Lecture 9 min -
mis à jour en septembre 2021

Low tech : la sobriété technologique au service d’une société durable

Anaïs Fleury
Sommaire

Vous avez déjà entendu parler de sobriété énergétique et technologique, informatique durable et low tech à la machine à café ? Sur le papier, les low-tech permettent de faire mieux avec moins. Vous êtes donc sur le bon article pour mieux comprendre ce qu’est la low tech, pourquoi et comment se lancer dans cette démarche et analyser la low tech grâce à des exemples. En route vers la low tech ? 

Apprendre à faire de la Low Tech en 1 minute.

Qu’est-ce que la low tech ?

Définition

On parle de low tech pour évoquer l’ensemble des technologies utiles, durables et économiques visant la sobriété énergétique et matérielle. Ces technologies doivent aussi être accessibles au plus grand nombre. 

Carbo : écologie numérique et low tech

Le terme s’oppose donc au high tech qui répond à des besoins considérés comme moins nécessaires. Les termes basses technologies, ou technologies « appropriées » sont aussi utilisés. Le slogan utilisé pour le low tech est « Faire plus et mieux avec moins. »

La low tech en trois points c’est : 

  • répondre aux besoins essentiels de l’homme ; l'énergie, l'alimentation, l'accès à l'eau, l'habitat la santé, 
  • prendre en compte l’impact environnemental de ces solutions technologiques, 
  • imaginer le monde de demain sous le prisme écologique et technologique

🖐 La low tech est à la fois un concept et une philosophie de vie : débat et consensus existent autour de certains aspects. Elle évolue en même temps que les techniques, les pratiques, les innovations et les modes de vie mais reste dans une démarche dite technocritique, c’est-à-dire capable d’évaluer l’utilité, la durabilité au fil des années. On parle aussi de techno-discernement. 

La base du low tech : l’éco-conception

La low tech prend en compte le cycle de vie pour évaluer si le produit ou le service requiert de la high tech, toujours avec pour objectif d’atteindre un niveau technologique optimal en respectant l’environnement. Tous les produits low tech visent à être éco-responsables et rejoignent donc l’éco-conception.  

L’éco-conception désigne le fait d’intégrer la dimension environnementale à toutes étapes de la vie d’un produit ou d’un service. Elle respecte les trois piliers du développement durable à savoir : le pilier social, économique et environnemental. 

low tech environnement planète

L’écosystème du low tech

En France

Il existe une école en France dédiée au low tech : la Low-tech Skol à Guingamp en Bretagne. Cette école forme des Référent·e·s en Economie Circulaire et Low Tech pour « accompagner les acteurs économiques dans la prise en compte de leur responsabilité sociétale et contribution au développement durable. »

L’année dernière, l'Agence de la transition écologique (Ademe) d'Île-de-France a lancé un appel à manifestation d'intérêt (AMI) : « Vers une innovation low-tech ». Onze projets avaient été retenus avec un budget de 500 000 euros pour 2020 ! Un nouvel AMI en 2021  a été lancé pour structurer et déployer un réseau low-tech dans la région (la date limite était mars 2021).

🖐 L’auteur Philippe Bihouix dans son livre L’Âge des low-tech, décrit la low-tech comme étant capable de répondre aux enjeux de développement durable. La démarche serait une véritable alternative aux modes de consommation actuels énergivores, polluants et pouvant être néfastes pour notre santé. 

Le Low-tech Lab

C’est en Bretagne que s’est implanté le Low-tech Lab avec pour mission « de dénicher, tester et partager ces solutions avec le plus grand nombre. » Ainsi, ce projet coopératif fonctionne comme un programme de recherche et de documentation Open-Source. C’est en parcourant le monde que le Low-tech Lab recense les innovations afin d’en booster le développement. Ils produisent de la documentation sur chaque innovation retenue et font des tests et mesures. 

En chiffres, d’après le Low-tech Lab, la low tech c’est : 

  • 80 pays référencés sur tous les continents ;
  • 705 projets référencés, dont 219 en France ;
  • 12 domaines d’application (énergie, eau, agriculture, déchets, alimentation, etc)

Pourquoi faire du low tech en 2021 ?

Les avantages du low tech

La low tech permet de répondre aux problématiques posées par le réchauffement climatique puisqu’elle permet de : 

  • Combattre l’obsolescence programmée,
  • Réduire la part de déchets,
  • Favoriser la production locale et la création d’emplois, 
  • Diminuer la consommation d’énergie. 

Une démarche low tech correspond aussi à une philosophie de vie applicable à la fois dans la vie quotidienne et dans la vie professionnelle pour différentes entreprises. Que ce soit lors de l’achat de produits que l’on peut faire en DIY, lors de déplacements que l’on peut effectuer en vélo, etc.

🖐 Le numérique représente aujourd’hui 4% des émissions de gaz à effet de serre dans le monde, selon The Shift Project. Et on estime que pour 2025, la part doublera. D’où l’importance de faire du low tech un levier du changement dès maintenant.  

Atteindre la sobriété numérique

Bien plus qu’un mode de vie, les low tech questionnent notre rapport aux technologies. Dans un système de consommation où les problématiques sociales, éthiques et environnementales ne sont pas nécessairement prises en compte dans la fabrication d’un produit, faire du low tech en 2021 apparaît comme une véritable alternative pour atteindre notamment la sobriété numérique


Livre blanc impact numérique mockup

LIVRE BLANC

5 actions à mettre en place pour réduire son impact numérique


La sobriété numérique est un changement global de nos usages ; réduction de notre empreinte carbone et de notre consommation énergétique. Et cela passe par un changement de nos habitudes, de notre comportement vis-à-vis des écrans et de tout ce qui touche à nos équipements. 

Vous pouvez retrouver dans notre article dédié les 3 actions à déployer pour atteindre la sobriété numérique. 

Low tech : quelques exemples concrets

Low tech peut rimer avec innovation pour notre société mais toujours en respectant les trois grands principes que sont l’utilité, l’accessibilité et la durabilité. Zoom sur des exemples concrets d’objets, de technologies utilisant diverses techniques, matériaux et ressources et analysons ensemble l’innovation. 

Low tech dans le numérique : le fairphone 📱 

Le téléphone durable et éco-responsable de Fairphone est fait d’éléments modulaires. Fairphone est une startup née aux Pays-Bas en 2013 qui propose des téléphones : 

  • aux minéraux non issus de zones de conflits dans le monde, avec notamment de l’or labellisé commerce équitable.
  • aux éléments modulaires, c’est-à-dire remplaçables. Un écran peut par exemple être remplacé en 30 secondes. 

La start-up mise donc sur une fabrication durable tout en se positionnant comme une alternative aux smartphones high-tech classiques. De plus, Fairphone tente de solutionner tout ce qui touche à la production et à l’optimisation du cycle de vie de ses produits.

Low tech dans le logement : les maisons écologiques 🏡

Les maisons écologiques sont de plus en plus en vogue ; elles permettent de réduire l’impact environnemental en réduisant la consommation énergétique et l’empreinte carbone. On considère qu’une maison est écologique lorsque : 

  • ses matériaux sont naturels, recyclables et non polluants,
  • la performance énergétique est permise par les équipements domestiques, 

Il existe plusieurs types de maisons écologiques : 

  • la maison bioclimatique, utilisant les ressources naturelles de son environnement,
  • la passive produisant une grande partie de son énergie, 
  • la maison positive produit plus d’énergie qu’elle n’en consomme, 
  • et la maison BBC (Bâtiment Basse Consommation) qui se fixe une limite de consommation énergétique à ne pas dépasser
  • les tiny house, toute petite maison écologique et économique. 

Low tech dans l’alimentation : cuire ses aliments grâce au four solaire 🍴

Utilité, accessibilité et durabilité, voilà l’objectif auquel répond le four solaire. En construire un est très simple et demande peu d’argent. Le four solaire comme son nom l’indique fonctionne grâce à l’énergie du soleil. Il permet de chauffer des plats et de cuire ses aliments selon une cuisson douce (entre 120 et 170 degrés). Les rayons du soleil entrent par la vitre du four et se réfléchissent sur les bords de la boîte, créant ainsi un effet de serre qui chauffe aussi la marmite. 

🖐 Divers tutos sont disponibles afin d’en construire un. 

Low tech dans l’énergie : l’éolienne de jardin ⚡

L’éolienne de jardin permet d’allier économie d’énergie et respect de l'environnement. On le sait, l’éolienne permet de produire de l'électricité renouvelable, durable et propre. Qu’en est-il alors chez soi ?

Il existe deux types d’éoliennes dites domestiques en vente aujourd’hui : l'horizontale et la verticale.

Trois étapes avant d’installer votre éolienne près de votre nain de jardin : 

  • étudier la prise au vent de votre jardin et de votre habitation. D’où provient le vent et à quelle intensité ? Ce sont des questions à se poser car on estime que le vent doit avoir une vitesse optimale de 50 km/h pour que l’éolienne fonctionne. En dessous de 15 km/h et au-dessus de 90 km/H cela posera problème. 
  • contacter Météo France afin d’obtenir l’exposition au vent de l’emplacement de votre future éolienne. 
  • prévoir le budget car cela coûte entre 10.000 et 70.000 euros pour installer une éolienne qu’elle soit installée sur le toit de votre habitation ou horizontale fixée dans le jardin. Et l’installation doit être rentable, d’où l’intérêt de préparer votre installation en ayant eu toutes les informations.  

🖐 Attention toutefois, si l’énergie éolienne permet de couvrir jusqu’à 50% de vos besoins en électricité pour une famille de 4 personnes cela inclut aussi des besoins en terme de stockage de l’électricité. Vous pouvez soit utiliser des batteries ou un générateur. Mais cela augmente le coût de l'installation. Vous avez aussi la possibilité de revendre l’électricité produite au réseau électrique. 

Low tech dans le transport : le vélo qui produit de l’énergie 🚴‍♀️

Le vélo classique est sujet à débat car du côté de l’utilisation, il est low tech mais concernant la conception et la fabrication, certains considèrent qu’il est hightech. Alors un vélo qui produit de l’électricité, est-ce plutôt high-tech ou low tech ? Zoom sur cette toute récente technologie.

low tech et vélo énergie

Le Free Electric permettrait en une heure de pédalage d’alimenter une maison pendant 24 heures ! Inventé par Manoj Bhargava, le Free Electric a d’abord été distribué en Inde. La fabrication est simple selon son constructeur et ne coûterait à l’achat que 100 dollars soit 90 euros. Son créateur voit déjà dans son innovation, le futur ; son appareil permettrait de répondre aux besoins de 3 milliards de personnes dans le monde privées d’électricité. 

Low tech en entreprise : vos outils sont-ils sobres et respectueux de l’environnement ?

 low tech Bolo calcul bilan carbone numérique

Le bilan carbone, pour mesurer votre impact actuel

Le bilan carbone est la première étape pour analyser et calculer son impact numérique quelle que soit la taille des entreprises. Pour se lancer dans l’informatique durable, rien de bien sorcier. Les émissions de CO2 de vos services proviennent de trois sources distinctes que l’on prend en compte pour le bilan carbone chez Carbo : 

  • l’impact des serveurs, qui se calcule grâce aux informations de fréquentations et la quantité de données stockées sur le site internet.
  • le réseau, qui se mesure d’après le nombre et le poids des pages pour un site, la taille, le nombre de téléchargements puis la quantité de données consommées à l’usage pour une application mobile.
  • les appareils et terminaux numériques, qui se calculent d’après le temps d’écran consommés par les sites et applications. La quantité d'énergie consommée par les batteries de téléphones et ordinateurs est aussi calculée.

Chez Carbo, on mesure donc votre impact numérique et on l’intègre dans votre bilan carbone ! 🚀

Estimer mon empreinte carbone

Entreprise ou citoyen ? Vous pouvez facilement maîtriser votre empreinte carbone avec Carbo.

L’exemple du Green IT

Le Green IT, que l’on peut aussi désigner sous les termes d’informatique durable, de numérique éco responsable ou d’éco TIC, est une démarche d’amélioration continue liée au numérique. L’objectif du Green IT est de réduire les impacts environnementaux, sociaux et économiques du numérique. 

Faire du low tech en entreprise, c’est d’une part remettre en question son utilisation mais aussi changer ses habitudes. Faire du Green IT en 2021 c’est par exemple : 

  • verdir son hébergement web en passant aux énergies renouvelables pour ses serveurs et en diminuant sa consommation d’énergie, 
  • prolonger la durée de vie de ses appareils électroniques pour arrêter de surconsommer et pour améliorer son bilan environnemental, 
  • utiliser un moteur de recherche écologique afin d’opter pour un moteur utilisant les énergies renouvelables ou la compensation de son bilan carbone.

Alors, fin prêt.e à passer au low tech et à « faire plus et mieux avec moins » ? Les nouvelles technologies du low tech reflètent-elles la société de demain ? Allons-nous vers une société intégrant le low tech, plus respectueuse de la planète et soucieuse de ses ressources ?

Anaïs Fleury
Content Manager chez Carbo
Carbo vous accompagne dans la réalisation de votre bilan carbone en entreprise.
Découvrir Carbo
Carbo ebook

Vous devriez aussi aimer

Logo Carbo Bilan Carbone Entreprise
Version beta

Engagez vous dès aujourd'hui avec Carbo.

Votre allié pour maîtriser votre impact carbone
cross linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram