Appliquer les 3 piliers du développement durable en entreprise

Anaïs Fleury

Comme les trois mousquetaires, les 3 piliers du développement durable ont fait couler beaucoup d’encre. Comment faire de ces 3 piliers, la clé de voûte de votre entreprise ? Entre plan d’action et gouvernance à intégrer dans votre stratégie, la marche à suivre en entreprise n’aura plus de secrets pour vous. 

Comprendre les 3 piliers du développement durable

Définition 

La notion de développement durable en entreprise est étroitement liée au concept de responsabilité sociétale/sociale des entreprises (RSE).

La définition du développement durable est donc la suivante : « un mode de développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs ». 

Le modèle d’une société durable se fonde sur 3 piliers :

  • Le pilier économique. L'idée est la suivante : limiter les externalités négatives liées au développement économique. Agir pour une répartition plus égalitaire des richesses. Être attentif aux conséquences de la production et de la consommation.
  • Le pilier social. Il s'agit de lutter contre la pauvreté et les inégalités entre les pays dans le monde. 
  • Et le pilier environnemental renvoie à la protection de la terre et de l’environnement, à la gestion des ressources naturelles et aux problèmes liés au réchauffement climatique sur terre.
Les 3 piliers du développement durable
Les 3 piliers du développement durable

Tout cela pour tendre vers un monde plus vivable, viable et équitable.

📗 Hans Jonas, philosophe allemand est le premier à théoriser la notion de développement durable. Dans son livre, Le Principe responsabilité, il évoque le fait que les générations présentes ont une responsabilité, un devoir envers les générations futures. 

Les 3 piliers du développement durable : objectifs.

Le concept de développement durable introduit l’idée que les ressources de notre monde sont limitées. Il faut donc agir sur trois domaines en même temps pour éviter leur épuisement : l’environnement, la société et l’économie. Et surtout agir à l’échelle mondiale. 

Autrement dit, les activités humaines ne doivent pas empêcher le renouvellement des ressources naturelles ni le bon fonctionnement des écosystèmes - qui nous rendent de nombreux services. La société doit se développer de manière harmonieuse, reposer sur la cohésion et garantir à tous l’accès aux ressources et services de base que sont – entre autres – la santé et l’éducation. Enfin, l’éradication de l’extrême pauvreté repose sur le développement économique et sur une activité dignement rémunérée. 

Appliquer les 3 piliers du développement durable pour prendre soin de notre planète

🖐 Le concept de développement durable peut être associé au concept de soutenabilité. 

Les enjeux du développement durable en entreprise 

Le développement durable en entreprise est lié à la démarche de Responsabilité Sociétale des Entreprises. Cette déclinaison reprend les 3 piliers et vise les mesures sociales et environnementales ainsi que les démarches économiques.

C’est la loi PACTE de 2019 qui a intégré aux entreprises une « raison d’être ». Cette loi a aussi introduit la notion d'entreprises à mission. Ainsi, les entreprises ont désormais pour obligation d’identifier des objectifs environnementaux et sociétaux. Ces objectifs doivent être intégrés à leur stratégie. Ils sont souvent inspirés des « Objectifs Développement Durable » (ODD) développés par l’ONU pour les pays.  

Pourquoi appliquer les 3 piliers du développement durable dans mon entreprise ?

Le lien entre la RSE et la réputation d’une entreprise est aujourd’hui clairement établi. En effet, il s’agit de prendre en compte les impacts sociaux et environnementaux que peuvent générer les activités de votre entreprise et de les intégrer pleinement dans votre stratégie. 

Pilier social : le bien être des employés 

Pilier social : le bien être des employés

Assurer le bien être des employés est fondamental. Cela permet d’améliorer la qualité de vie et la santé au travail et donc la productivité. La dimension sociale concerne donc les conditions de travail (inégalités sociales, salariales, etc.) Toute une politique sociale peut être mise en œuvre au sein de l’entreprise. 

Pour faire face aux nouveaux enjeux liés à l’environnement et à la société, il devient indispensable d’hybrider ses pratiques managériales. Cela s'effectue par exemple en développant la collaboration, la gestion et le dialogue avec les parties prenantes. À terme, cela donne davantage de sens à la démarche entrepreneuriale. 

Pilier environnemental : s’engager 

Devenu aujourd’hui une question centrale, l’environnement permet de rayonner sur plusieurs aspects.  En effet, prendre en compte l’environnement c’est renforcer l’image de marque : ce n’est pas une recette magique, la perception du public est importante et contribue à une meilleure image. 

Pilier environnemental : s’engager

💡 Pour 82% des Français, le fait d’apprendre qu’une entreprise qu’ils apprécient mène une mauvaise politique de RSE ternirait l’opinion qu’ils ont d’elle.

De plus, engager son entreprise en faveur de l’environnement c’est donner du sens à ses actions. Retenez que 95% des jeunes de la génération Z souhaitent exercer une activité qui a du sens. 40% des jeunes estiment la quête de sens au travail importante d’après un sondage Opinion Way.

Pilier économique : la réduction des coûts

Lorsque l’on prend en compte les plans sociaux et environnementaux, des avantages en découlent. L’entreprise peut concilier croissance économique et viabilité, tout en identifiant les enjeux d’une économie responsable. 

Justement, sur ce plan économique, réduire ses émissions de gaz à effet de serre, c’est d’une part réduire les coûts de fonctionnement et d’autre part améliorer la qualité des produits.

Par exemple, mettre en place un management de l’énergie par l’ISO 50001 permet d’améliorer ses performances énergétiques. C’est aussi faire des économies sur sa consommation et agir en faveur de l’environnement ! En somme, des bons points pour la norme !

Pilier économique : la réduction des coûts

Comment les 3 piliers du développement durable se traduisent-ils en entreprise ? 

Voici une liste non exhaustive des moyens que vous pouvez utiliser dans votre entreprise. 

La démarche RSE en quelques mots : quoi, comment, pourquoi ?

La RSE repose (notamment grâce à la loi Pacte) sur une approche intégrée, qui prend en compte les parties prenantes et qui transforme le modèle économique et l’offre de l’entreprise.

Une démarche RSE cherche à associer mesures sociales, réduction de l’impact environnemental et démarches économiques. En somme, la démarche de responsabilité sociale des entreprises permet :

  • d’améliorer sa performance globale. Améliorer le process c’est améliorer la productivité. 
  • de construire une entreprise plus résiliente pour s’adapter aux nouveaux défis.
  • de répondre aux attentes de son écosystème : les parties prenantes exigent de plus en plus que soient pris en compte les engagements liés au social, à l’environnement avec une production plus respectueuse des ressources naturelles. 

Faire son bilan carbone 

Diagnostiquer pour mieux agir ? 

Si vous voulez réduire vos émissions de CO2 et visez la neutralité carbone à terme, alors le bilan carbone s’adresse à vous. 

Une fois le calcul de votre bilan carbone effectué, la mise en œuvre d’une politique environnementale dans l’entreprise sera bien plus simple puisque les grands axes d’amélioration auront été déterminés au préalable. 

Lancez-vous pour atteindre vos objectifs financiers tout en maîtrisant votre impact environnemental. 

Solution Carbo Entreprise

Maîtrisez facilement votre Bilan Carbone avec Carbo.

D’autres exemples de moyens à adopter

Le label RSE

Le label RSE garantit de la qualité de la démarche RSE mise en œuvre par l’entreprise. Ainsi, votre entreprise gagne en crédibilité et est valorisée grâce à ce label. Il existe plusieurs types de labels : les généralistes, les sectoriels et les thématiques, selon le type d’organisation et la thématique souhaitée. Pour en savoir plus, découvrez notre article dédié aux labels RSE.

Les normes

Une norme est un document officiel rédigé et réalisé par un organisme agréé. Il définit une conformité à respecter sur les processus de l’entreprise. Cela permet à terme de garantir un système de qualité. 

Voici un tableau des différentes normes en lien avec le développement durable en trois points : 

La norme environnementale ISO 14001- définir les critères d'un système de management environnemental
- prendre en compte des enjeux environnementaux locaux et globaux
- améliorer la performance environnementale
La norme ISO 50001- mettre en œuvre un système de management de l’énergie efficace
- tendre vers une efficacité énergétique
- réduire les émissions de gaz à effet de serre. 
L’ISO 26000- élaborer sa stratégie RSE
- approfondir sa connaissance dans le domaine
- piloter une démarche RSE

Les critères ESG

Les critères ESG (Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance) permettent de relier performance financière, stratégie de développement durable et investissement responsable. Ils rendent compte des agissements d’une société ou d’un secteur dans l'écologie, dans le droit du travail et dans la gouvernance.

Appliquer concrètement les 3 piliers du développement durable dans mon entreprise 

La direction du développement durable

La direction du développement « initie, pilote, supervise, contrôle et fait évoluer la stratégie développement durable de son organisation. Il s'attache à faire progresser les aspects environnementaux, éthiques, sociaux et de gouvernance à tous les niveaux de la structure » d’après le site de l’emploi public

Les 3 piliers du développement durable : la direction en entreprise

En premier lieu, on définit une politique de développement durable. Les responsables RSE proposent des axes d’amélioration pour approfondir ou développer des actions dans les trois domaines. 

La direction du développement durable est donc responsable de la mise en place des ressources et de la coordination des actions. Elle peut par exemple proposer des formations aux collaborateurs et aux salariés. Elle évalue aussi la performance, les objectifs et les plans d’action.  

Les 3 piliers du développement durable : exemple de Bergamotte.

Et si vous vous inspiriez de l’entreprise Bergamotte ? Il s'agit d'un atelier de livraison de bouquets et de plantes en France. Dans son rapport RSE, l’atelier s’engage autour de quatre promesses liées au social, à l’environnement et à l’économie

Tout d’abord, pour un monde plus solidaire. De cette promesse, découle des actions concrètes comme l’égalité stricte entre leurs salariés, soutien aux hôpitaux de Paris, etc.

La seconde promesse du rapport concerne l’empreinte carbone. En répartissant ses approvisionnements par fleurs de saison et en réduisant le trajet du producteur à l’atelier (il a déjà été divisé par trois), Bergamotte agit en faveur de l’environnement en France. 

Le rapport RSE précise la sélection de « partenaires toujours plus fiables et responsables ». L’agriculture est raisonnée, respectueuse de la nature et de sa biodiversité. Bergamotte travaille avec des agriculteurs aux labels horticoles certifiés en France. 

Enfin, l'entreprise a réduit sa production d’emballages et de déchets. Plus de plastique dans les emballages. D'ailleurs, elle produit 100% de ses emballages en France. 

Un rapport RSE inspirant en somme, qui intègre les 3 piliers du développement durable. Un pas de plus vers une démarche plus respectueuse de la planète ! 

Anaïs Fleury
Content Manager chez Carbo
Maîtriser votre bilan carbone dès maintenant avec Carbo.
Découvrir Carbo
Carbo ebook

Vous devriez aussi aimer

Ressources populaires

Logo Carbo Bilan Carbone Entreprise
Version beta

Engagez vous dès aujourd'hui avec Carbo.

Votre allié pour maîtriser votre impact carbone
cross linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram