La BD Apporter demain : et si la France avait appliqué les solutions de la Convention citoyenne pour le climat ?

 ⏳ 
lecture 4 min
🪄 
màj en novembre 2023

Top départ : à partir de ce mois-ci, c'est moi, Lou-Eve, qui serai en charge de vous présenter chaque mois mon coup de cœur littéraire sur la transition écologique au sens large. Agriculture, biodiversité, climat, rapport au temps qui passe, économie de la décroissance… Tous les sujets écolos attirent ma curiosité et j’ai hâte de vous partager mes lectures. Cet été, je vous conseille de vous plonger dans Apporter demain, une BD qui vous projettera dans un monde peuplé d’éoliennes, de betteraves bio rôties aux herbes de la garrigue, de bières artisanales, de vélos et de trains. Promis, on y mange et respire mieux !

© Les Enfants Rouges

La Convention Citoyenne pour le climat illustrée

Vous n’en pouvez plus de ces ami·es, collègues ou membres de votre famille qui vous regardent un peu abasourdi·es lorsque vous leur déroulez l’étendue de la catastrophe climatique en cours et à venir et vous demandent, faussement naïfs : « Mais alors, par où faut-il commencer pour engager la transition ? ». Afin de leur apporter la réponse la plus complète qui soit (et éviter de vous énerver trop vite), n’hésitez pas à vous appuyer sur cette passionnante BD qui fait la synthèse de ce à quoi aurait pu ressembler la France si le gouvernement avait appliqué « sans filtre » les propositions de la Convention Citoyenne pour le Climat. Rappelez-vous, il s’agit de cette assemblée mise sur pied par Emmanuel Macron en 2019 pour tenter d’éteindre la crise des Gilets Jaunes. Les 150 citoyens et citoyennes tiré·es au sort – pour certain·es au départ climatosceptiques – avaient pour mission de formuler des propositions concrètes pour faire diminuer les émissions de gaz à effet de serre du pays de 40 % entre 1990 et 2030, le tout dans un esprit de justice sociale. Sacré boulot, dont s’était admirablement tirée la petite assemblée. En juin 2020, la Convention citoyenne pour le climat avait présenté 149 propositions développées dans un copieux rapport de 426 pages.

Ce sont ces travaux, jetés aux oubliettes dans leur écrasante majorité par l’exécutif, que les auteurs Téo Saal et Lucas Zufic, tentent de ressusciter ici. Pour le dessin, les deux amis ingénieurs ont fait appel à Jonas Teboul, qui n’a pas hésité à sauter sur l’occasion. Réaliser une sorte de fiction écologique dans un futur proche et dans un monde parallèle ? C'est un grand oui pour l'illustrateur, qui ajoute : « Je sais pas vous, mais j’ai comme un besoin de m’évader un peu ! ».

Pédagogie & renouvellement des imaginaires

Favoriser les alternatives bio et les circuits courts, développer le vrac et les consignes dans les lieux de distribution, percevoir 4 % des dividendes des entreprises qui distribuent plus de 10 millions d’euros annuels pour abonder un fond étatique destiné à la transition écologique, renforcer les clauses environnementales dans les marchés publics, créer une obligation d’affichage de l’impact carbone des produits et services, interdire les vols intérieurs lorsqu’une alternative de moins de quatre heures en train existe, mieux prendre en compte les émissions liées aux importations dans les politiques européennes, rendre obligatoire la rénovation énergétique des bâtiments d’ici 2040… Les 150 propositions initiales ont été, dans la BD, regroupées en 43 objectifs. Ces derniers sont illustrés sous la forme d’une double planche didactique et légère, qui met en scène des personnages de la vie quotidienne au cours d’une mini-histoire. Entre les scènes de dragues, le langage résolument moderne et les galères de Monsieur et Madame tout le monde, tout est fait pour que l’on puisse facilement se projeter dans cette réalité alternative écolo.

En même temps, les deux planches fourmillent d’informations sur le fonctionnement de notre modèle socio-économique et les ficelles à tirer pour changer la donne. De quoi booster les imaginaires sans s’en rendre compte… Pour chaque proposition est également affiché en début d’histoire un pictogramme qui indique l’efficacité potentielle de la mesure en termes de réduction des gaz à effet de serre. Beaux joueurs, les citoyens de la Convention ont parfois convenu que ces objectifs étaient non évaluables, comme la sensibilisation à la consommation responsable.

© Les Enfants Rouges

À l’époque, les travaux de la Convention ont été découpés en cinq grandes thématiques : se déplacer, consommer, se loger, produire et travailler et se nourrir. La BD, qui s’appuie fidèlement sur le rapport des citoyen·nes tiré·es au sort, a donc reparti les propositions de la même façon. Cerise sur le gâteau, chaque chapitre se conclut par une interview de l’un ou l’une des citoyens de chaque groupe thématique, dans laquelle ces derniers expliquent à la fois les raisons de leur participation à la Convention et le bilan qu’ils·elles en tirent. Entre anecdotes, ressentis et méthodes de travail dévoilées, il en résulte une sorte de making-off assez truculent de cet exercice inédit de démocratie. Vous y trouverez notamment quelques informations croustillantes (et un peu déprimantes) sur le poids des lobbys de l’aviation… Seul point négatif de la BD : elle ne précise pas pour chaque mesure si celle-ci a été appliquée par le gouvernement et dans quelle mesure. Dommage, ça aurait permis de relancer le débat avec vos interlocuteur·ices qui se demandent encore comment faire pour lutter contre le changement climatique. Mais ceci, est une autre histoire.

© Les Enfants Rouges

Apporter demain, Téo Saal, Lucas Zufic, Jonas Teboul, Les Enfants Rouges, 20€

Lou-Eve Popper
Journaliste depuis 7 ans, Lou-Eve travaille principalement sur l’énergie et l’environnement, avec toujours un pied en économie. Elle collabore également avec Le Monde diplomatique, Reporterre ou encore Alternatives Economiques.
Une sélection d'articles dans votre boite mail 📩

Vous devriez aussi aimer

1 2 3 8
Logo Carbo Bilan Carbone Entreprise
Version beta

Engagez vous dès aujourd'hui avec Carbo.

Votre allié pour maîtriser votre impact carbone
Accélérer la prise de conscience écologique pour réduire dès maintenant notre empreinte carbone.
Carbo ® tous droits réservés
Conçu en 🇪🇺 avec 1.57 tCO2e / an 🌱
Logo Impact 120
Logo Impact France
Logo Capterra Best Value 2023
Trustpilot Reviews
Logo Appvizer
Logo France Relance
Logo Qontrol
Logo Solar Impulse
Logo CDP Provider
Logo CSRD
cross-circle linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram