Internet : quelle empreinte carbone en 2024? 

 ⏳ 
lecture 8 min
🪄 
màj en février 2024
Sommaire
Recevoir nos ressources pros gratuites

Si on vous dit qu’une box internet consomme autant qu’un réfrigérateur, est-ce que vous nous croyez ? En effet, chaque clic en ligne sur Internet et chaque donnée téléchargée sur le web nourrissent l'empreinte carbone d'internet.

internet vert
On vous en dit plus dans cet article ! 👇

Petit lexique sur le web et l’empreinte carbone avant de débuter

Pour bien saisir l’impact du numérique, et comprendre l’empreinte carbone de notre utilisation du web, nous vous invitons à consulter ce petit lexique ! 👇

Pollution numérique sur le web

Toutes nos technologies et équipements numériques génèrent de la pollution numérique. Qu’il s’agisse de nos téléphones, de nos objets connectés en ligne ou encore Internet, tous émettent des gaz à effet de serre polluants, néfastes pour l’environnement. 

Cette pollution s’explique ainsi par l’utilisation de ressources extraites, d’énergie produite puis consommée et de serveurs connectés en tout temps. 

Ainsi, on considère que les trois sources de pollution et de consommation électrique proviennent à : 

  • 30% des équipements et terminaux (ordinateurs, téléphones, etc.)
  • 30 % des datacenters, hébergeant nos données. On utilise une climatisation pour préserver l’intégrité des circuits électroniques et les serveurs en ligne ont besoin d'énergie pour fonctionner en continu.
  • 40% des réseaux, utiles pour faire voyager nos informations.

🖐 A votre avis, que représentent les datas centers dans la consommation électrique mondiale ? 1%. 


impact numérique empreinte carbone internet

LIVRE BLANC

36 questions incontournables pour mesurer l'impact numérique de son entreprise


Empreinte carbone du web 

Toute cette pollution numérique nourrit notre empreinte carbone, c’est-à-dire notre quantité de gaz à effet de serre, que l’on traduit en dioxyde de carbone (CO2e) émises. 

Pour essayer de la faire courte, l’empreinte carbone traduit notre impact sur l’environnement et notre contribution au réchauffement climatique en termes de quantité d'émission de CO2. 

Différents facteurs et variables entrent en compte dans le calcul de l’empreinte carbone et de l’impact environnemental, ce qui complexifie l’estimation de notre empreinte carbone sur le web. 

Toutefois, de plus en plus d’études s’y consacrent et convergent vers une même idée : notre utilisation d’Internet et nos pratiques sont de plus en plus énergivores ce qui entraîne une augmentation de notre empreinte carbone et donc notre impact sur l’environnement.

Exemple d’un site web

Chaque site web que l’on consulte, comme ce fameux article par exemple, libère du carbone dans l'atmosphère. Les requêtes HTTP transitent du serveur vers le site internet, consommant ainsi une quantité d'énergie et d’électricité, productrice de CO2. 

Déterminer l’empreinte carbone du web est assez complexe puisqu'elle dépend du contenu du site et de sa fréquence d’accès. Plus il y a du contenu (images, vidéos, graphismes...), plus les données transitent, augmentant ainsi la pollution numérique.

🖐 Plusieurs outils existent pour mesurer l’empreinte carbone d’un site web comme EcoMeter, Ecograder ou encore Website carbon calculator. 

Impact environnemental du numérique et de nos données 

L’impact environnemental du numérique intègre ce qui relève de la consommation d’énergie, le coût du transport, jusqu’au recyclage du produit. Il prend en compte le cycle de vie de l’appareil numérique. Calculer l’impact environnemental du numérique et de nos données c’est donc évaluer, de manière positive ou négative tout ce processus. 

L’impact environnemental renvoie ainsi aux effets produits par toutes les nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTICS). Il est un synonyme de pollution numérique. 

cycle de vie internet empreinte carbone numérique

Sobriété écologique ou écologie numérique ? 

Dès lors, les termes de sobriété numérique et écologique s’inscrivent dans une lignée de prise de conscience de l’impact environnemental en tentant de fournir des solutions raisonnables et raisonnées. 

L’écologie numérique prône donc une utilisation durable de nos appareils numériques et une consommation responsable sur le web. Elle intègre une prise en compte des effets du numérique et de l’empreinte carbone d’Internet.

🖐En France, la sobriété numérique est portée par Frédéric Bordage, qui a fondé GreenIt et Shift Project.

Etat des lieux en 2024 

Les bases du calcul et les facteurs de l’empreinte carbone d’Internet 

On considère qu’il existe trois sources de pollution numérique : 

  • les utilisateurs et leurs équipements informatiques (ordinateur, téléphone)
  • les centres de données (data centers)
  • les services et applications numériques, comme Internet

34 milliards d’équipements sont en circulation dans le monde en 2019, pour 4,1 milliards d’utilisateurs. Tout ceci signifie que pour un utilisateur, il y a 8 équipements technologiques. On retrouve sur le podium les smartphones, les autres téléphones, les dispositifs d’affichages (selon une étude de GreenIT)

Tous ces équipements nécessitent des équipements réseau (1,3 milliards dont plus de 1 milliard de modem ADSL / fibre) connectés également à des centres informatiques (67 millions de serveurs).

Internet dans le monde…

Ce qu’il faut savoir c’est qu’Internet ne relève pas de la magie. Ce qui se cache derrière chaque clic, ce sont plus de 400 câbles sous-marins, au fond des océans et mers qui connectent nos objets numériques à des serveurs (chiffres de l’année 2020). Ces chiffres qui donnent le tournis ont un réel impact environnemental. 

🖐 Le câble le plus court fait 131 kilomètres tandis que le plus long près de 20 000 kilomètres. Il relie la Malaisie à la Californie. Vous pouvez retrouver une superbe carte des câbles pour Internet sur le site https://www.submarinecablemap.com/ 

…génère un impact environnemental important 

L’empreinte carbone d'internet est donc non négligeable. On considère qu'il génère 4% des émissions de gaz à effet de serre dans le monde et atteindrait 8% d’ici 2025.

Avec tout cet équipement et le coût environnemental de l’installation de ces câbles (qui ne tombent pas du ciel), les infrastructures réseau représentent 28% des émissions de GES émises par notre consommation du numérique.

Ainsi, plusieurs études convergent vers une empreinte carbone de 2% pour le numérique au niveau national en comprenant la phase de production et d’utilisation. 

Il ne faut pas oublier que le numérique a un impact physique sur l’environnement. En effet, le besoin d’extraire des ressources et des minerais peut conduire à la destruction d’écosystèmes et à leur pollution. De plus, les déchets entreposés à l’extérieur pollue également et entraîne des risques pour la santé de la population. 

croissance-deforestation pollution

Comment réduire l’empreinte carbone d'internet en 5 actions concrètes ? 

Qu'il s'agisse du transfert de données ou de la production et de la consommation d’énergie, chaque site Web et chaque clic contribuent à notre empreinte carbone internet. 

1. Eviter de stocker ses données sur le cloud 

Si on lève sa tête vers les nuages, on peut y observer que le cloud en ligne, c’est énergivore. En effet, nos données sont transportées d’un serveur à un autre. Une distance bien longue en somme. 

L’idéal, est donc de stocker localement sur une clé USB ou sur un disque dur externe, les photos d’anniversaire de mamie. Toutes nos données n’ont pas nécessairement leur place sur un cloud. 

« Transporter une data sur Internet consomme 2 fois plus d’énergie que de la stocker pendant 1 an sur des serveurs.»

D'après le WWF.

2. Compresser ses fichiers

Ici, on parle de réduire le poids des fichiers que l’on télécharge, que l’on intègre sur son site web. 

Lorsqu’une page Web met un certain temps à s'afficher, c’est que la page est énergivore. 

Qu’il s’agisse de vos envois ou lors de la conception de votre site web, vous pouvez alléger vos dépôts en les compressant, éviter les images trop lourdes ou encore supprimer la fonction de lecture automatique des vidéos ce qui contribue à réduire l’empreinte carbone de votre site internet. 

Chez Carbo, on vérifie doublement la bonne dimension et la bonne compression de nos images téléchargées ! 

expert internet empreinte carbone compresse

3. Trier ses emails de manière écologique 

L’empreinte carbone d’un e-mail représente gros : selon Cleanfox, un email stocké représente 10 grammes de CO2 généré par an (d’après Cleanfox), ce qui correspond au bilan carbone d'un sac plastique.

En chiffres, si l’on considère qu’en moyenne, un employé de bureau reçoit 121 courriels par jour (selon le rapport du Carbon Literacy Project) : 

Spam0.3 g CO2e
Sans pièces jointes4 g CO2e
Newsletter10 g CO2e
Pièce jointe de 1 Mo19 g CO2e
Grosses pièces jointes50 g CO2e

🖐 Pour l’info en plus, 293,6 milliards d'emails sont envoyés et reçus quotidiennement pour l’année 2019. On vous laisse imaginer ce que ça représente. 

Sans vous aveugler davantage avec nos chiffres, nous vous conseillons de trier vos e-mails en supprimant les spams de votre boîte, en cliquant sur “se désabonner” sur les e-mails publicitaires et spams ou encore en installant un anti-spam. 

Au-delà de l’organisation de votre boîte mail, vous pouvez également réfléchir à votre utilisation. Vous pouvez compresser vos pièces jointes, préférer l’envoi de texte à l’envoi d’un fichier. Et pensez à partager vos photos grâce à une clé USB plutôt que de toutes les transférer ! 

Enfin, il peut être intéressant de réfléchir à l’intention du mail : ce mail est-il indispensable ? Puis-je condenser en un mail ce que je lui écris ? Est-ce que tous les destinataires sont indispensables à mettre dans la boucle du mail ?

questionnement

4. Télécharger sa musique 

Au lieu d’utiliser Internet pour écouter votre musique, il est possible de télécharger localement votre musique sur votre appareil. Les plateformes de streaming audio sont préférables à celles qui diffusent des vidéos.

5. Organiser des réunions en appel plutôt qu’en visioconférence

Cela permet de baisser le flux de données ; un appel nécessite moins d’énergie qu’une visioconférence.


Quel avenir pour l’empreinte carbone d’Internet ? 

En faisant le bilan de l’empreinte carbone Internet, ces technologies et l’équipement qui l’accompagne, on se questionne sur l’avenir d’Internet. En France, des petits pas sont faits en termes de régulation.

La loi AGEC stipule par exemple la nécessité de “Communiquer au consommateur l’équivalent de sa consommation internet et mobile en gaz à effet de serre. Par exemple, si la consommation d’un abonné est de 20 Go de data, l’opérateur devra lui indiquer l’équivalent en émissions de GES."

Tout récemment, la loi REEN adoptée en novembre 2021 qui se donne pour objectif de réduire l’empreinte environnementale en France souhaite “Faire prendre conscience de l’impact du numérique et Sensibiliser dès le plus jeune âge à l’école.”

La feuille de route Numérique et Environnement de février 2021 du Ministère de la Transition énergétique a mis en place une réglementation : “les datacenters (centres de données) localisés en France doivent respecter depuis 2022 un ensemble de bonnes pratiques en matière d'éco-conception et de consommation énergétique pour limiter les impacts du numérique et la pollution numérique”.

Des mesures sont donc prises pour tenter de réguler notre utilisation d’Internet ; sensibilisation, prise de conscience ou encore communication sur de bonnes pratiques. Si la tendance est à une augmentation de notre utilisation et de notre consommation énergétique, le plus inquiétant peut être à venir. 

En effet, un rapport de la mission d’information sur l’empreinte environnementale du numérique du Sénat précise que l’empreinte carbone du numérique pourrait augmenter de +60% d’ici à 2040 ce qui représenterait 6,7% de l’empreinte carbone de la France. Ce qui mettrait en péril les engagements pris lors de l'Accord de Paris.

Anaïs Fleury
Il y a deux ans stagiaire chez Carbo en tant que Content Manager, Anaïs continue de contribuer au blog et au média comme freelance SEO et journaliste !
Maîtriser votre impact numérique avec Carbo !
Découvrir Carbo
Carbo ebook

Vous devriez aussi aimer

1 2 3 5
Logo Carbo Bilan Carbone Entreprise
Version beta

Engagez vous dès aujourd'hui avec Carbo.

Votre allié pour maîtriser votre impact carbone
Accélérer la prise de conscience écologique pour réduire dès maintenant notre empreinte carbone.
Carbo ® tous droits réservés
Conçu en 🇪🇺 avec 1.57 tCO2e / an 🌱
Logo Impact 120
Logo Impact France
Logo Capterra Best Value 2023
Trustpilot Reviews
Logo Appvizer
Logo France Relance
Logo Qontrol
Logo Solar Impulse
Logo CDP Provider
Logo CSRD
magnifiercrosscross-circle linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram