L’empreinte écologique, le nouvel indicateur phare ?

Alise Durand
 ⏳ 
lecture 9 min
🪄 
màj en août 2022
Sommaire
Recevez nos dernières ressources pros par mail, gratuitement 👌

L’empreinte écologique en bref !

  • Qu'est-ce que l'empreinte écologique ?
    Indicateur qui permet d’appréhender la dégradation écologique induite par les activités anthropiques.
    Indicateur qui permet d’estimer la surface terrestre nécessaire à chaque individu pour subvenir à ses besoins.
  • Quelles est l'empreinte écologique moyenne d’un français (selon le Global Network Footprint) ?
    4,5 hectares globaux (hag)
  • Surface terrestre nécessaire à chaque individu pour subvenir à ses besoins (selon le Global Footprint Network) :
    2,4 hag
  • Quel est le Jour du dépassement de la Terre en 2022 (selon le Global Footprint Network) ?
    28 juillet 2022

Petite introduction à l’empreinte écologique

7 … C’est le nombre de mois que va mettre l’humanité pour consommer l’ensemble des ressources que la Terre peut nous fournir en une année. Comment sait-on cela ? C’est grâce à l’empreinte écologique, ou empreinte environnementale, qui nous donne des indications sur l’impact de nos modes de vie sur la Terre. Et si l’état et la santé de nos sociétés ne dépendaient plus seulement du PIB mais aussi de cet indicateur environnemental qu’est l’empreinte écologique ?

Inventée par Mathis Wackernagel et William Rees, l’empreinte écologique est un indicateur qui permet d’appréhender la dégradation écologique induite par les activités anthropiques.

Pour appréhender cette dégradation, l’empreinte écologique compare la consommation de ressources des individus, des entreprises et des gouvernements par rapport à la capacité qu’a la Terre à régénérer des ressources et à absorber le CO2, ce qu’on appelle la biocapacité.

Si nous consommons plus que ce que nous fournit la Terre en une année, alors nous sommes en déficit écologique. Comme nous l’avons vu dans l’introduction, cette année le Global Footprint Network prédit que l’humanité sera en déficit écologique à partir du 28 juillet 2022.

🖐 Le Global Footprint Network est un “groupe de réflexion” indépendant, fondé par Mathis Wackernagel, qui promeut l’empreinte écologique et la biocapacité. Il a aussi un rôle de simulateur d’empreinte environnementale pour les individus et les pays.

Jour du dépassement
Jour du dépassement de la Terre par an

Ainsi, l’empreinte écologique peut s’exprimer en temps (souvent en mois), on parle alors de Jour du Dépassement. Mais on l’exprime aussi en hectares globaux (hag) ou encore en nombres de planètes. Lorsque l’on parle d’hag ou de nombre de planètes, on analyse l’empreinte écologique comme l’indicateur qui permet d’estimer la surface terrestre nécessaire à chaque individu pour subvenir à ses besoins.

Par exemple, la surface terrestre nécessaire à chaque individu pour subvenir à ses besoins est d'environ 2,4 hag par an et par habitant selon le Global Footprint Network.

Chez Carbo nous ne sommes pas pessimistes. Nous pensons aussi que le maintien d’une empreinte écologique soutenable implique une collaboration de tous les acteurs : citoyens, entreprises et secteur public.

Citoyen, comment calculer son empreinte écologique ?

Selon son mode de vie, un citoyen consomme plus ou moins de ressources et exerce donc par là-même une pression plus ou moins forte sur l’environnement. Par exemple, on estime l’empreinte écologique moyenne d’un français à 4,5 hag par an et par habitant selon le Global Footprint Network. C'est donc presque le double de ce dont chaque individu aurait besoin pour subvenir à ses besoins ...

En France, plus de la moitié de l’empreinte écologique des individus vient des émissions de carbone, soit le taux de CO2 équivalent émis par une activité.

🖐 D'ailleurs, pour les curieuses et les curieux, Carbo a renouvelé sa Carte de France de l'empreinte carbone par région ! Retrouvez dans notre étude l'analyse détaillée de votre région par catégorie d'impact.

Carte Carbone France 2021

Quels sont les points d’attention ?

Pour les citoyens, les trois points d’attention principaux sont le transport, l’alimentation et le logement. Ce sont en effet ces activités qui détruisent le plus de valeur environnementale.

Transport

Le secteur du transport est le poste le plus émetteur de gaz à effet de serre en France. D’ailleurs, les émissions de GES de ce secteur sont essentiellement dues au déplacement des personnes en voiture des ménages (51 %).

Les émissions carbone du secteur du transport croissent plus rapidement que la capacité qu’à la nature à les absorber.

Alimentation

L’empreinte écologique de l’alimentation d’un individu prend en compte la production agricole ou industrielle en amont, le transport, le stockage et l’emballage.

L’ADEME estime que le repas moyen d’un français émet environ 2040 grammes de CO2 équivalent. 

🖐 On utilise le terme CO2 équivalent (ou CO2e) pour l’harmonisation de tous les gaz à effet de serre. Le CO2e prend par exemple en compte les émissions du méthane.

Plusieurs facteurs influent sur cette note carbone :

Tout d’abord, une étude de l’INRAE montre que la consommation moyenne de produits composés essentiellement de viandes est estimée à environ 820 g par semaine et par habitant en France. Or l’élevage nécessite énormément de ressources naturelles. Et, il est responsable de 68 % des émissions de méthane en France, un GES ayant un pouvoir réchauffant bien supérieur au CO2, selon une revue de l'institut Polytechnique.

En deuxième lieu vient l’industrialisation de la consommation. Le secteur de l’alimentation a connu des transformations importantes qui font aujourd’hui pression sur la capacité qu’à la Terre à régénérer des ressources. Aujourd’hui, de nombreux aliments sont ultra transformés. Or ces aliments menacent la durabilité des systèmes alimentaires à travers la déforestation et la pollution due au plastique, aux pesticides utilisés et aux transports qu’ils nécessitent.

Enfin, la part des fruits et légumes importés, qui est supérieure à 40% pour certains produits comme les tomates ou les concombres selon l’ADEME, alourdit la note carbone de l’alimentation des individus.

Logement

part logement empreinte écologique

L’empreinte écologique du logement d’un individu s’appréhende avec différents critères : type de logement, date de construction, type d’équipement de chauffage et type d’énergie utilisée.

En France, une grosse partie des logements sont alimentés au gaz ce qui fait augmenter l’empreinte écologique des ménages dans la mesure où les émissions de carbone dues à l’énergie consommée augmentent plus vite que la capacité qu’à la Terre à les absorber.

Comment se faire accompagner ?

Pour un individu, calculer son empreinte écologique revient à : estimer l’ensemble des activités d’un individu (consommation alimentaire, moyens de transports utilisés, logement …), puis soustraire à cela la surface (en hag) produisant naturellement les besoins d’un individu en se régénérant ou en les absorbant.

Nous avons vu que l’empreinte carbone est une des composantes de l’empreinte écologique. Ces deux indicateurs sont corrélés positivement, i.e que si l’empreinte carbone augmente alors l’empreinte écologique augmentera aussi. Ainsi, une manière de diminuer son empreinte écologique est de jouer sur son empreinte carbone.

Bonne nouvelle ! Le calculateur Carbo est là :

  1. Pour estimer votre empreinte carbone personnelle grâce à l’application citoyenne

Et,

  1. Pour vous aider à réduire votre empreinte carbone en identifiant vos activités les plus émettrices grâce à un bilan carbone

Je teste l’application citoyenne !

10 actions pour réduire son empreinte écologique

En tant qu’individu, après avoir calculer son empreinte écologique voici plusieurs leviers d’actions pour diminuer son empreinte écologique :

  • Acheter des fruits et légumes de saison
  • Utiliser des sacs réutilisables pour ses courses
  • Eviter le plus possible les emballages
  • Choisir des produits écolabellisés
  • Revaloriser ses déchets
  • Privilégier les moyens de transport sobres
  • Privilégier les forfait Internet à durée limitée
  • Utiliser du matériel numérique reconditionné
  • Faire attention à la consommation d’eau et d’énergies de son logement
  • Faire appel à un fournisseur d’énergies renouvelables

L’empreinte écologique concerne aussi les entreprises !

De même que les citoyens, une entreprise exerce une pression plus ou moins forte sur son environnement. Or il est nécessaire de comprendre que beaucoup d’entreprises dépendent de la nature et de ses ressources.

ressources naturelles empreinte écologique

Qu’est-ce qui impact le plus l’empreinte écologique dans mon entreprise ?

A travers ses activités économiques, une entreprise a forcément des impacts sur la Terre. Et, ces impacts font souvent effet boule de neige.

Les émissions gaz à effet de serre d’une entreprise contribuent à l’accentuation du réchauffement climatique. L’accentuation du réchauffement climatique dégrade les surfaces naturelles terrestres et marines.

La gestion des déchets participe potentiellement à la réduction de la qualité du paysage et à la contamination de l’eau et des sols. La contamination de l’eau et des sols détériore les ressources naturelles des populations locales.

Chez Carbo nous sommes convaincus que les entreprises peuvent inverser la tendance et diminuer leur impact !

Comment s’y prendre pour calculer son empreinte écologique ?

Pour une entreprise, l‘intérêt de calculer son empreinte écologique est de connaître la pression qu’elle exerce sur l’environnement.

Mais par où commencer ?

La première étape pour avoir une vision sur la pression qu’exerce votre entreprise sur l’environnement consiste à récolter les données internes et externes de vos activités pour estimer vos émissions de carbone.

Étant donné que l’empreinte écologique dépend énormément de l’empreinte carbone, connaître votre empreinte carbone et vos postes les plus émetteurs vous permet d’identifier les leviers dont votre entreprise dispose pour réduire son empreinte écologique !

Pour cela, vous pouvez, soit travailler avec une société d’audit environnemental, soit faire appel à une solution de calcul carbone digitalisé et automatisé. La deuxième option s’avère être la plus adaptée et la moins coûteuse si vous êtes une TPE, PME ou ETI. Carbo vous aide à récolter vos données en faisant appel à toutes vos parties prenantes à travers des questionnaires collaboratifs dans le but de réaliser votre bilan carbone.

Preview Résultats Bilan Carbone Carbo Entreprise

Réduisez votre empreinte carbone avec Carbo.

De plus, notre interface vous permet d’avoir un visuel facile à comprendre sur les impacts de vos émissions.

Au final, à travers un bilan carbone vous pourrez évaluer la potentielle destruction de valeur environnementale de votre entreprise. Calculer son empreinte écologique devient un jeu d'enfant avec Carbo !

10 actions pour réduire l’empreinte écologique de son entreprise

Après avoir calculer son empreinte écologique, voici quelques pistes pour réduire l’empreinte écologique et l'empreinte carbone de votre entreprise :

  • Se tourner vers des fournisseurs d’énergies renouvelables
  • Optimiser sa consommation interne d’eau et d’énergies
  • S’associer avec des investisseurs conscients des enjeux environnementaux
  • Fournir du matériel numérique reconditionné
  • Nettoyer régulièrement les boîtes mail
  • Diminuer le poids de son site internet
  • Activer la mise en veille automatique des appareils électroniques
  • Mettre en place un système de tri des déchets
  • Privilégier la publicité écologique à la publicité de masse
  • Sensibiliser ses collaborateurs à l’empreinte écologique

Et le secteur public dans tout ça ?

Comment réduire l’empreinte écologique du secteur public ?

Les services publics ont aussi un rôle à jouer dans la baisse de l’empreinte écologique. C’est pourquoi, le plan Services publics écoresponsables a été lancé en 2020. Il repose sur un socle de 20 mesures qui sont désormais obligatoires pour l’ensemble des services de l’État et de ses établissements publics.

Ces mesures concernent :

La mobilité durable des agents à travers- Des forfaits mobilité durable
- Le covoiturage
- La mise à disposition de bornes de recharge pour véhicules électriques
- L’utilisation des transports en commun
- Le développement des visioconférences
- L’autorisation de la voie aérienne que pour les voyages internationaux ou lorsque le temps de trajet en train est supérieur à 4 heures, ou 6 heures aller-retour dans la même journée
- Le développement de la flotte de véhicules électriques
Les achats responsables à travers- La suppression du plastique à usage unique
- L’utilisation de papier recyclé
- L’utilisation de papier labellisé, garantissant que les forêts sont gérées d’une façon responsable et durable
L’alimentation responsable à travers- Des prestations de restauration collective 
- Des chartes de produits bio et de qualité durable
La gestion de l’énergie à travers- L’utilisation d’outils de suivi des consommations énergétiques
- Des travaux de rénovation
La protection de la santé et des écosystèmes à traversL’arrêt de l’utilisation de produits phytopharmaceutiques pour l’entretien des espaces verts des sites du service public
La gestion des ressources à travers- Le développement de l’économie circulaire
- Le développement de moyens pour maîtriser l’empreinte carbone numérique
Plan Services publics écoresponsables

Le rôle incitatif du secteur public dans la baisse de l’empreinte écologique

Les gestes éco-responsables des citoyens et les pratiques de sobriété des entreprises doivent être accompagnés par le secteur public.

Accompagnement secteur public réduction empreinte écologique

A travers la législation

La législation fait partie des dispositifs d’incitation que les pouvoirs publics peuvent utiliser pour réduire l’empreinte écologique.

En France, il existe par exemple le décret tertiaire dont le but est d’obliger les activités du secteur tertiaire à réduire leur consommation énergétique d’ici 2030.

L’Etat joue également sur la fiscalité en taxant les activités et les produits polluants pour inciter à adopter des pratiques plus respectueuses de l’environnement.

A travers des investissements

Le FMI (Fonds Monétaire International) souligne dans une étude qu’en 2020, les énergies fossiles (charbon, gaz, pétrole) étaient subventionnées à hauteur de 6 000 milliards de dollars par le secteur public dans le monde. L’organisme international montrait dans cette étude que le montant allait augmenter dans les années à venir.

Il est évident que ces mesures freinent la transition vers une économie bas-carbone et la réduction de l’empreinte écologique par là-même. Cependant, le secteur public peut faire avancer les choses.

En France par exemple, en 2017, le budget du ministère de la Transition écologique s’élevait à 35 milliards d’euros. En 2022, le Gouvernement lui consacre un budget de 50 milliards d’euros. Vient s’ajouter à ça le plan France relance, qui a alloué 30 milliards d’euros au volet Écologie et transition énergétique.

Pour conclure, chez Carbo on pense que l’utilisation de l’empreinte écologique comme indicateur, aux côtés du PIB et des autres indicateurs, devient de plus en plus légitime pour appréhender l’état de nos sociétés.

Alise Durand
Content Manager chez Carbo
Estimez gratuitement l'empreinte écologique de votre entreprise avec Carbo !
Découvrir Carbo
Carbo ebook

Vous devriez aussi aimer

Logo Carbo Bilan Carbone Entreprise
Version beta

Engagez vous dès aujourd'hui avec Carbo.

Votre allié pour maîtriser votre impact carbone
magnifiercross linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram