Empreinte carbone télétravail

Le télétravail réduit-il vraiment le bilan carbone de votre entreprise ?

Emmanuel | Cofondateur de Carbo

Spoiler : les choses ne sont pas si…magiques !

Commencez par faire votre propre recherche " empreinte carbone télétravail ". Par exemple, les posts LinkedIn s’enchaînent et sont sans appel : « le télétravail, c’est le futur ! » ou encore « en évitant les déplacements, non seulement on évite les bouchons/les métros bondés, mais c’est notre bilan carbone qui jubile ! ». Du coup chez Carbo, on a eu envie de mener notre petite enquête.

Carbo Magic - Empreinte carbone télétravail

👌 Une réduction de l’empreinte limitée

C’est indiscutable : sur une journée d’un salarié, le télétravail fait baisser de 69% son nombre de déplacements, selon l’Ademe. Mais il réduit seulement de 39% les kilomètres parcourus, passant en moyenne de 9 km à 5,5 km les jours de télétravail. En effet, ne pas prendre sa voiture pour aller travailler (comme 70% des Français.e.s actifs le font chaque jour) n’empêche pas d’effectuer d’autres déplacements : pour les courses, pour les enfants, pour le déjeuner, pour prendre l’air…

Patrice Tissandier, enseignant chercheur au laboratoire Théoriser et modéliser pour aménager, a mesuré la baisse réelle des émissions de carbone sur la ville de Lille grâce au télétravail. Résultat : une réduction comprise entre 3% et 5 %.

Ces chiffres, assez décevants, démontrent qu’il ne faudrait pas surestimer le télétravail : il a concerné 25% des salariés en plein confinement selon le ministère du Travail, mais n’a cessé de reculer depuis pour n’en concerner que 10 % en juillet. Va-t-il désormais revenir à la situation antérieure à l’épidémie, 3 % des salariés ?

🏀 Empreinte Carbone Télétravail : gare à l’effet rebond !

La mise en place du télétravail peut également entraîner un allongement des distances. Paradoxal ? Non, simple effet rebond : si vous devez aller au bureau 3 fois par semaine au lieu de 5, vous hésiterez moins à déménager dans un lieu de résidence plus loin de votre emploi.

Carbo-Remote-Working

En moyenne un.e télétravailleur.euse habite déjà plus loin qu’une personne à temps plein au bureau et ce phénomène, toujours selon l’Ademe (décidément, une vraie mine d’informations), risque de s’amplifier : 45% des Français.e.s sont prêts à choisir un lieu de résidence plus loin de leur emploi depuis le confinement. 

La mise en place du télétravail peut également entraîner un allongement des distances. Paradoxal ? Non, simple effet rebond

Deux solutions s’offrent à vous pour éviter cet effet rebond : diversifier les bureaux (le fameux combo coworking + maison + entreprise) pour limiter au maximum les déplacements les plus longs et rapprocher les lieux où les salariés peuvent travailler, ou (plus radical) installer les bureaux dans un endroit qui correspond davantage aux nouvelles aspirations des salariés (sauf le Perche, c’est pour nous).

✊ Le (nouveau) nerf de la guerre : le numérique

Mais… vous commencez à vous en rendre compte, chez Carbo, on a une petite obsession : la pollution liée au numérique. Et le télétravail est l’occasion d’en remettre une couche.

En raison du confinement, la visioconférence a connu un vrai boom. L’application Zoom a par exemple vu son nombre d’utilisateurs multiplié par 20. Et malheureusement, cette pratique est très énergivore. En moyenne, une visioconférence a une empreinte carbone moyenne d’1g par minute et par participant. Pour une réunion virtuelle de 10 personnes durant une heure et demi (le lot quotidien pour bon nombre d’entre nous depuis près de 6 mois), c’est près d’un kilo d’équivalent CO2 qui est émis. Soit l’équivalent d’un trajet de 8 km en voiture… 

Carbo Video Conference Illustration

Bien évidemment, une réunion physique aurait nécessité le déplacement de ces 10 personnes. Mais il ne nous semble pas inutile de rappeler que ces visioconférences ne sont pas indolores pour autant. Et d’ajouter ainsi quelques conseils.

1 - Choisir le bon outil

L’entreprise nantaise Greenspector s’est amusée à comparer les différents acteurs du marché (Zoom, Skype, Google Meet…) et le moins que l’on puisse dire c’est que les différences entre les applications, en terme d’émissions de CO2, peuvent faire basculer votre bilan carbone !

Graphe Greenspector

2 - Privilégier l'audio

Ne gardez la vidéo que pour les présentations, privilégiez l’audio pour le reste de la réunion. La consommation en data (donc en énergie) de l’ensemble des applications testées par Greenspector est en moyenne 10 fois plus importante avec la vidéo.

3 - Wifi first

Réalisez vos visioconférences sur ordinateur et surtout sur un réseau wifi, nettement moins énergivore que la 4G. En attendant la 5G ?

4 - New is old

Enfin, qui dit télétravail dit équipement à la maison. Les ventes d’ordinateurs portables ont explosé ces derniers mois : de nouvelles fabrications qui nécessitent plus de matières premières, plus d’eau et de transports sur l’ensemble du globe. Selon l’Ademe, les équipements (de leur fabrication à leur fin de vie) représentent à eux seuls 45% des émissions de gaz à effet de serre de l’industrie du numérique. Une autre solution serait d’utiliser le matériel déjà existant au bureau ou de choisir des produits reconditionnés.

Carbo Typewriter - Empreinte carbone télétravail

Le télétravail participe à la réduction des émissions de gaz à effets de serre et, dans le même temps, il bouleverse les codes de l’entreprise en nécessitant une (sur)utilisation d’outils numériques, moins émetteurs qu’une voiture certes, mais mauvais tout de même pour l’environnement (et pour les relations sociales). 


Vous devriez aussi aimer

Carbo Business
Version beta
Engagez vous dès aujourd'hui avec Carbo.
Votre allié pour maîtriser votre impact carbone
arrow-left-circle linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram