« Inspirations » : un chœur transporté par le fleuve

 ⏳ 
lecture 3 min
🪄 
màj en novembre 2023

Interpeller sur nos rivières et leur devenir… grâce au chant. Voici la mission que se sont donnée Maud Hamon-Loisance et Nicolas Parisot, co-directeur·rice du chœur Inspirations. Coup d'œil sur ce projet singulier, hors des sentiers battus.

Inspirez. Expirez. Ouvrez les yeux. Vous êtes en extérieur, installé·e sur une chaise au premier rang. À vos côtés, une cinquantaine de personnes pareillement disposées sont venues découvrir ce spectacle dont on parle depuis des semaines. C’est ce moment magique de la journée où le soleil, en déclinant, baigne les arbres d’une magnifique lumière dorée. Devant vous, une scène pour l’instant déserte, et derrière elle, le Rhône, fleuve majestueux mais capricieux, aux multiples visages.

Silence. Le spectacle commence. Une trentaine de choristes arrivent sur scène vêtus de noir. Après les yeux, c’est le moment d’ouvrir grand vos oreilles pour entendre l’histoire qu’ils sont venus vous raconter. L’histoire du fleuve.

Interpeller sur nos fleuves et leur devenir

Sécheresse, canicule, mégabassines. Cette année plus que jamais, le sujet de l’eau a été mis au devant de la scène. Mais Maud Hamon-Loisance avait décidé de s’emparer de ce sujet bien avant ces événements. Co-directrice artistique du chœur régional Inspirations – qui rassemble des choristes entre 18 et 30 ans venus des quatre coins de la région Auvergne Rhône-Alpes – elle nous raconte qu’au moment de choisir la thématique du spectacle pour la saison 2022-2023 (avec son co-directeur Nicolas Parisot), le sujet de l’eau est venu assez naturellement sur la table. « On a parfois l’impression que les fleuves sont intemporels et éternels, raconte-t-elle. Par ce projet, on a voulu montrer que le fleuve est avant tout un être vivant, qui est aussi en souffrance par ce qu'on peut lui faire vivre, les déchets qu’on peut rejeter, le changement climatique qui peut créer des manques d'eau et porter atteinte à la biodiversité. »

Maud nous explique que le spectacle est né avant tout d’une envie de toucher le public par l'intermédiaire de l'art, plutôt que de porter un message militant. « On voulait trouver une manière de parler du fleuve sous toutes ses formes, pour lui rendre hommage en quelque sorte. » Mais ça ne s’est pas tout à fait passé comme prévu…

« La première a eu lieu une semaine après Sainte-Soline »

Rapidement, les choristes se sont emparés du projet, et on participé activement à son écriture aux côtés de Claire Monot, metteuse en scène. Sous leur regard jeune et engagé, le spectacle a ainsi pris une tournure différente de celle envisagée originellement par Maud et Nicolas. Pour véhiculer leurs convictions, les choristes décident d’utiliser un procédé artistique bien connu : la mise en abyme.

« On a décidé de faire un spectacle dans le spectacle », raconte Maud. « Au début du spectacle, les choristes incarnent des manifestants. Ils ont l’impression que personne ne les écoute et ils en ont marre. Ils se demandent alors comment réussir à interpeller efficacement et ils décident de monter un spectacle sur le fleuve. C’est à ce moment-là que débute le “vrai” spectacle.” »

Par le plus grand des hasards, la tournée du spectacle a commencé début avril, coïncidant avec les affrontements de Sainte-Soline. « Ça a résonné de manière vraiment forte », nous raconte Maud Hamon-Loisance. C’est donc dans ce contexte mouvementé qu’a eu lieu cet été la tournée régionale du spectacle, qui a dès lors pris une toute autre dimension. Et quand se posa la question du moyen de transport idéal, la réponse fut évidente : une péniche ! C’est ainsi qu’est né un partenariat un peu fou entre le chœur et l’association des Péniches du Val de Rhône, avec en prime l’intervention à deux reprises d’Yvan Carlot, guide conférencier. « Pendant toute la tournée, on logeait sur la péniche avec l’association. On descendait le Rhône en s’arrêtant à chaque fois dans les communes où l’on se produisait. »

Pour aller plus loin :

  • Les dernières représentations du spectacle Au fil de l’Eau ont eu lieu cet été mais de nouvelles dates devraient paraître prochainement sur leur site internet.
  • Le chœur a à présent un nouvel objectif : participer à un concours international de chant en août 2024.
  • Le projet vous intéresse ? Le chœur est en cours de recrutement jusqu’à la fin du mois de septembre 2023. Ils recherchent en particulier des hommes pour étoffer leurs rangs.

Estelle Serrero
Estelle est rédactrice web freelance. Par sa plume, elle s'engage à rendre visible tout sujet lié à l'Eau, l'Énergie et l'Environnement.
Une sélection d'articles dans votre boite mail 📩

Vous devriez aussi aimer

1 2 3 8
Logo Carbo Bilan Carbone Entreprise
Version beta

Engagez vous dès aujourd'hui avec Carbo.

Votre allié pour maîtriser votre impact carbone
Accélérer la prise de conscience écologique pour réduire dès maintenant notre empreinte carbone.
Carbo ® tous droits réservés
Conçu en 🇪🇺 avec 1.57 tCO2e / an 🌱
Logo Impact 120
Logo Impact France
Logo Capterra Best Value 2023
Trustpilot Reviews
Logo Appvizer
Logo France Relance
Logo Qontrol
Logo Solar Impulse
Logo CDP Provider
Logo CSRD
cross-circle linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram