Quel est le bilan carbone du secteur de l'agriculture ?

Julien Favereau
 ⏳ 
lecture 9 min
🪄 
màj en août 2022
Sommaire
Recevez nos dernières ressources pros par mail, gratuitement 👌

Responsables de 19% des émissions de gaz à effet de serre (GES) en France en 2018, les activités agricoles ont un réel impact sur l’environnement. Si bien que la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte (LTECV 2015) a fixé l’objectif de réduire les émissions de GES liées à l’agriculture de 40% entre 1990 et 2030. Dans ce contexte, mesurer le bilan carbone de son exploitation agricole devient essentiel, pour identifier les mesures les plus efficaces et participer à l'atteinte de l'objectif de neutralité carbone à l’horizon 2050.

Contexte 

L’agriculture a un impact sur l’environnement

A la croisée de nombreux enjeux, la production agricole mondiale a considérablement augmenté depuis 1960. Or, l'empreinte carbone du secteur de l’agriculture représente environ un cinquième des émissions de GES mondiales. Ces dernières sont issues à 48% de l’élevage, à 41% des cultures et à 11% des machines agricoles.

Bilan carbone agriculture, part des émissions de CO2
Répartition des secteurs d'activité agricoles en fonction de leurs émissions de gaz à effet de serre

 En plus de contribuer au changement climatique, l'agriculture est également mise en cause pour ses impacts sur la qualité des eaux et de l’air, la biodiversité, la destruction des espaces naturels et l’érosion des sols.

Les émissions de GES du secteur ne sont principalement pas liées à sa consommation d’énergie mais plutôt aux processus naturels de production comme la rumination des élevages (CH4), l’épandage d’engrais (N2O) et l’utilisation de machines agricoles polluantes (CO2). 

Les émissions de méthane (CH4), de protoxyde d’azote (N2O) et de dioxyde de carbone (CO2) sont donc les 3 principaux gaz à effet de serre émis par le secteur de l'agriculture.

Bilan carbone agriculture, répartition des gaz à effets de serre
Répartition des GES dans les émissions directes agricoles en France.
Source: inventaire format CCNUCC 2010, CITEPA 2013.

Les émissions de gaz à effet de serre, les atteintes à la biodiversité ainsi que la pollution de l’eau, de l’air et des sols ont également un impact économique. En effet, selon le Commissariat général au développement durable (CGDD), la gestion de ces « externalités environnementales » (la dépollution des eaux par exemple) représentent plusieurs milliards d’euros. Produire plus, plus vite, ne serait donc pas si rentable que ça…

L’exemple du soja 

L’exploitation des terres agricoles étant dédiées au soja a presque quadruplé sur ces 50 dernières années. Or, il s’avère que les cultures de soja ont une forte empreinte carbone. En effet, elles impliquent de grandes manœuvres de déforestation. Le cas du Brésil illustre bien ce lien. En effet, premier producteur mondial de soja, le pays affiche également les niveaux les plus élevés de déforestation à l’échelle mondiale. 

L’agriculture subit les effets du changement climatique

Le secteur agricole contribue à la hausse des températures atmosphériques mais en subit également les conséquences. En effet, le changement climatique modifie la période de croissance des végétaux. Ainsi, la récolte des cultures se voit souvent différée. Par ailleurs, la diminution des précipitations entraîne des effets néfastes sur l’agriculture. Il faut donc s’attendre à une baisse de la productivité des cultures et donc de leurs rendements en raison de saisons de plus en plus chaudes et sèches. De plus, l’intervention croissante de catastrophes naturelles liées au changement climatique laisse présager une variation des rendements dans les années à venir.

Bilan carbone agriculture pomme

Comment estime t-on aujourd’hui le bilan carbone du secteur agricole ?

Définition bilan carbone agricole 

Le Bilan Carbone est un outil de diagnostic permettant d’évaluer la quantité de gaz à effet de serre (GES) émise dans l’atmosphère sur une année par les activités d’une organisation ou d'un territoire. Dans le cadre de l’agriculture, le bilan carbone permet donc de mesurer les émissions de GES d’une exploitation agricole. 

🖐 Le bilan carbone a été développé en 2004 par l'ADEME puis diffusé par l’Association pour la transition bas-carbone (ancienne Association Bilan Carbone (ABC)).

La méthode Bilan Carbone vise à calculer les émissions directes (par exemple, les émissions liées aux exploitations des sols ou à l’élevage) mais aussi les émissions indirectes (par exemple, l’énergie mobilisée en amont de l’activité agricole).

Ces émissions sont exprimées en dioxyde de carbone équivalent (CO₂e ).

L’équivalent CO₂ (CO₂e ) est indissociable de l’indice de Pouvoir de Réchauffement Global (PRG), théorisé par le GIEC. Cet indice exprime la contribution au réchauffement du climat d’une certaine quantité de GES sur une période définie par rapport à celle du CO₂e.  Cette méthode permet à la fois d'identifier des pistes de réduction des émissions de GES mais aussi de voir plus clair sur les postes les plus carbonés. Il permet de simplifier le calcul et donc de réduire l’empreinte carbone de l’agriculture.

Pourquoi réaliser le bilan carbone de son exploitation agricole ?

Pour s’adapter aux évolutions de la loi

Réaliser un bilan carbone permet de répondre aux exigences réglementaires grandissantes de l'agriculture. 

En France, l’article 75 de la loi Grenelle II impose aux structures de plus de 500 salariés (ou plus de 250 salariés dans les DOM) ; les collectivités territoriales de plus de 50 000 habitants et les établissements publics et services d’État de plus de 250 agents, la réalisation de leur bilan carbone. Face à l’urgence du changement climatique, il n’est pas impossible de voir cette loi s’étendre, en France, aux structures de toute taille. 

De plus, l’ADEME et le Ministère de la transition écologique ont établi une phase d’expérimentation dans le but de définir les pratiques qui permettront de déployer un affichage environnemental harmonisé des produits de chaque secteur. En effet, une attention grandissante est portée aux conditions de production en France. 

Dans ce contexte en perpétuelle évolution, piloter le bilan carbone de l'agriculture semble donc nécessaire afin de s’inscrire dans une démarche durable.

Pour identifier les actions qui ont un impact réel

Il est difficile de se lancer dans une stratégie bas-carbone sans savoir précisément quoi réduire. Réaliser un bilan carbone agriculture permet d'identifier vos principaux facteurs d’émissions. Grâce à ce diagnostic, il vous est possible d’identifier quels sont vos principaux axes de progression et donc de mettre en place un plan d’action efficace en accord avec vos besoins.

La méthode du bilan carbone agricole

Définition du périmètre d’étude

Il s’agit ici de définir ce qui sera pris en compte dans votre bilan carbone. Il convient premièrement de déterminer le périmètre “organisationnel” du diagnostic. Chaque installation de votre exploitation agricole peut comporter des sources d’émissions de GES. Il s’agit ici de définir lesquelles seront intégrées au bilan carbone.

Ensuite, il convient de déterminer le périmètre « opérationnel » de votre exploitation. Il s'agit alors des différents postes d’émissions de GES analysés dans votre bilan carbone. Ces derniers se distinguent en trois familles distinctes: la scope 1, 2 et 3.

Catégories d’émissionsDiagnosticExemple
Scope 1Les émissions directes de GES liées aux cultures agricoles Les émissions de GES liées à l’utilisation de machines agricoles
Scope 2Les émissions indirectes et liées à l’énergie consommée par les cultures agricolesLes émissions GES issues de l'utilisation d’électricité des cultures
Scope 3Les émissions indirectes de GES liées à l’exploitation mais non contrôlées par les agriculteursLes émissions de GES liées à la production et l’approvisionnement d’engrais

La collecte et le traitement des données

Pour évaluer l’impact environnemental d'une exploitation agricole, il faut collecter les données relatives à ses postes d’émissions. Il s’agit là de la partie la plus importante dans l’élaboration d’un bilan carbone. En effet, la qualité de la collecte de données déterminera la fiabilité du résultat final. Or, cette collecte de données peut être chronophage et difficile à entreprendre. C’est pourquoi, il peut être conseillé de faire appel à un prestataire bilan carbone afin de vous accompagner dans la démarche. 

Pour cela, vous pouvez faire appel à un cabinet RSE comme Carbone 4, un consultant indépendant ou utiliser un logiciel bilan carbone comme Carbo. Ces solutions facilitent l’évaluation de vos émissions de GES et leur traitement. En effet, une fois collectées, les données doivent être traduites en émissions de CO2e.

Comment réduire l’empreinte environnementale de l’agriculture après avoir réalisé son bilan carbone ?

L’agriculture durable

Définition

L’agriculture durable est l’application à l’agriculture des pratiques du développement durable. Ainsi, l’agriculture durable doit répondre aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs. Elle concerne donc des pratiques agricoles viables, pérennes, saines pour l’environnement et socialement équitables. Afin de réduire ses émissions de gaz à effet de serre et donc son empreinte carbone, l’agriculture durable se base ainsi sur un système circulaire dans lequel les ressources utilisées ont le temps de se régénérer. 

Bilan carbone agriculture

Mesures

Après l'identification des principaux postes d'émissions grâce au bilan carbone, les agriculteurs doivent imaginer un plan d’action. Ce dernier doit réduire l’empreinte carbone de leurs exploitations et donc de l'agriculture.

Diminuer l’agriculture intensive

L'agriculture et l'élevage intensif se définissent par des pratiques visant à augmenter la production et la rentabilité d’une exploitation agricole. Pour ce faire, les agriculteurs utilisent des intrants chimiques dans le cadre d’un modèle de production non durable.  

🖐 En France, 4 bovins sur 5 étaient élevés au travers de pratiques agricoles intensives en 2018.

Réduire l’agriculture et l’élevage intensif revient à développer des écosystèmes diversifiés et à restaurer la fertilité des sols. Pour ce faire, la réalisation d'un bilan carbone agriculture et d'un plan d’action visant à favoriser l’élevage en pâturage et la rotation des cultures est nécessaire. Par ailleurs, les prairies et les pâtures sont de bons moyens de stockage carbone. Les agriculteurs et les éleveurs ont donc un rôle à jouer dans la lutte contre le changement climatique.

De plus, l’élevage intensif nécessite l’utilisation de cultures agricoles dont les récoltes sont destinées à nourrir les animaux d’élevage. Réduire l’élevage intensif, c’est donc aussi réduire l'utilisation de terres arables et le gaspillage.

Enfin, l’agriculture intensive pousse à la surconsommation. Il est donc nécessaire d’agir, nous aussi, dans la lutte contre le changement climatique, en se tournant vers une consommation plus responsable.

Développer l’agriculture biologique

Les agriculteurs peuvent mettre en place des actions de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) au travers de pratiques d'agriculture biologique. Cette agriculture interdit l'utilisation d’intrants de synthèse et se conforme aux normes de plus en plus restrictives de la France et de l’Union Européenne. 

L'agriculture biologique interdit les intrants de synthèse mais autorise les pesticides d'origine naturelle. Ils autorisent également les engrais azotés organiques ou minéraux naturels permettant aux plantes de pousser.

La réduction de la part d’engrais azotés minéraux, de l'épandage des pesticides et la conservation des semences constituent des solutions viables à la réduction de l’empreinte carbone de l’agriculture.

L’agriculture consomme près de la moitié de l’eau potable en France et ce chiffre s’élève à 70% au niveau mondial. Il est donc nécessaire pour les acteurs du secteur de l’agriculture d’arrêter d’épuiser les nappes phréatiques et de mieux gérer les ressources en eau, en utilisant l’eau de pluie pour les cultures par exemple. Une meilleure gestion des ressources en eau permettrait également de lutter contre la désertification et donc de préserver la fertilité des sols.

Le label bas carbone

Afin d’atteindre les objectifs climatiques de la Stratégie Nationale Bas Carbone (SNBC) en France, le Label bas-carbone a été lancé par le gouvernement en 2019. Il certifie les projets de réduction de gaz à effet de serre (GES) dans tous les secteurs et notamment celui de l’agriculture. Une fois certifiées Label bas-carbone, les exploitations agricoles peuvent alors bénéficier d’apports financiers provenant de collectivités locales ou d’entreprises par le biais des crédits carbone.

Comment l’obtenir ?

Tout d’abord, tout projet de réduction d’émissions de gaz à effet de serre (GES) doit s’inscrire dans le cadre d’une méthode approuvée par le ministère de la Transition Écologique. Pour s’assurer de la validité de la méthode, des formations “Label bas-carbone” sont proposées. Par exemple, MiiMOSA, pour qui Carbo a réalisé le bilan carbone en 2021 en propose une.

Après avoir notifié votre projet auprès du gouvernement, il sera possible de demander la labellisation de ce dernier. L’instruction du projet dure en moyenne deux mois. Suite à quoi, l’autorité accordera ou non l’obtention du label à votre exploitation agricole. 


Bilan carbone de l'agriculture : le mot de la fin

L’agriculture a tout à gagner à devenir plus durable. En réduisant son empreinte carbone, le secteur agricole préserve l’environnement et se protège, en réponse, des effets du changement climatique. La réalisation du bilan carbone de votre exploitation constitue ainsi, une étape nécessaire à cette démarche. Elle vous permet de mesurer votre impact sur l’environnement et donc de piloter sur le long terme votre stratégie bas-carbone.

Pas convaincu.e ? Carbo vous facilite la tâche et propose un abonnement qui s’adapte à la taille de votre structure et vos besoins ! 

Alors n’attendez plus et faites le test !

Julien Favereau
Actuellement Content Manager chez Carbo, j'étudie les sciences des organisations à l’Université Paris-Dauphine. 10 ans de foot dans les pattes ⚽
Maîtriser son bilan carbone devient un jeu d'enfant avec Carbo.
Découvrir Carbo
Carbo ebook

Vous devriez aussi aimer

Logo Carbo Bilan Carbone Entreprise
Version beta

Engagez vous dès aujourd'hui avec Carbo.

Votre allié pour maîtriser votre impact carbone
magnifiercross linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram