Tout comprendre au référentiel énergie carbone

 ⏳ 
lecture 7 min
🪄 
màj en décembre 2023
Sommaire
Recevoir nos ressources pros gratuites

En France, le secteur du bâtiment (logements, administrations, etc…) représente presque 45 % de la consommation d’énergie. À l’échelle nationale, les bâtiments résidentiels et tertiaires représentent 17,9 % de nos émissions soit un total de 418,2 millions de tonnes de CO2. Autrement dit ? C’est un pilier important de la transition. C'est pour cela que le référentiel Energie-Carbone est si important.

Nous allons tout vous expliquer 👇

Depuis quelques années, les choses bougent. C’est le cas côté construction, mais aussi rénovation de bâtiments plus anciens dans le but d’optimiser la performance énergétique. Il y a par exemple eu la réglementation thermique à destination des bâtiments de 2012 mais aussi de nombreuses aides financières et réglementations en lien avec la rénovation thermique (éco-prêt à taux zéro, chaudière à un euro, crédit d’impôt pour la transition énergétique, coup de pouce chauffage des bâtiments tertiaires, etc…) à la fois pour les particuliers, les collectivités et les professionnels. k

Parmi toutes les démarches, le référentiel Energie-Carbone devient un incontournable. Ce dernier s’adresse exclusivement à toute construction neuve (bâtiment de 0 ou extension).  Voici un topo pour tout comprendre au sujet. 

Qu’est-ce que le référentiel Energie-Carbone ? 

C’est une démarche validée depuis 2019. 

Elle se décompose en deux parties : 

  • La mise en place d’un référentiel : c’est une méthode de calcul clé en main qui regroupe différents indicateurs et différentes données. Nous y reviendrons, mais ce qu’il faut retenir est qu’il permet d’évaluer la performance énergétique et environnementale d’une construction. 
  • La création du label Energie-Carbone (ou label E+C-) : ce dernier se concentre sur toute construction neuve. Il s’appuie sur la méthode d’évaluation du référentiel et peut être validé au moment de déposer un permis de construire ou lors de la réalisation d’une extension.

Pour résumer, l’objectif est d’opérer une transition en douceur vers une architecture plus écologique. 

architecture écologique référentiel carbone

Quels sont les niveaux derrière le label E+C- ?

Nous l’avons vu, le label E+ C- du référentiel Energie-Carbone repose sur une méthode qui permet de classer les bâtiments selon leur niveau de performance. Il classe ensuite chaque construction selon une échelle avec des niveaux pré établis.

La méthode derrière le label E+C- permet d’identifier quatre niveaux de performance  : deux pour la partie performance énergétique (le niveau le plus optimal étant 4), deux pour la partie bilan énergétique (le niveau le plus optimal étant 2). Voici un aperçu des différents niveaux d’exigences : 

référentiel énergie carbone bepos
CEGIBAT

Quels sont les objectifs du label E+C- ? 

La volonté est double :

  • Encourager la production d’énergie renouvelable par le bâtiment lui-même. C’est ce que l’on appelle aussi l’autosuffisance. En général, le focus est fait sur l’électricité. Il s’agit par exemple d’installer des panneaux solaires sur une nouvelle construction. L’électricité est consommée directement par les habitants, stockée temporairement sous forme d’énergie ou revendue et intégrée dans le réseau global.
  • Réduire la consommation de gaz à effets (CO2 de serre). L’enjeu est d’optimiser la conception et la construction des bâtiments pour éviter les déperditions d’énergie, favoriser une bonne circulation de l’air, limiter l’usage du chauffage ou de la climatisation, et bien d’autres choses encore.

Autrement dit ? Consommer moins mais mieux et dans l’idéal être moins dépendant du réseau énergétique global. Vous avez peut-être déjà entendu parler de bâtiment à énergie positive ? C’est ce vers quoi le Gouvernement tend avec ces évolutions. Il s’agit d’avoir un maximum de bâtiments qui produisent plus d’énergie qu’ils n’en consomment. Le Graal.

Au fait, qu’est ce qu’une architecture écologique ?

Selon Wikipédia, il s’agit d’un “système de conception et de réalisation ayant pour préoccupation de concevoir une architecture respectueuse de l'environnement et de l'écologie.”

Le sujet est pourtant plus complexe et fait l’objet de nombreux débats. Il n’y a pas aujourd’hui de définition claire et validée à l’échelle nationale de ce qu’est un bâtiment ou une construction écologique et durable. En revanche, il y a en général trois éléments qui reviennent de manière quasi systématique et qui sont pris en compte dans le référentiel Energie-Carbone : 

  • L’aspect humain : l’objectif est de concevoir les bâtiments pour qu’ils soient confortable (une température stable, une bonne aération, etc…) et économique (pas de surconsommation par exemple).
  • L’aspect environnemental : C’est le plus flou à ce stade mais il s’agit à la fois de concevoir le bâtiment de manière bioclimatique (l'optimiser selon son emplacement et l’environnement dans lequel il se situe) mais aussi de le construire de manière responsable (matériaux sains et durables, produits locaux, etc…)
  • La consommation d’énergie : L’objectif à l’échelle individuelle mais aussi nationale est de réduire autant que possible notre consommation et notre dépendance d’un point de vue énergétique. La conception des bâtiments peut tout changer sur le sujet. Consommer moins, utiliser des équipements plus efficaces, mettre en place l’autosuffisance… Les pistes sont nombreuses.

Quelle est la méthode du référentiel Energie-Carbone ?

Le référentiel énergie carbone est une expérimentation et repose sur deux piliers : la performance énergétique (avec l’indicateur BEPOS) et la performance environnementale (avec le bilan carbone).

La performance énergétique

L’objectif de cette phase d’expérimentation est de connaître les impacts (CO2, quantité eau, volume de déchets…) d’un bâtiment sur son environnement, et ce tout au long de son cycle de vie. Pour connaître cet élément, il faut alors réaliser ce que l’on appelle une Analyse de Cycle de Vie du produit (ACV dans le jargon). Cette dernière s’appuie sur une méthodologie multicritères qui offre une vision globale pertinente de l’ensemble des consommations d’énergie et émissions de carbone de ces fameux bâtiments.

Voici un topo complet sur les contours et objectifs d’une Analyse Cycle de Vie (ACV) :

Le bilan énergétique

Cette méthode repose sur trois indicateurs

  • Bbio : indicateur relatif aux besoins de chauffage, de refroidissement et d’éclairage artificiel
  • Cep : indicateur relatif aux consommations d’énergie de chauffage, de refroidissement, d’éclairage artificiel, de ventilation et des auxiliaires (le but étant de tendre vers une réduction)
  • Bilan BEPOS : nouvel indicateur relatif au bilan énergétique sur l’ensemble des usages du bâtiment. Cet indicateur est évalué sur tous les usages du bâtiment et distingue les énergies renouvelables et non renouvelables.
bilan bepos référentiel énegie carbone

Comment obtenir le label Energie-Carbone pour son bâtiment ? 

Pour l'instant, la démarche est en phase d’expérimentation. Il n’y a donc pas de label à proprement parler. En revanche, si votre entreprise souhaite certifier sa démarche il suffit de suivre des certifications assimilées (avec Cerqual, Cequami, Promotelec, Prestaterre, Certivea). Pour compléter la méthode du référentiel Energie-Carbone, il est aussi possible de réaliser un bilan carbone du bâtiment ou de son entreprise. Cela permet de préciser l’ensemble des émissions de carbone générées et de mettre ensuite un plan d’action nécessaire pour les réduire.

sharvy témoignage rse carbo bilan carbone

Piloter et réduisez vos émissions carbone avec Carbo !

Quels sont les avantages du Label Énergie-Carbone ?

  • À l’échelle du particulier, de l’entreprise ou de la personne qui va utiliser le logement ou bâtiment neuf, il s’agit de profiter d’un plus grand confort d’usage et de factures plus basses. 
  • À l’échelle d’un maître d'œuvre ou d’un constructeur, c’est l’occasion d’incarner une démarche engagée vis-à-vis de la conception du bâtiment, ce qui peut être un élément différenciant permettant d’obtenir de nouveaux marchés. 
  • À l’échelle de l’Etat, le gros avantage est de diminuer les tensions dans la gestion du réseau énergétique au niveau national. Cela permet par exemple de réduire les risques de pic de consommation comme on en voit ces dernières années.

Cas pratique : la Métropole de Rennes et son plan climat bas carbone 

En 2022, la ville de Rennes a adopté un plan ambitieux sur le sujet. La promesse ? Dès 2023, un référentiel bas carbone va être mis en place pour guider les constructeurs et aménageurs des opérations publiques (ZAC). L’objectif de cette expérimentation ? Diminuer l’impact carbone des travaux, des bâtiments et de la ville de Rennes dans son ensemble. C’est une démarche pionnière qui devrait être multipliée dans le futur dans d’autres villes de France.

bâtiment au milieu d'un champ

Qu’en est-il des bâtiments existants ? 

Le référentiel Energie-Carbone et tout ce que nous venons de voir concerne exclusivement les constructions neuves. 

Pourtant, ce n’est qu’une petite partie du problème dans le bâtiment. Il est également essentiel de réfléchir à ce que nous allons pouvoir faire sur les bâtiments existants. En effet, en France, il y aurait actuellement plus de 7 millions de logements mal isolés. Cela implique des factures élevées (en tout cas plus ce qu’elles devraient être) et un usage peu confortable du logement. D’ailleurs, 14 % des Français déclarent avoir froid dans leur logement. Autrement dit ? Les choses bougent mais le chantier est encore vaste et il reste encore un boulevard d’actions (réglementation, expérimentation, labels, méthode, etc…) à mettre en place et de moyens à engager pour atteindre les objectifs définis.

Diane Fastrez
Diane est freelance spécialisée en rédaction SEO pour les entreprises à impact. Elle a également créé Senja, une marque de tourisme engagé pour permettre aux citadins de se ressourcer à la campagne.
Maîtriser le référentiel énergie carbone avec Carbo.
Découvrir Carbo
Carbo ebook

Vous devriez aussi aimer

1 2 3 5
Logo Carbo Bilan Carbone Entreprise
Version beta

Engagez vous dès aujourd'hui avec Carbo.

Votre allié pour maîtriser votre impact carbone
Accélérer la prise de conscience écologique pour réduire dès maintenant notre empreinte carbone.
Carbo ® tous droits réservés
Conçu en 🇪🇺 avec 1.57 tCO2e / an 🌱
Logo Impact 120
Logo Impact France
Logo Capterra Best Value 2023
Trustpilot Reviews
Logo Appvizer
Logo France Relance
Logo Qontrol
Logo Solar Impulse
Logo CDP Provider
Logo CSRD
magnifiercrosscross-circle linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram