8 min

Chargé de mission RSE : en quoi consiste le métier en 2021 ?

Anaïs Fleury
Sommaire

De plus en plus plébiscité par nos entreprises, il est le garant de l’engagement des entreprises. Qui est-ce ? N’entretenons pas le mystère, le chargé de mission ou responsable RSE est le chef d’orchestre du développement durable. Pilote et stratège, le chargé de mission développe toute la stratégie RSE. Carbo vous explique pourquoi le chargé de mission RSE peut changer le monde 🙃.

Quel est le quotidien d’un pôle RSE ?

Les principales missions d’un pôle RSE

Le pôle RSE dans une entreprise a pour mission globale de lancer la démarche RSE en pilotant la stratégie. Il doit mener une politique de développement durable fondée sur les 3 piliers  :

💰 Le pilier économique

  • Satisfaire et fidéliser les clients ;
  • Assurer la qualité de service ;
  • Soutenir les fournisseurs locaux ;
  • Régler les factures dans les délais ;
  • Faire preuve de transparence auprès des investisseurs.

✊ Le pilier social

  • Renforcer l'égalité des chances et la diversité ;
  • Garantir l'hygiène et la sécurité sur le lieu de travail ;
  • Faire respecter pleinement le droit du travail ;
  • Former le personnel.

🌱 Le pilier environnemental

  • Réduire les émissions des gaz à effets de serre ;
  • Utiliser les ressources naturelles de manière responsable et durable ;
  • Limiter les déchets, notamment ceux qui sont dangereux ;
  • Favoriser la diversité biologique.

Quelles interactions entre le pôle RSE et le reste de l’entreprise ?

Le pôle RSE est en liaison constante avec tous les pôles. En effet, il collabore avec l’équipe de communication sur les actions de l’entreprise à valoriser. Le pôle RSE travaille aussi avec le reste de l’équipe, managers ou salariés, en leur proposant des formations, des missions de sensibilisation au développement durable en animant des réunions. 

Chargé de mission RSE : un travail d'équipe

Les différents métiers qui animent un pôle RSE 

Dans les grandes entreprises, le pôle RSE peut se constituer de responsables RSE/développement durable, chargé de mission, directeur de projet environnement, etc. En effet, il existe différentes appellations mais trois métiers peuvent se distinguer, d’après Afnor

  • l’emploi de responsable environnement, garant de la politique environnementale de l’organisation ;
  • le responsable développement durable et responsabilité sociétale, chargé de la mise en place des aspects environnementaux, éthiques, sociaux et de gouvernance à tous les niveaux de la structure ;
  • le responsable santé sécurité au travail et prévention des risques professionnels s’occupe des risques et de la qualité de vie au travail. 


Dans les petites structures en revanche, les dirigeants ont tendance à déléguer la responsabilité (et la gestion) de la RSE à des collaborateurs volontaires prêts à porter une « casquette RSE » en plus du reste. Les équipes RH, marketing ou communication endossent souvent cette mission.

Le rôle d’un chargé de mission RSE 

Un chargé de mission a un rôle différent selon l’entreprise et l’importance que cette dernière accorde aux problématiques de développement durable.

Premièrement, il définit la politique RSE, pilote et suit la stratégie RSE. Son rôle est d'une part, d’établir les indicateurs de performance RSE : il définit ces indicateurs, collecte les données et les suit. D'autre part, le chargé de mission doit aussi se tenir au courant de l’évolution des normes et des réglementations en vigueur. 

Q/R avec Anaïs Kasbach, responsable du développement durable chez Lunii

Anaïs, historienne de formation, choisit en 2018 de quitter la Bande Dessinée pour rejoindre le projet Lunii. Responsable Développement Durable depuis 2019 elle conçoit et déploie la démarche éponyme : imaginer un chemin plus juste et durable pour Lunii.

Portrait Anaïs de Lunii
Anaïs, responsable de développement durable chez Lunii
En quoi consiste votre mission chez Lunii ? Quels sont vos principaux challenges au quotidien ?

Mon travail est de concevoir, d’animer, de développer et de représenter la démarche développement durable de Lunii c’est-à-dire d’imaginer et de concrétiser puis d’enrichir notre démarche. Celle-ci s’effectue en co-construction avec la direction, les managers et l’ensemble de l’équipe Lunii. Nous cherchons à réfléchir collectivement, à nous questionner afin que cette démarche soit commune et pérenne. Nous la construisons donc ensemble. 

Pour faire un ratio de ce que je fais chez Lunii en tant que responsable développement durable : 
- 60% de mon temps est consacré à l’acculturation de l’entreprise : communication, formation, sensibilisation, création et animation d’ateliers, création et animation d'outils ; 
- 40 % de mon temps est consacré à du travail de fond : veille, construction de stratégie et recherche de solution. 

Quelle est votre relation avec les autres pôles / avec le reste de l’entreprise ? 

Nous avons mis en place un système d’ambassadeurs et d’ambassadrices. Deux personnes représentent leur pôle sur la question développement durable et je les vois régulièrement. Je ne conçois pas la démarche sans l’inclusion de tous. Ce serait plus simple, moins engageant et plus rapide de dire « voilà où on veut arriver, je vous laisse trouver comment on y va » sauf que ce n’est pas la réflexion que nous avons.

Nous voulons avancer ensemble. Je suis porteuse de la connaissance et de la compétence développement durable et les différents pôles ont la connaissance et la compétence de leurs métiers et domaines. Donc en croisant ces deux approches, nous trouvons les objectifs et les améliorations les plus pertinentes. Si l’on veut que cela dure, il faut que les gens soient convaincus de ce qu’ils font. Le but est qu’ils le fassent parce qu’ils ont envie de le faire, parce que cela a du sens.

Côté recruteur : Un conseil pour ceux qui veulent se lancer dans la création d’un poste RSE ? 

La première question à se poser serait de se demander pourquoi on le fait. Pour répondre à quels besoins et enjeux créée-t-on ce poste ? Un recrutement externe ou une mobilité interne ? On identifie ensuite les enjeux : enjeux de RH, de communication, de production, etc. Cette question peut se poser par l’équipe dirigeante, mais on peut aussi inclure les équipes dans cette réflexion.

Le chargé de mission RSE, côté recruteur

Pourquoi recruter un chargé de mission RSE ? 

Les 4 avantages pour mon entreprise 

Avoir un responsable RSE dans son entreprise c’est : 

  • avoir une entreprise innovante : le responsable RSE fait avancer la démarche et se tient au courant des avancées juridiques ;
  • prendre mieux en compte les enjeux de développement durable puisque la RSE mobilise et engage les différents acteurs ;
  • rendre plus transparente l’entreprise puisque les informations sur les impacts environnementaux et sociaux sont pris en compte et partagés ;
  • améliorer la résilience de l’entreprise grâce à une perception des risques plus globale, un business plan plus durable et des indicateurs efficaces.

🖐 83 % des salariés indiquent avoir plaisir à travailler dans leur groupe si celui-ci déploie une stratégie RSE, contre seulement 64 % dans les entreprises qui n’en sont pas dotées, selon le Baromètre national de perception du MEDEF.

À quel stade de développement ouvre-t-on généralement ce poste ? 

Les offres d’emploi sont généralement ouvertes lorsque l’entreprise est assez grande. En attendant, les petites sociétés peuvent parfois attribuer cette casquette à un ou plusieurs salariés motivés dont ce n'est pas le métier.

Quelle formation RSE privilégier pour mes salariés ?

Les formations RSE s’adressent à tous les collaborateurs de votre entreprise : en stage, en alternance ou en emploi, et quelque soit le projet. Elles peuvent être des ateliers, des cours en présentiel ou à distance, des conférences. 

Chargé de mission rse : formation en ligne

Pour maîtriser le sujet sur une courte durée 

Pour monter en compétence, vous pouvez trouver des centres de formations certifiées donnant accès au métier. Par exemple, Afnor propose une formation en 10 jours pour être responsable environnement ISO 14001 et en faire son métier.

Pour (seulement) comprendre les grandes lignes de la RSE

Les Massive Open Online Course (MOOC) donnent accès à des formations en ligne ouvertes et accessibles à tous. Ces MOOCS partagent des ressources principalement libres. 

Comment financer ces formations RSE ? 💰

Les coûts d’une formation varient d’une centaine d’euros à quelques milliers. Avant de vérifier l’état de votre compte en banque, il existe des moyens pour financer son projet et sa formation professionnelle : 

  • Le plan développement de compétences
  • Le compte personnel de formation (CPF)
  • Pôle Emploi 

Le chargé de mission RSE, côté Candidat

Y’a t-il un profil type pour obtenir ce poste ? 

Premièrement, le chargé de mission RSE doit être capable de communiquer avec brio. Négocier, convaincre et persuader avec tous types d’interlocuteurs : collaborateurs, salariés, parties prenantes, il doit se montrer pédagogue. A l’aise avec les discours et à l’oral, on le remarque aussi pour ces qualités relationnelles. Enfin, il doit être diplomate.

Son sens de l’analyse doit être développé, car il met en œuvre et pilote des projets à géométrie variable. En gérant ces projets qui touchent à plusieurs domaines, il doit être polyvalent donc organisé et méthodique. Enfin, le domaine de la RSE est en perpétuel changement. Le chargé de mission doit donc se tenir au courant des nouveaux enjeux. Il doit donc être réactif et résistant au stress. Pour finir, s’adapter à un environnement changeant, c’est acquérir des connaissances vite caduques concernant les normes et législations.

Quel salaire espérer en tant que chargé de mission RSE ?

Selon l’emploi, le salaire varie autour de 50 000 euros/an en moyenne. Bien évidemment, cela dépend aussi du profil de l’employeur, privé ou public, mais aussi du niveau de diplôme et d’expérience.

Les meilleures formations pour devenir chargé de mission RSE

Être chargé de mission RSE c’est être titulaire d’un BAC +5 minimum. Nous vous proposons un tableau avec les exemples de formation en France : 

Type de formation Exemple 
IEPMaster International Management & Sustainability / Master Environmental Policy
Masters à la faculté M2 Gestion de l'environnement, parcours Responsabilité sociétale des entreprises et environnement de l’Université Versailles Saint Quentin en Yvelines (UVSQ)/ Master sciences de la terre et des planètes environnement de l’université de Poitiers. 
Les écoles d’ingénieur Programme de Polytechnique : créer de la valeur avec la RSE. L’Ecole centrale de Nantes : formation certifiante en développement durable
Les écoles de commerce MSC SUSTAINABILITY AND SOCIAL INNOVATION de HEC / Développement durable et responsabilité sociale des entreprises de l’ESSEC

Les offres sont nombreuses et débouchent pour la plupart sur un emploi. 

Le TOP 5 des formations RSE en France

D’après le Classement Master RSE / Économie Sociale et Solidaire de l’Eduniversal classement, voici le top 5 des formations RSE en France :

RangEcoleCursus
1Institut Léonard de VinciMBA Management de la RSE et Performance des Organisations
2IAE Gustave EiffelMaster 2 Management de la Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE)
3Université Paris Dauphine-PSLMaster Développement durable et responsabilité des organisations 
4KEDGE BUSINESS SCHOOLMSc Sustainable Finance
Institut Catholique de ParisMaster Solidarités et transition durable, parcours « Économie solidaire et innovation sociale » (ESIS)

Anaïs Fleury
Content Manager chez Carbo
Carbo, l’outil qui accompagne les équipes RSE dans la transition bas carbone.
Découvrir Carbo
Carbo ebook

Vous devriez aussi aimer

Logo Carbo Bilan Carbone Entreprise
Version beta

Engagez vous dès aujourd'hui avec Carbo.

Votre allié pour maîtriser votre impact carbone
cross linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram