Investissement responsable : plus aucune raison d’attendre !

Mathieu Brand
 ⏳ 
Lecture 10 min
Augustine Dabout Agreenculture carbo
Sommaire
Recevez nos dernières ressources pros par mail, gratuitement 👌

Une meilleure performance, un alignement avec l’Accord de Paris, une anticipation d’une législation plus contraignante, des critères plus clairs, une amélioration de l’image auprès de clients et prospects… Les avantages d’un investissement plus responsable et durable ne manquent pas, bien au contraire. Et bien souvent, ce qui bloque, c’est le passage à l’action. Qu’est-ce que regroupe l’ISR en France ? Les critères ESG sont-ils fiables ? Comment éviter le greenwashing de certaines sociétés de gestion ? Tentative d’éclaircissement pour une gestion plus responsable de vos actions. 

Avant de vous lancer dans l'investissement responsable…

Il est nécessaire d’effectuer un état des lieux de votre portefeuille existant pour une meilleure gestion. A priori, bon nombre de vos placements financiers concernent des entreprises qui agissent déjà : mise en place d’un bilan carbone, d’une politique de compensation carbone ou - beaucoup - mieux de réduction carbone, etc. Au-delà de leur communication, vous pouvez aussi vérifier leur gestion de l’urgence climatique en vous posant quelques questions : quelles entreprises ou fonds ont des enjeux énergétiques, permettent d’éviter des émissions, sont dans des secteurs émissifs ou liés à du fossile… C’est assez long et la recherche d’informations n’est pas évidente, nous sommes d’accord, mais l’investissement responsable nécessite de se poser ces questions. 

Heureusement des outils ont fait leur apparition. Par exemple Right Based on Science, qui évalue l’alignement d’un portefeuille ou d’une entreprise avec un degré de réchauffement ou NEC, qui compare une entreprise en fonction de l’impact de son secteur (l’industrie de la viande, par exemple, va falloir éviter). Vous pouvez également bénéficier d’aides financières pour évaluer l’impact de votre portefeuille. Cela vous permet de vérifier qu’ils répondent bien aux critères ESG. Ou bien s’ils sont éligibles au label ISR (Investissement socialement responsable).

investissement responsable carbo

Les critères d’un investissement responsable 

Une fois votre ménage de printemps effectué, vous pouvez vous lancer dans la recherche de fonds ou d’entreprises responsables et durables.  Label ISR, critères ESG, impact investing...Petit guide pratique pour se retrouver dans la jungle des critères de l’investissement responsable.

L’Investissement Socialement Responsable (ISR)

Le label ISR, créé en 2016 et label de référence pour les acteurs de la finance en France et dans l’Union Européenne, a pour objectif de « rendre plus visible les produits d’investissement socialement responsables pour les épargnants ».

Sur le fond l’ISR, c’est du solide. Tout fonds qui souhaite obtenir le label ISR doit adresser sa demande à un organisme agréé de certification. Il s’agit de lui fournir des éléments précisant la nature et la composition de son portefeuille. À l'heure actuelle, trois organismes de certification sont accrédités ISR. Afnor Certification, Deloitte et EY France peuvent assurer la gestion du processus d’audit nécessaire à la labellisation d’un fonds responsable. Un comité français d’accréditation (COFRAC) s’assure, quant à lui, de la qualité des services proposés par des acteurs de l’ISR.

🖐 Petite mise au point sur l'ISR. Les placements sont essentiellement sur les marchés cotés et n’écarte a priori aucune entreprise et aucun secteur. Une société liée aux énergies fossiles peut recevoir un investissement avec un label ISR en France lorsqu’elle limite une de ces externalités négatives

Vous ne pourrez ainsi pas vous fier à un simple logo « ISR » pour un investissement responsable et durable. Si vous voulez vraiment agir et vous engager dans des investissements bas-carbone, il va falloir faire des recherches approfondies sur les produits et les entreprises. Jouer, un peu, sur le terrain d’une société de gestion afin de d’aller plus loin que l’ISR.

Solution Carbo Entreprise

Mesurer, piloter et réduire le bilan carbone de vos investissement avec Carbo !

La phase de pré-investissement

À ce moment-là, il s’agit d’exclure de votre liste d’investissements possibles les secteurs les plus émetteurs en CO2. Mais également ceux qui détruisent la biodiversité, captent l’eau potable pour des populations… Ce sont généralement les entreprises extractives, socialement douteuses et l’ensemble de la chaîne qui sautent en premier. 

Une fois les sociétés les plus nocives (environnementalement et socialement parlant) mises de côté, des questions plus précises peuvent être posées. Est-ce une entreprise compatible avec la neutralité carbone ? Est-elle dépendante aux fossiles ? Quelles actions a-t-elle mis en place pour réduire son empreinte ? Existent-ils des entreprises plus durables déjà présentes sur le marché..? C’est ce qu’on appelle la phase de Due Diligence Climat

Enfin, vous pouvez convenir de critères spécifiques sur le climat, la gouvernance et la finance. Les fonds Alter Equity obligent par exemple chacune des entreprises à respecter certains critères. Faire un bilan carbone, conditionner la rémunération variable des dirigeants au respect du Business Plan extra-financier et à ouvrir le capital à l’ensemble des salariés.

Les critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG)

Vous n’avez pas le temps ? Vous pouvez directement vous renseigner sur des fonds ISR qui prennent en compte les critères ESG. Il s’agit de critères extra-financiers, « permettant d’évaluer un acteur économique en dehors des critères financiers habituels que sont la rentabilité, le prix de l’action et les perspectives de croissance », selon la définition de l’AMF. Les critères ESG ont ainsi une focale toute autre que les critères traditionnels et une portée plus responsable vis à vis du climat, plus éthique et plus durable

Les critères ESG rendent ainsi compte des agissements d’une société ou d’un secteur dans l'écologie, dans le droit du travail et dans la gouvernance. En 2019, plus d'un tiers des encours totaux en France intègre ces critères dans leurs stratégies d'investissement, soit 1 315 milliards. 

Les 3 types de critères ESG en détail : 

🌱 Critère Environnemental. Gestion des déchets, réduction des émissions de gaz à effet de serre et de la consommation énergétique, prévention durable des risques liés à des catastrophes industrielles (marées noires, contamination des sols…)

✊ Critère Social. Respect du droit des employés et du dialogue social dans la politique de management, de la parité et du nombre de personnes en situation de handicap, prévention des accidents du travail, formation du personnel

⚖ Critère de Gouvernance. Lutte contre la corruption, respect de la transparence de la rémunération des dirigeants, relation entre les actionnaires, la direction et le conseil d’administration.

L’impact investing

Les acteurs de la finance qui souhaitent se tourner vers l’investissement responsable ont tout intérêt à regarder de plus près l’impact investing. 

Selon le Global Impact Investing Network, une ONG spécialisée, l'Impact Investing représente « des investissements faits dans les entreprises, les organisations ou les fonds, avec l'intention de générer des impacts environnementaux et sociaux positifs en même temps qu'un rendement financier ». 

L’Impact Investing se concentre aussi sur les produits et services d’une société et sur l’innovation. Cela n’est pas forcément le cas pour la finance plutôt “classique” qui s’intéresse aux aspects opérationnels. De fait, il exclut de financer toutes entreprises ou tous secteurs ayant des impacts négatifs sur la société et son environnement, contrairement à l’ISR. La transition énergétique, la santé, l’agriculture ou encore l’éducation sont alors privilégiés. Aussi bien pour leur rentabilité que pour leur impact positif. 

Paris Impact Investing a répertorié une liste des principaux fonds à impact social et environnemental. On vous en a sélectionné dix dans notre article sur le sujet. Faire partie d’un OPCVM (Organisme de Placement Collectif en Valeurs Mobilières) responsable peut faciliter le passage à l’acte sans avoir à vérifier chacun de ses possibles produits financiers. 

Bilan carbone Private Equity streamline

Pourquoi l’investissement responsable

En France ou à l’étranger, vous avez forcément une bonne raison de tourner l’investissement de vos produits financiers vers le développement durable. Mais si vous pensiez que choisir l’investissement responsable c’est renoncer aux rendements et aux bénéfices des investissements plus traditionnels, nous allons vous prouver le contraire. 

Parce que le climat ! 

Chaque investissement a un impact sur le climat. La gestion d’un portefeuille d’actions neutre de toutes externalités négatives sur l’environnement, la biodiversité ou les sols n’existe pas. Alors, deux possibilités s’offrent à toutes entreprises ou fonds d’investissements. Continuer la gestion dans des investissements qui participent au dérèglement climatique (avec un scénario à +2,7°C). Ou (on préfère celle-ci) enclencher la décarbonation de la société en soutenant des entreprises et investissements qui y participent. La petite nouveauté va être dans le degré d’engagement, puisque les retours sur l'inefficacité de la finance dite verte se multiplient. Ce qui veut dire qu’il va falloir être vigilant sur le greenwashing exercé par certaines sociétés de gestion et financières en France et en Europe.

justice climatique

Parce que les rendements sont meilleurs

Eh oui. Le cabinet Kearney a utilisé l’outil Right Based on Science dont on vous parlait ci-dessus, pour analyser les entreprises avec les meilleures performances financières. Résultat : celles alignées avec l’Accord de Paris présentent de meilleurs résultats financiers. Pas convaincu.e ? Une étude Novethic portant sur 400 fonds labellisés ISR montre que, le premier trimestre 2020, les fonds actions ont connu une baisse nette de 6,5%. Dans le même temps, le CAC 40 en France a perdu… 17,5% ! Être responsable et durable rend désormais plus résistant. 

Progressivement, il sera de plus en plus risqué de financer des domaines d'activité qui ne décarbonent pas. En cause ? La réglementation (d'abord) et de l'épuisement des ressources (ensuite). Quelques industries, comme les sables bitumineux au Canada, ont déjà souffert d'exclusions de la part de fonds d’investissement. On peut aisément imaginer que cette liste va rapidement s’agrandir. Pour Les Echos, « ceux qui ne jouent pas le jeu risquent de s'en mordre bientôt les doigts. Si le marché accorde aujourd'hui une prime à la durabilité, il pourrait demain donner un handicap à ceux qui ne s'en soucient pas. »

Parce que le contexte réglementaire se renforce

La France et l’Europe passent la seconde dans le développement d’actions réglementaires. Elles vont d'une part inciter l’investissement responsable. D'autre part, également sanctionner les sociétés qui ne joueraient pas le jeu du développement durable.

L’article 29 de loi Énergie Climat, voté en mai 2021, est venu asseoir les ambitions de la France en termes d’investissement et de produits responsables, notamment sur trois critères.

- La création d’une obligation de reporting sur la biodiversité dès 2022, ce qui se traduit par un nouvel indicateur. « L'empreinte biodiversité » des portefeuilles d’actions.

- Les investisseurs doivent désormais indiquer des objectifs quantitatifs à horizon 2030. Justifier leurs émissions de gaz à effet de serre directes et indirectes. Egalement, instaurer cadre méthodologique très clair pour respecter l’Accord de Paris

- La quasi-totalité des sociétés de gestion françaises sont assujetties à ces nouvelles obligations. Auparavant, seules quatre entreprises étaient soumises à des contrôles sur leur gestion responsable.

Au niveau européen, la réglementation Disclosure (Sustainable Finance Disclosure Regulation, SFDR) pose depuis mars 2021 un premier cadre homogène aux pays membres de l’UE sur les informations à communiquer aux clients sur l’investissement durable et responsable. En clair. Plus de transparence sur l’ensemble des documents marketing des sociétés de gestion pour les produits financiers durables. Des lignes directrices plus contraignantes qui s’intègrent à la stratégie globale sur la finance durable. C’est à l’autorité des marchés financiers (AMF) de l’appliquer pour la France.

De plus, en 2018, l’Europe lance une nouvelle réglementation financière : la taxonomie verte. La taxonomie verte vise les entreprises ou tout produit financier tels que les fonds d’investissement. Elle permet d’éclairer sur les activités d’une société et d’éviter le financement d’activités avec un fort potentiel de greenwashing. Ainsi, les acteurs des marchés financiers comme les banques ou les produits d’investissement peuvent utiliser ces informations comme outil de financement. Cela permet aux investisseurs d’identifier quelle part du chiffre d'affaires des actifs contribue à des activités vertes.

Parce qu'il faut rester dans la course

Les Limited Partners (LP), ces super financeurs de fonds d'investissement, vont, eux aussi, vouloir anticiper. Ils investiront dans des fonds d’investissement plus responsables et durables. C'est-à-dire, plus à même de s’inscrire dans la transition écologique et énergétique. Pas forcément parce qu’ils et elles préfèrent le vert, mais, et on vient de le voir, pour des produits avec un meilleur rendement et pour répondre à une législation en France plus stricte. Le respect des critères ESG, la labellisation ISR et tous les autres critères de l’investissement responsable de votre portefeuille peuvent donc avoir un impact direct sur vos propres besoins financiers.

investissement-responsable-pionnier

Dans vos recherches, vous allez forcément tomber sur des fonds d'investissement qui font le choix d’un investissement vraiment responsable. Par exemple Alter Equity et plus récemment Pale Blue Dot. Des fonds précurseurs donc, qui ont des critères spécifiques sur le climat et la gouvernance. Ils obligent par exemple chacune des entreprises à faire un bilan carbone, conditionner la rémunération variable des dirigeants au respect du Business Plan extra-financier et à ouvrir le capital à l’ensemble des salariés. L’engagement de vos placements financiers vers ces critères responsables vous permettra d’entrer dans la course des investors responsables. Encore une fois, n’hésitez pas à vous renseigner sur les OPCVM. Certains exigent le respect des critères responsables pour vous aiguiller dans votre démarche d’investissement responsable.

Parce que l’image de l’entreprise

Un investissement responsable, c’est également l’assurance du développement d’une bonne image auprès de vos clients, de vos prospects, de l’opinion publique et en interne. Car ne l'oublions pas, le choix de l’investissement n’est pas unilatéral. Les entreprises qui ont des besoins de financement choisissent également les fonds d’investissement qui vont rentrer dans leur capital. Afficher vos exigences en matière de critères ESG et autre label ISR fera certainement pencher la balance de votre côté. 

Aussi, vous participez à déconstruire les idées reçues que nous venons de balayer d’un beau revers de la main. Moins de rendements, participation à la lutte contre le changement climatique... 


La finance dite verte doit passer un cap dans son développement pour être réellement responsable face au dérèglement climatique. Les sociétés de gestion doivent clarifier les informations de leurs produits d’investissement responsable et prendre des risques. Osez éliminer des secteurs polluants de vos actifs. Les Etats doivent continuer à légiférer pour empêcher tout greenwashing. Ils doivent créer des standards plus ambitieux que les critères ESG et le label ISR… Mais c’est surtout aux investisseurs de montrer leur intérêt pour une finance responsable. C’est-à-dire en soutenant tout investissement qui participe à la gestion de l’urgence climatique, en France et dans le monde. Et d’arrêter tout autre investissement ? On ose y croire !

Mathieu Brand
Journaliste indépendant spécialisé dans la transition écologique
Engagez votre portefeuille dans la transition bas-carbone avec Carbo.
Découvrir Carbo
Carbo ebook

Vous devriez aussi aimer

1 2 3 6
Logo Carbo Bilan Carbone Entreprise
Version beta

Engagez vous dès aujourd'hui avec Carbo.

Votre allié pour maîtriser votre impact carbone
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram