Philippe Pastor : une expo d'été sur les arbres brûlés

 ⏳ 
lecture 3 min
🪄 
màj en mai 2024

Au cœur du village des Baux-de-Provence, le peintre et sculpteur français Philippe Pastor présente sa nouvelle exposition sous forme d'interrogation : « Comment va le monde ? ». Visible jusqu'au 30 septembre, elle interpelle sur notre rapport aux incendies et à la préservation de l'environnement.

Des œuvres nées dans les flammes

La série « Les Arbres Brûlés » de Philippe Pastor prend racines dans des troncs noircis par les flammes d'arbres récupérés après d'importants feux dans le Massif des Maures en 2003, où ses ateliers étaient situés. Philippe Pastor les ressuscite, élevant ces vestiges en emblème de notre incivilité envers la nature. Choc visuel et olfactif, ces sculptures monumentales à la silhouette majestueuse se sont muées en symboles de la lutte contre la négligence humaine et la déforestation. 

Photo : Élise Di Crescenzo © Philippe Pastor

Alors que l'été bat encore son plein et que légèreté, détente et plaisirs s'imposent, une réalité plus sombre persiste : les incendies continuent de ravager notre planète. L'an dernier le porte-parole de la Fédération nationale des sapeurs-pompiers (FNSPF) estimait ainsi que « 90 % des feux sont d'origine humaine, contre 60 % en Amérique du Nord, où la foudre déclenche plus de sinistres. Sur ce premier pourcentage, 70 % sont dus à des actes de négligence ou de malveillance ». Cette réalité brûlante sonne comme un signal d’alarme, lançant un appel impératif à la vigilance collective. 

Tisser des liens entre l'humain et la nature

Dans cette dualité saisissante, l'art peut-il s'ériger comme sentinelle contre l’oubli des ravages en cours ? Les sculptures monumentales de Philippe Pastor, érigées en plein air au sein d'espaces naturels ou de lieux publics, tissent avant tout un lien intime entre les visiteurs et le monde naturel qui les entoure. Elles s'intègrent harmonieusement dans leur environnement, comme des extensions naturelles du paysage. En créant un dialogue entre l'art et la nature, ces œuvres invitent les passants à réfléchir à leur propre impact sur l’environnement. Un rappel visuel puissant pour encourager les comportements responsables. 

Photo : Élise Di Crescenzo © Philippe Pastor

Sous le toit intime de l'Hôtel de la Tour de Braü, Philippe Pastor dévoile des toiles emblématiques de ses séries « Bleu Monochrome », « Avec le Temps » et « La Fin du Monde » comme autant de rappels de la puissance des éléments naturels : ouragans, tornades, vie des océans. Composé à partir de pigments naturels récupérés au cœur de petits villages du Mont Atlas au Maroc, son bleu dénonce ici non plus les ravages des incendies mais la pollution des fonds marins par les humains.

L'art sculpté par la nature

La pratique artistique même de Philippe Pastor se caractérise par son esthétique organique et spontanée. Travaillant à même le sol, l'artiste superpose instinctivement diverses couches de matériaux : peinture, résine, pigments naturels, mais surtout des éléments organiques et vivants telles que des feuilles. Cette juxtaposition de textures et de substances fusionne sur la toile. Fait notable, Philippe Pastor privilégie également un processus de séchage au soleil pour ses toiles, évitant ainsi tout usage d'outils mécaniques. 

Photo : Didier Gicquel © Philippe Pastor
Photo : Christine Cadoni © Philippe Pastor

L'approche tactile et naturelle de Pastor transmet une énergie brute à ses créations, conférant à  chacune une dimension vivante et en constante évolution. Sa décision de laisser la nature jouer un rôle essentiel dans le développement de ses œuvres résonne profondément avec l'engagement environnemental qui sous-tend son art. « Dans mon atelier, quand je peins, c'est le seul moment où je peux dire que je suis dans le moment présent », explique-t-il.

De l'art au militantisme

Au-delà de sa dimension artistique, Philippe Pastor incarne l'écologiste actif. En plus de ses créations, il s'investit pleinement dans des initiatives de reforestation et de préservation de la biodiversité. En 2007, ses arbres calcinés ont ainsi été choisis comme totems dans le cadre d'une initiative d'envergure mondiale : la campagne « Plantons pour la Planète » initiée par le Programme des Nations Unies pour l'Environnement. Pour aller toujours au-delà de ses propres actions ponctuelles, Philippe Pastor a également fondé l'association « Art &  Environnement » qui vise à créer des ponts entre l'art, la conscience environnementale et l'action durable.  

L'exposition de Philippe Pastor aux Baux-de-Provence est à découvrir jusqu’au 30 septembre.

Elise Di Crescenzo
Élise est étudiante, elle aspire à faire rayonner les causes qui lui tiennent à cœur en devenant journaliste, pour un monde plus beau, plus juste, plus responsable.
Une sélection d'articles dans votre boite mail 📩

Vous devriez aussi aimer

1 2 3 8
Logo Carbo Bilan Carbone Entreprise
Version beta

Engagez vous dès aujourd'hui avec Carbo.

Votre allié pour maîtriser votre impact carbone
Accélérer la prise de conscience écologique pour réduire dès maintenant notre empreinte carbone.
Carbo ® tous droits réservés
Conçu en 🇪🇺 avec 1.57 tCO2e / an 🌱
Logo Impact 120
Logo Impact France
Logo Capterra Best Value 2023
Trustpilot Reviews
Logo Appvizer
Logo France Relance
Logo Qontrol
Logo Solar Impulse
Logo CDP Provider
Logo CSRD
cross-circle linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram