Méthode Bilan Carbone ® : quels sont les grands principes ?

Ilo Rakotonavahy
 ⏳ 
lecture 15 min
🪄 
màj en août 2022
Sommaire
Recevez nos dernières ressources pros par mail, gratuitement 👌

Il existe aujourd'hui plusieurs méthodologies pour prendre en compte les émissions de CO2 d'un territoire ou d'une organisation. Que ce soit pour réaliser un bilan GES réglementaire ou complet, deux standards émergent : la méthode Bilan Carbone ® initiée par l'ADEME (en France) et le cadre défini par le GHG Protocol (à l’échelle internationale). Étudions aujourd’hui plus en détail la première.

Qu’est-ce que la méthode Bilan Carbone ® ?

Un peu de contexte pour commencer

Avant que la méthode Bilan Carbone ® ne devienne une marque déposée, les entreprises ne disposaient pas de consignes claires pour estimer leurs émissions de gaz à effet de serre. 

Entre mi-2000 et fin 2003, une équipe menée par  l’ingénieur-chercheur Jean Marc Jancovici a mis en place une méthode permettant d’estimer à la fois les émissions directes et les émissions indirectes de gaz à effet de serre de toute activité industrielle ou tertiaire, intitulée le « Bilan Carbone ».

Analyse bilan carbone entreprise

Cette mission se déroule pour le compte de l’ADEME, créée en 1991, et de la Mission Interministérielle pour l’Effet de Serre, créée en 1992, avec pour objectif de donner à toutes les entreprises un outil de mesure pour ensuite identifier leurs marges de manœuvre, savoir où elles se situent et agir en fonction. L’idée est vraiment de correspondre à toutes les entreprises, quel que soit le secteur. 

C’est véritablement l’année 2004 qui marque l’avènement officiel de la méthode Bilan Carbone ®, méthodologie de diagnostic GES développée par l’ADEME. Depuis, de plus en plus d’entreprises ont choisi d’opter pour cette méthode. La réglementation évolue également avec l' article 75 du Grenelle II qui vient généraliser les Bilans GES. 

En 2011, face au succès, l’ADEME choisit de transmettre le Bilan Carbone® à une structure entièrement dédiée pour favoriser son développement et sa diffusion : l’Association transition Bas Carbone (ancienne Association Bilan Carbone). 

La méthodologie de l’ADEME

Pour mesurer les différentes émissions de gaz à effet de serre, l'ADEME utilise un code de calcul fondé sur des facteurs d'émissions physiques ou monétaires. Elle prend en compte l’ensemble des gaz à effet de serre définis par le GIEC. Une méthodologie a spécifiquement été développée pour l’échelle des territoires. 

Calculateur CO₂

La méthode Bilan Carbone ® de l’ADEME propose une évaluation globale des émissions de gaz à effet de serre. C'est-à-dire que celles-ci soient directes ou indirectes. On inclut donc les émissions GES de scope 1, 2 et 3

Pour rappel, le scope 1 comptabilise les GES émis directement par l'entreprise (ex : émissions des véhicules de l’entreprise). Le scope 2 correspond aux émissions indirectes en lien avec l'énergie (ex : consommation d’électricité). Enfin, le scope 3 désigne les émissions indirectes restantes (ex : empreinte carbone des matières premières utilisées ou encore achat de produits électroniques ou mobilier de bureaux). Plus l’estimation de votre empreinte carbone gagne en précision, plus l’impact de vos actions sera important.

Dès que c’est possible, on estime une émission de CO2 sur la base de facteurs d'émissions physiques. C’est-à-dire qu’on mesure la quantité de CO2 émise par une unité consommée. Si et seulement s’il est impossible de connaître les quantités X de produits, il est possible de d’estimer l’empreinte carbone d’un produit / service, à partir de son prix. Cette estimation est néanmoins moins précise que celle basée sur des facteurs d'émissions physiques.

🖐 Intéressé par le sujet ? Découvrez comment calculer votre bilan carbone !

La méthode bilan carbone expliquée en 5 étapes 

La méthode Bilan Carbone ® comprend 5 étapes clés :

  • Entamer le bilan, 
  • Définir son périmètre,
  • Collecter et exploiter les données,
  • Définir et mettre en place le plan d’actions,
  • Restituer et communiquer son bilan carbone. 

Les détails sont à retrouver sur le site de l’Association transition Bas Carbone mais on s’occupe de vous synthétiser la démarche. 

1/ Choisir la bonne formule d’accompagnement

Réaliser un Bilan Carbone conforme aux recommandations de l’ADEME est une procédure structurée qui demande une certaine rigueur. Selon l’ampleur et la typologie de vos objectifs, vous pourrez évaluer s’il vaut mieux poursuivre la procédure en interne ou plutôt l’externaliser. 

Piloter le projet en interne

En interne, pour aborder ce nouveau chantier, il vous faut impérativement nommer un porteur de projet dédié qui s’occupera de piloter l’organisation de votre bilan carbone, interne ou externe. Votre pilote s’occupe ensuite de monter une équipe pour l’épauler. Il en aura besoin ! 

Ensuite, mettez au clair vos objectifs et motivations. C’est votre “pourquoi faire un bilan carbone” qui vous permettra d'aiguiller vos indicateurs de réussites en conséquence. 

Mener cette procédure en interne est une option envisageable pour les entreprises de plus de 500 salariés voire les grands groupes. Leur bilan carbone est obligatoire et demande la création d’un département ou d’un pôle dédié. Cependant, c’est moins pertinent pour une TPE/PME. 

Tremplin pour la transition écologique : réaliser son Bilan Carbone seul.e et sans subvention

Faire appel à un prestataire externe

Vous pouvez aussi décider d’externaliser la réalisation de votre bilan carbone auprès d’un prestataire bilan carbone. Les petites structures privilégient souvent cette formule car elles souhaitent réaliser un bilan carbone précis et à moindre coût. 

De nombreux cabinets se sont spécialisés dans la méthode du bilan carbone pour proposer de réaliser un calcul d’émissions ou de structurer la stratégie RSE de leur client par la mise en place d’actions et d’outils.

L’accompagnement fourni est souvent de qualité. Cependant, les plans d’actions et les méthodes de quantification peuvent parfois manquer de flexibilité. À cela, il faut ajouter le coût économique de la prestation, souvent onéreuse pour une cabinet de conseil. 

Utiliser un logiciel bilan carbone

De plus en plus de logiciels Bilan Carbone se développent en France s'inspirant de la méthode Bilan Carbone ®. Ces logiciels s’adaptent aux besoins et donc aux budgets de l’entreprise, beaucoup plus accessibles pour les entreprises de toute taille. 

Carbo est l’un deux et fournit un outil de calcul qui prend en compte l’ensemble des émissions directes et indirectes liées à l’activité de votre entreprise. L’outil appuie sa méthode sur celle de l’ADEME. En effet, les émissions de CO₂e que nous prenons en compte dans le calcul de votre Bilan Carbone sont issues du GHG Protocol et de la norme ISO 14064.

Carbo - Interface Outil

Maîtrisez facilement votre Bilan Carbone avec Carbo.

Toujours développer une expertise interne

Que vous décidiez ou non de poursuivre la procédure en interne, il est important de développer l’expertise de votre équipe au travers de formations bilan carbone et de sensibilisation interne. Vous allez vite comprendre que la méthode Bilan Carbone ® est transverse. La collecte se fait dans plusieurs départements de l’entreprise à la fois. Mieux vaut qu'un maximum de personnes comprenne les enjeux de développement durable.

Vous pouvez également former votre équipe carbone de façon plus spécifique sur les bases scientifiques de la comptabilité carbone, l’historique et les évolutions à attendre en termes de réglementations liées à l’environnement, les engagements volontaires possibles dans le secteur de l’organisation, etc.

2/ Définir votre périmètre d’étude 

Définir le Scope

Une fois les objectifs définis, le porteur de projet, votre accompagnateur, et votre équipe peuvent ensemble passer à l’étape suivante : définir périmètres de votre démarche Bilan Carbone. 

Le périmètre d’étude peut être vaste et dépend de nombreux paramètres propres à votre entreprise, sa taille, son secteur et à ses activités. L’enjeu est de définir un périmètre qui vous corresponde suffisamment pour refléter au mieux votre réalité et vos objectifs, mais aussi suffisamment générique pour faire correspondre plus facilement vos données collectées avec les facteurs d’émissions présents sur la Base Carbone

Calculateur CO₂

Par exemple, un magasin de bricolage prendra en compte les émissions liées aux déchets, notamment les emballages des produits vendus ou encore le transport des produits des fabricants jusqu'aux locaux. Or, une entreprise dans le secteur du bâtiment prendra plutôt en compte les émissions de la voiture du patron pour visiter les clients et surveiller les chantiers, celles liées à l’usage du béton etc. 

L'exemple de BioRecherche x Carbo

Pour vous donner une idée plus précise de ce à quoi cette partie peut ressembler, nous avons l’exemple de Bio Recherche, fabricant de produits de santé qui a effectué son bilan carbone avec Carbo en 2020. 

En suivant la méthode Bilan Carbone ®, le transport des visiteurs et des clients faisant partie du Scope 3 a été exclu, ainsi que l’immobilisation des usines, les déchets des usines, le transport des clients et la consommation d’énergie et d’électricité (kWh) des usines de production. En revanche, le déplacement domicile-travail a été inclus.  

Pour vous aider, faites le point sur l’énergie et les matières qui vous sont nécessaires pour votre activité. Le plus simple est de cartographier avec précision vos différents flux pour mieux les visualiser. C’est ce que nous avons fait avec Biorecherche, ce qui a permis de mieux observer le cycle de vie du produit et son impact sur l'environnement. 

Définir vos périmètres d’actions

Armé de votre cartographie, définissez vos périmètres organisationnel, opérationnel et temporel. 

Le périmètre temporel indique la durée de la mission mais aussi sa fréquence : est-ce que vous comptez réaliser votre bilan tous les ans ? Tous les deux ans ? 

En France, la loi indique que les entreprises doivent réaliser leur bilan carbone (scope 1 et 2) tous les 4 ans. Cependant, en termes d’efficacité et de précision et de suivi nous vous conseillons de faire un bilan carbone au même rythme qu’un bilan comptable, c'est-à-dire une à deux fois par an.

Réaliser son Bilan Carbone : définir les paramètres

Le périmètre le plus complexe à définir est le périmètre organisationnel. surtout lorsque votre organisation A possède des parts dans une entreprise B. 

Une étape parfois complexe

En effet, on rencontre souvent deux principaux obstacles : 

  • la longueur de la chaîne de valeur. Surtout dans le cas où une entreprise A sous-traite à une entreprise B qui elle-même à une entreprise C etc. 
  • la diversification des activités de l’entreprise, selon le secteur. Par exemple, il est parfois difficile de faire le bilan complet d’une banque lorsque cette dernière prête à des particuliers mais aussi à des entreprises, investit, spécule etc. 

Selon le cas particulier, il existe deux possibilités : 

  • soit le périmètre est proportionnel à la part du capital, donc à hauteur de la participation financière ; 
  • soit on prend uniquement en compte les installations financées (“contrôle financier”) ou sous contrôle direct de l’organisation B (contrôle opérationnel).  

Par défaut, le périmètre organisationnel « contrôle opérationnel » doit être utilisé. Sinon, il faut le justifier. Par exemple, un fond d’investissement qui possède des parts dans une start-up donnée peut justifier de se limiter à un périmètre fondé sur la part du capital. 

3/ Collecter et exploiter vos données 

Les données à collecter

La méthode Bilan Carbone ® repose sur les données d’activité de votre organisation et sur une banque de facteurs d’émission (FE) permettant de convertir les données d’activité en tonnes de CO2 équivalent. 

Le travail de collecte de données consiste à recueillir les données pertinentes de votre activité ainsi que les facteurs d’émission correspondants. 

Base carbone : checklist ACT Pas à pas

C’est la phase qui vous demandera le plus de temps. Mais il existe des bonnes pratiques pour vous simplifier la tâche au maximum. On vous conseille : 

  • de ne pas le faire seul ! Vos collègues seront d’une aide précieuse et ont toute la donnée nécessaire entre leurs mains. N’hésitez pas à les faire participer en leur demandant de compléter eux-mêmes le questionnaire.
  • de fournir l’ensemble des données nécessaires, voire plus, pour un bilan complet et certifié ;
  • d’anticiper le temps de récolte des données, surtout lorsque ces dernières devront être collectées auprès d’acteurs externes (fournisseurs par exemple) ;
  • désigner des personnes référentes pour chaque poste d’émission principal ; 
  • de documenter et d’archiver ces données en prévision de vos futures démarches.

Et ensuite ?

Lorsque votre phase de collecte est terminée, il est d’usage de faire un point de mi-parcours et de tenir au courant votre comex. À nouveau, il est important de sensibiliser en continu les référents de vos différents services pour faciliter le renouvellement de votre bilan carbone. 

Pour aller plus loin, notamment en amont du renouvellement de votre bilan carbone, vous pouvez mettre en place un processus de collecte périodique des données d’activité, enrichir la cartographie de vos flux avec les données tout juste récoltées ou encore évaluer les risques et les opportunités qui se présentent à vous liés à la réduction de vos émissions de gaz à effet de serre. 


Carbo - Livre Blanc Bilan Carbone

Téléchargez notre livre blanc gratuit

5 raisons de réaliser votre bilan carbone dès maintenant !


4/ Préciser votre plan d’action et vos indicateurs de suivi

Un plan d'action, c’est une série de recommandations à votre équipe technique que le pilote proposent en cohérence avec le profil et les objectifs de l’organisation. 

Pour ceux qui sont à l’aise avec le principe des « OKR » (objectives & key results), sachez que c’est assez similaire.  

🏭 Identifiez vos postes d’émissions les plus carbonés pour concentrer vos actions sur ce qui a le plus d’impact ; 

🧑‍🏭 Vous désignez le(s) porteur(s) de l’action ; 

📊 Vous définissez les indicateurs de suivi et de résultat.

Pour chaque action, n’oubliez pas de préciser le budget, le calendrier, les détails de la mission, les aides que vous pouvez attendre, les freins que vous devez anticiper. 

Lorsque vous renouveler votre bilan carbone, vous devrez indiquer l’évolution potentielle de ces indicateurs mais aussi : 

  • Analyser l’évolution des indicateurs de suivis des actions de réduction des émissions de gaz à effet de serre ; 
  • Actualiser votre vision de transition bas carbone, en s’appuyant sur l’évolution des risques et opportunités de transition identifiés en étape 4 ; 
  • Analyser la période entre les deux exercices et en déduire des modifications du ou des plans d’actions en cours. 

💡 L’ADEME et les fédérations professionnelles françaises ont produit une série de guides sectoriels pour aider les entreprises dans leur démarche. 

5/ (Bien) communiquer sur votre bilan carbone

Dans le guide de l’Association transition Bas Carbone, vous retrouverez une partie dédiée à la synthèse et la restitution par écrit de votre méthode Bilan Carbone ®. Ce n’est pas une étape obligatoire mais écrire une synthèse et un rapport d’amélioration peut vous aider lorsque vous chercherez à renouveler votre bilan carbone. 

Communication responsable bilan carbone

Communiquer en externe comme en interne

Cependant, sans compter la synthèse, nous vous conseillons de communiquer les résultats avec la méthode bilan carbone. De façon générale, il est en effet essentiel en matière d’image et de réputation de communiquer sur les mesures RSE entreprises. L’avantage est double, non seulement car il booste votre marque employeur mais cultive également la confiance avec vos clients. 

Communiquer sur le bilan carbone de l’entreprise est un atout en interne. En effet, une entreprise transparente auprès de ses salariés accroît leur engagement dans l’organisation. C’est important pour mobiliser les équipes dans le projet. 

Rester transparent

L’enjeu maintenant est de rester transparent et juste pour éviter de tomber dans la case Greenwashing. Il n’existe pas de communication parfaite mais le mieux reste de baser cette communication sur les résultats chiffrés en les accompagnant de mesures précises, concrètes et quantifiables.

N’ayez pas peur de partager votre bilan carbone, même si vous le trouvez décevant. Le calcul des émissions de gaz à effet est la meilleure façon de débuter son engagement en tant qu’entreprise. Quelque soit vos postes d’émissions mis en avant, le plus important reste la façon dont vous allez passer à l’action et suivre en direct vos émissions. 

🖐 Pour apprendre à partager efficacement sur vos engagements, on vous invite à lire notre article sur la communication rse

Pourquoi faire confiance à la méthode Bilan Carbone ®

Les autres méthodes de comptabilité carbone existantes 

Le GHG Protocol

La méthode Bilan Carbone ® n’est pas la seule méthode de quantification des émissions de gaz à effet de serre. Le GreenHouse Gas Protocol ou GHG Protocol, par exemple, propose également des outils compatibles avec ceux du GIEC pour la comptabilisation des émissions de gaz à effet de serre à l’échelle des nations. De même, le GHG Protocol prend en compte les émissions GES directes et indirectes. 

La seule grande différence serait que le the famous GHG Protocol est un protocole reconnu à l’internationale. Conséquence directe : la majorité des outils proposés sont en anglais. Pour ceux moins à l’aise avec la langue de Shakespeare, il vaut mieux opter pour la méthode Bilan Carbone ®. In fine, d’un point de vue méthodologique, les deux méthodologies se valent. 

Fusée à idées

La norme ISO 14064

On parle d’ISO en référence à l’International organization for standardization qui fournit des standards de qualité à l’échelle internationale. La famille ISO 14000 est l’ensemble des normes qui se rapportent au management environnemental. 

La norme ISO 14064 fournit au secteur industriel et au gouvernement un ensemble d'outils pour développer des programmes axés sur la réduction des émissions de GES. 

Elle se découpe en trois parties : 

  1. Les objectifs et la conception du projet 
  2. La quantification des émissions GES 
  3. Les consignes pour vérifier et valider ces estimations

Transparence, cohérence et crédibilité… la norme ISO 14064 poursuit des objectifs similaires à la méthode Bilan Carbone ®. De même que pour  le GHG protocol, la norme ISO 14064 est reconnue à l’internationale. Cependant, c’est une procédure qui peut s’avérer lourde pour une PME ou une start-up,pour lesquelles le bilan carbone se montre plus accessible. 

Les limites de la méthode Bilan Carbone

La méthode Bilan Carbone ® possède plusieurs avantages. 

Réaliser son bilan carbone en suivant les étapes proposées garantit à votre entreprise une certaine crédibilité et confiance. Votre bilan carbone est non seulement conforme à la loi, mais aussi plus fiable du point de vue de vos consommateurs, investisseurs et fournisseurs. Aussi, la base carbone de l’ADEME qui répertorie les facteurs d’émissions est en majeure partie libre d’accès, il suffit de se créer un compte. Cependant, étudiée à l’échelle d’une entreprise, la méthode Bilan Carbone ® est limitée. 

Un bilan carbone souvent imprécis

Méthode Bilan carbone estimations émissions

Tout d’abord, en mesurant les émissions GES sur les 3 scopes, le degré d'imprécision des émissions indirectes est assez élevé. Dans la plupart des cas, il est difficile pour une entreprise de connaître le bilan carbone de ses parties prenantes. Fournisseurs, clients, investisseurs… Impossible de récolter des données au-delà des factures.

Cela oblige les entreprises qui réalisent leur bilan carbone à improviser. Soit en appliquant des facteurs d’émissions monétaires -malgré les limites évoquées plus tôt. Soit en utilisant les moyennes d’émissions produites du secteur pour les intégrer au calcul. 

Par exemple, votre entreprise A se fournit en céramique chez un tiers. Vous ne disposez pas de son bilan carbone pour enrichir les données sur votre bilan carbone. Vous décidez donc d’utiliser la moyenne du secteur pour appliquer ce ratio. Mais en réalité, votre fournisseur peut être plus ou moins émetteur que la moyenne. Il faut donc toujours prendre en compte cette notion d’interdépendance entre les bilans carbone d’entreprise. 

Le sujet des émissions évitées

Ensuite, une entreprise dont les produits ont pour objectif de réduire notre dépendance aux énergies fossiles sera soumise à des objectifs de réduction des émissions, voire de production. Et ce au même titre qu’une autre entreprise dont les produits ne bénéficient pas à la cause climatique. On ne mesure pas véritablement la contribution positive de chacun. 

De même, la méthode Bilan Carbone ® ne prend pas en compte les émissions de gaz à effet de serre évitées. Imaginons que votre entreprise ait besoin de matériel informatique. Vous optez pour des ordinateurs reconditionnés au lieu d’en acheter des neufs. Acheter reconditionné est en moyenne 3 fois moins important qu'en acheter neuf. Or, cela n’est pris en compte nulle part à l’échelle du bilan carbone d’une entreprise. 

Pour pallier à ce manque, coupler la mesure d'un bilan carbone avec l'analyse de cycle de vie d'un produit (ACV) peut vous aider à comparer deux produits (exemple : ordi reconditionné vs ordi neuf).

Ce qu’il faut retenir

réseau bilans carbone

Sans pour autant enlever tout mérite à la méthode Bilan Carbone ®, il faut rester critique vis-à-vis de la méthode mais aussi des résultats obtenus. D’ailleurs, quelle que soit la méthode utilisée, elle reste une estimation des émissions de gaz à effet de serre de l’entreprise. 

En vérité, pour gagner en précision, il faudrait que les bilans carbone soient obligatoires pour toutes les entreprises. Que le périmètre serait défini sur les 3 scopes. Et que les bilans se multiplient afin de couvrir un périmètre toujours plus vaste. Plus les entreprises réalisent et publient leurs bilans carbone, plus il sera possible de récolter des données pertinentes. Il sera possible de remonter plus haut dans la chaîne de valeur et affiner les outils de mesure carbone. C’est un cercle vertueux. 


Respectez les étapes sans les précipiter, tirez profit des ressources libres d’accès et automatisez au maximum à l’aide de logiciels bilan carbone. Vous savez tout ce qu’il y a à savoir sur la méthode Bilan Carbone ®. Il ne vous reste plus qu’à passer à l’action et le transmettre autour de vous. N’oubliez pas : la neutralité carbone est un objectif collectif !

Ilo Rakotonavahy
Ilo est Content Manager à Carbo. Spécialisée en Relations internationales, elle intègre le master Environmental Policy à Sciences Po. Son projet du moment : rendre les festivals de musique plus durables.
Décarbonez votre entreprise dès aujourd'hui avec nos experts Carbo !
Votre bilan carbone
Carbo ebook

Vous devriez aussi aimer

Logo Carbo Bilan Carbone Entreprise
Version beta

Engagez vous dès aujourd'hui avec Carbo.

Votre allié pour maîtriser votre impact carbone
magnifiercross linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram