annuelle. Il permet de détailler les apprentissages et les points d’améliorations. Il est essentiel et permet d’assurer un bon relais de l’information à la fois en interne mais également vis-à-vis des personnes impliquées (investisseurs, fournisseurs, partenaires, etc…). L’objectif est également de partager des apprentissages, conseils et solutions pour améliorer les résultats pour la suite.

FAQ : Aller plus loin sur la charte environnementale entreprise

Comment rédiger une charte environnementale ?

Il y a 3 étapes clés. Il faut d’abord faire un bilan des répercussions environnementales des activités de l’entreprise, c’est le fameux bilan carbone. Ensuite, il s’agit de définir une politique environnementale et un objectif de réduction. Enfin, l’idée est de détailler le plan d’action pour parvenir à cet objectif. 

Qu'est-ce que la charte environnementale ?

La charte environnementale est un document clé qui :
- Défini l’ensemble de la stratégie d’une entreprise en matière d’impact environnemental
- Précise un objectif chiffré de réduction de ces répercussions écologiques à une échéance claire
- Détaille une marche à suivre avec une liste de mesures durables à mettre en place aet engagements à respecter fin d’y parvenir

Quelles sont les normes environnementales ?

Une norme est une sorte de cahier des charges, établi par les autorités, qui détaille la façon de fabriquer un produit, suivre un processus, gérer une prestation ou un chantier. 
En d’autres mots ? C’est un peu comme une notice ou une recette à suivre. En France, il en existe des milliers. On parle souvent de norme ISO (pour Organisation internationale de normalisation). ISO 9001, 2600, 50001 ou encore 14001. Ces normes sont reconnues, au même titre que des labels et des certifications, et permettent de garantir en externe le respect d’une certaine vision. C’est un peu comme un tampon de validation, qui vient attester de votre engagement.

Quel est le but de la Charte de l'environnement ?

Envie d’engager ce chantier ? Excellente nouvelle ! L’objectif de cette charte est de réduire l’impact de l’activité de l’entreprise sur l’environnement. En d’autres mots, c’est une façon de pérenniser le business en œuvrant à la protection du cadre dans lequel l’entreprise évolue. C’est un chantier à entreprise à la fois sur le court et le long terme.

Diane Fastrez
Diane est freelance spécialisée en rédaction SEO pour les entreprises à impact. Elle a également créé Senja, une marque de tourisme engagé pour permettre aux citadins de se ressourcer à la campagne.
Maîtriser son bilan carbone devient un jeu d'enfant avec Carbo.
Découvrir Carbo
Carbo ebook

Vous devriez aussi aimer

Logo Carbo Bilan Carbone Entreprise
Version beta

Engagez vous dès aujourd'hui avec Carbo.

Votre allié pour maîtriser votre impact carbone
magnifiercross linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram